Le canton de provenance doit prendre en charge les soins non couverts

Une partie des prestations de soins fournies dans les établissements médico-sociaux (EMS) sont prises en charge par l'assurance-maladie et par le patient lui-même. Les coûts non couverts sont à la charge du canton de domicile.

A l'avenir, le canton de provenance doit participer au financement résiduel même si le patient entre dans un EMS situé dans un autre canton. Le Conseil fédéral soutient la modification de loi correspondante proposée par la commission parlementaire compétente.

Depuis l'entrée en vigueur du nouveau régime de financement des soins le 1er janvier 2011, les prestations de soins dans un EMS et à domicile sont financées par l'assurance obligatoire des soins (AOS, assurance de base), par la personne assurée et par le canton. L'AOS verse une contribution déterminée en fonction des besoins en soins, la personne assurée assume un montant correspondant au plus à 20 % de la contribution maximale fixée par le Conseil fédéral et les cantons règlent le financement résiduel. Ce dernier concerne tous les coûts qui ne sont pas couverts par l'AOS ou la personne assurée.

Cependant, l'expérience de ces dernières années a montré qu'en cas de séjour en EMS hors du canton de résidence, il n'est pas clairement établi quel canton doit prendre en charge le financement résiduel. Il peut s'agir du canton dans lequel le patient résidait avant d'entrer en EMS ; à l'heure actuelle, la plupart des cantons appliquent cette réglementation. Certains cantons sont toutefois d'avis que ces coûts incombent au canton dans lequel se situe l'EMS.

La Commission de la sécurité sociale et de la santé publique du Conseil des Etats (CSSS-E) entend modifier la loi pour créer une réglementation uniforme, selon laquelle le financement résiduel sera toujours à la charge du canton de provenance en cas d'admission dans une structure extra-cantonale.

Le Conseil fédéral est favorable à cette nouvelle réglementation, qui détermine précisément quel canton doit supporter le financement résiduel des prestations de soins. Les cantons offrant un nombre de places en EMS supérieur aux besoins de la population vivant sur leur territoire ne sont ainsi pas pénalisés sur le plan financier. Le Conseil fédéral estime que cette réglementation favorise une planification des EMS intercantonale. Enfin, le même canton sera compétent à la fois pour le financement résiduel des coûts des soins et pour le versement des prestations complémentaires, ce qui facilitera la coordination de ces différentes prestations financières.

Dernière modification 11.03.2019

Début de la page

Contact

Office fédéral de la santé publique OFSP
Unité de direction Assurance maladie et accidents
Division Tarifs et bases
Schwarzenburgstrasse 157
3003 Berne
Suisse
Tél. +41 58 462 21 11
E-mail

Imprimer contact

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/versicherungen/krankenversicherung/krankenversicherung-revisionsprojekte/nachbesserung-pflegefinanzierung-stellungnahme-bundesrat.html