Conservation des gamètes (à titre préventif ou pour un don)

Toute personne peut faire conserver ses gamètes et ses tissus ovariens ou testiculaires. Des spermatozoïdes peuvent également être conservés en vue d’une insémination. Les tableaux ci-après révèlent la fréquence de ces pratiques.  

Les spermatozoïdes et les ovules, tout comme les tissus ovariens et testiculaires, peuvent être conservés dans de l’azote liquide. Ce type de procédé est par exemple utilisé pour les dons de sperme ou lorsqu’un traitement médical risque de diminuer la fertilité, comme dans le cas d’une chimiothérapie. Une femme peut également y recourir, indépendamment de tout traitement médical, si elle ressent le besoin de conserver ses ovules afin de prolonger sa période de fécondité.

Les graphiques seront publiés probablement à la fin de l’année 2019.

Informations supplémentaires

Evaluation de l'efficacité de la loi

L’Office fédéral de la santé publique évalue l’efficacité de la loi sur la procréation médicalement assistée.

Travaux législatifs

L’Office fédéral de la santé publique est responsable des travaux législatifs concernant la procréation médicalement assistée.

Interventions parlementaires

Depuis l'entrée en vigueur de la loi sur la procréation médicalement assistée en 2001, plus de 30 interventions parlementaires ont été déposées sur le sujet.

Prises de position et expertises

Regroupement des prises de positions et expertises concernant la loi sur la procréation médicalement assistée


Les graphiques ont été élaborés par taglab Sàrl.

Dernière modification 16.09.2019

Début de la page

Contact

Office fédéral de la santé publique OFSP
Division Biomédecine
Section sécurité biologique, génétique humaine et procréation médicalement assistée
Schwarzenburgstrasse 157
3003 Berne
Suisse
Tél. +41 58 463 51 54
E-mail

Imprimer contact

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/zahlen-und-statistiken/zahlen-fakten-zu-fortpflanzungsmedizin/medizinische-praxis-im-bereich-fortpflanzung/konservierung-eigenvorsorge-und-spende.html