Faits et chiffres dans le domaine de la transplantation

Dans le domaine de la transplantation, des données sont régulièrement collectées et évaluées. Vous trouverez ici les principaux chiffres relatifs au don et à la transplantation d’organes, de cellules et de tissus.

Le taux de don est le nombre de donneurs d'organes par million d'habitants (pmp) :

Le diagramme distingue les patients actifs et inactifs. Pour les personnes ayant le statut « actif », une transplantation d’organes est envisageable. Le statut « inactif » s’applique aux personnes qui, pour des raisons de santé, n’entrent momentanément pas en ligne de compte pour une transplantation. Ces personnes sont prises en compte pour l’attribution d’organes dès lors que leur statut change.

Pour la distinction entre lésions cérébrales primaires et secondaires, voir :


Transplantations en Suisse, 2007-2017

Évolution des transplantations d’organes, de cellules souches du sang et de tissus en Suisse, par année.  2 500 2 000 1 500 1 000 500 0 686 436 143 718 479 162 899 482 153 875 508 173 858 510 188 1 011 468 189 1 058 504 208 1 093 527 226 1 171 574 240 1 337 529 262 1 423 598 252 1 2 3 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
1
Nombre de tissus divers (transplantation allogène)
2
Nombre d'organes
3
Nombre de cellules souches du sang (transplantation allogène)

 
Télécharger le tableau des données 2007-2017 (Excel)

Nombre de tissus divers (transplantation allogène) Nombre d'organes Nombre de cellules souches du sang (transplantation allogène)
1 2 3
2007 686 436 143
2008 718 479 162
2009 899 482 153
2010 875 508 173
2011 858 510 188
2012 1 011 468 189
2013 1 058 504 208
2014 1 093 527 226
2015 1 171 574 240
2016 1 337 529 262
2017 1 423 598 252

 
Source: OFSP

Le diagramme donne un aperçu des transplantations effectuées en Suisse. Les chiffres proviennent du monitorage de la loi sur la transplantation. Les greffes de tissus constituent la plus grande part des transplantations effectuées en Suisse.

Les organes proviennent de donneurs décédés ou vivants. En ce qui concerne les transplantations de cellules souches du sang, seules celles impliquant des cellules provenant d’une autre personne apparaissent (ces dons sont appelés « allogènes », par opposition aux dons « autogènes » que sont les autogreffes). Les transplantations de tissus comprennent les greffes provenant d’une autre personne : cornées, os, amnios, vaisseaux et valvules cardiaques.

Des chiffres précis


Informations complémentaires

Don et transplantation d’organes, de tissus et de cellules

Une transplantation peut sauver une vie ou en améliorer la qualité. En Suisse, la loi sur la transplantation régit les dons et les greffes d’organes, de tissus et de cellules. Informez-vous ici sur les conditions préalables à une transplantation.

Contrôle d’efficacité de la loi sur la transplantation

L’efficacité de la loi sur la transplantation est continuellement contrôlée. À cet effet, des données sont systématiquement collectées et interprétées (monitorage et évaluation).

Monitorage de la loi sur la transplantation

Le monitorage consiste à collecter systématiquement des données relatives aux transplantations en Suisse.

Plan d’action « Plus d’organes pour des transplantations »

Avec le plan d’action « Plus d’organes pour des transplantations », le Conseil fédéral veut optimiser le système de don d’organes afin de mieux exploiter le vivier de donneurs potentiels. Il peut compter pour cela sur la collaboration des principaux acteurs de ce domaine.

Dernière modification 16.01.2019

Début de la page

Contact

Office fédéral de la santé publique OFSP
Division biomédecine
Section transplantation
Schwarzenburgstrasse 157
3003 Berne
Suisse
Tél. +41 58 463 51 54
E-mail

Imprimer contact

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/zahlen-und-statistiken/zahlen-fakten-zu-transplantationsmedizin.html