Attitude de la population vis-à-vis du don d’organes

Des enquêtes de l’Office fédéral de la statistique le révèlent : de plus en plus de personnes possèdent une carte de donneur. Elles sont aussi plus nombreuses à aborder la question du don d’organes avec leurs proches. Un aperçu des résultats obtenus en 2007, 2012 et 2017.

Une évaluation des données provenant des Enquêtes suisses sur la santé (ESS) de 2007, 2012 et 2017 révèle que le nombre de détenteurs d’une carte de donneur est en augmentation. Les personnes interrogées sont aussi de plus en plus nombreuses à aborder ce sujet avec leurs proches et à leur faire savoir si elles souhaitent donner leurs organes, tissus ou cellules après leur mort. Au fil des années, la proportion de personnes souhaitant faire don de leurs organes est restée relativement stable, de même que le nombre de participants ayant déjà réfléchi à la question. Les résultats détaillés de cette étude sont disponibles dans la rubrique « Documents ».  

Une enquête de l’Office fédéral de la statistique

L’Office fédéral de la statistique réalise l’ESS tous les cinq ans. Cette enquête représentative fournit de nombreuses informations sur la santé et sur des facteurs socio-démographiques tels que l’âge, le sexe ou le revenu. Elle est menée auprès de personnes âgées de 15 ans ou plus et vivant en Suisse dans un ménage privé disposant d’un raccordement téléphonique. Le sondage se compose de deux parties : un questionnaire par écrit et un entretien par téléphone. Ces dernières années, le nombre de personnes interrogées a varié entre 11 500 et 18 700.



Informations complémentaires

Don et transplantation d’organes, de tissus et de cellules

Une transplantation peut sauver une vie ou en améliorer la qualité. En Suisse, la loi sur la transplantation régit les dons et les greffes d’organes, de tissus et de cellules. Informez-vous ici sur les conditions préalables à une transplantation.

Expression de la volonté en matière de don d'organes, de tissus ou de cellules

Tout prélèvement d'organes, de tissus ou de cellules n'est possible que si cela est conforme à la volonté du donneur.

Plan d’action « Plus d’organes pour des transplantations »

Avec le plan d’action « Plus d’organes pour des transplantations », le Conseil fédéral veut optimiser le système de don d’organes afin de mieux exploiter le vivier de donneurs potentiels. Il peut compter pour cela sur la collaboration des principaux acteurs de ce domaine.

Dernière modification 03.09.2019

Début de la page

Contact

Office fédéral de la santé publique OFSP
Division biomédecine
Section transplantation
Schwarzenburgstrasse 157
3003 Berne
Suisse
Tél. +41 58 463 51 54
E-mail

Imprimer contact

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/zahlen-und-statistiken/zahlen-fakten-zu-transplantationsmedizin/zahlen-fakten-zu-einstellung-verhalten-bevoelkerung.html