Monitoring de l'évolution des coûts de l'assurance-maladie (MOKKE)



Évolution des prestations brutes selon la date de décompte par assuré, par canton de résidence et par groupe de coûts. Quatre mises à jour par an. Séries temporelles par groupe de coûts, par classe d’âge et par canton depuis 1997. Les séries temporelles sont désormais également disponibles selon l'année de traitement.

Ce contenu n’est disponible que sur les pages en français et en allemand.

Données actuelles : 3. trimestre 2020

La base de données du monitoring comprend les données d'environ 99% des assurés en Suisse. De ce fait, il y a suffisamment de données disponibles permettant de décrire l'évolution des coûts de l'assurance-maladie obligatoire.

Sur les trois premiers trimestres de l’année 2020, les prestations brutes dans le domaine de l’assurance-maladie obligatoire ont légèrement fléchi (-0,5%) et celles de l’année en cours sont restées quasiment stables (+0,4%). La rapidité de facturation observée lors du premier trimestre 2020 ne se constate plus. Ont contribué à ce fléchissement les domaines suivants (par ordre d’importance sur les coûts absolus) :

Les traitements médicaux en cabinets (-2,5%), les traitements hospitaliers stationnaires (-1,7%), les coûts des médicaments des cabinets médicaux (-0,3%), les autres prestations (-4,8%), les physiothérapeutes (-6,4%) et les frais de laboratoires des cabinets médicaux (-4,5%).

Les domaines ayant enregistrés des croissances positives sont (par ordre d’importance sur les coûts absolus) :

Les prestations ambulatoires en hôpitaux (+0,4%), les pharmacies (+3,2%), les EMS (+5,2%), les prestations de laboratoires (+5,4%) et celles des organisation d’aide de soins à domicile (+1,1%). A propos des prestations des laboratoires, rappelons que le coût des tests Covid-19 ont été pris en charge par la Confédération à partir du 25 juin (plus à la charge de l’AOS).

Finalement, nous réitérons cette remarque du 2ème trimestre. L’évolution des EMS est en partie influencée par la hausse des contributions aux soins entrée en vigueur au début d’année 2020. A contrario, la baisse des tarifs Spitex décidée dans la même foulée que la hausse pour les EMS ne se remarque pas.

PS : SASIS SA a mis en œuvre, au 1er janvier 2018, une modification des directives de livraison des données concernant les données d’assurance des frontaliers. Cette modification des directives a pour effet que les personnes assurées, qui étaient attribuées à un «canton de résidence» au cours des années précédentes, sont gérées à partir de 2018 dans la catégorie «Etranger». Comme le monitorage des coûts repose sur le canton de résidence, une interruption dans la série chronologique du nombre d'assurés s'est ainsi produite entre 2017 et 2018. Il en résulte que la croissance des prestations brutes par assuré ne peut être évaluée de manière pertinente pour les cantons dans les régions frontalières. Les frontaliers manquent aussi dans le total général au niveau suisse ce qui impact également la croissance en 2018. Cette effet reste faible car le nombre de frontaliers comparés au 8,5 millions d’assurés est faible.

 

Dernière modification 27.10.2020

Contact

Office fédéral de la santé publique OFSP
Unité de direction Assurance maladie et accidents
Section Gestion des données et statistique
Schwarzenburgstrasse 157
3003 Berne
Suisse
Tél. +41 58 462 21 11
E-mail

Imprimer contact

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/zahlen-und-statistiken/statistiken-zur-krankenversicherung/monitoring-zur-krankenkassenkostenentwicklung.html