Modification de la LAMal :1er volet de mesures visant à maîtriser les coûts

En 2019, le Conseil fédéral a adopté le message concernant la modification de la LAMal relative au premier volet de mesures visant à freiner la hausse des coûts. Le Parlement a scindé ce volet en deux volets 1a et 1b et a adopté le premier (1a) le 18 juin 2021. Les premières mesures entreront en vigueur début 2022.

Volet 1a

Mesures avec entrée en vigueur le 1er janvier 2022

Le volet 1a de mesures visant à freiner la hausse des coûts contient six mesures. Trois d’entre elles entreront en vigueur le 1er janvier 2022, conformément à la décision du Conseil fédéral du 3 décembre 2021. Il s’agit ici des mesures concernant la copie de la facture pour les assurés, l’organisation tarifaire nationale et l’indication du montant maximal de l’amende.

Copie de la facture pour les assurés

Les fournisseurs de prestations seront désormais légalement tenus de fournir une copie de la facture aux assurés, dans tous les cas et sans que ces derniers ne l’aient expressément exigée. Il sera également possible de transmettre la facture aux personnes assurées de manière électronique. Les assurés pourront vérifier leurs factures et seront ainsi mieux sensibilisés aux coûts.

Organisation tarifaire nationale

Les fédérations des fournisseurs de prestations et les fédérations des assureurs devront mettre en place une organisation tarifaire nationale. Cette organisation aura pour rôle d’assurer l’élaboration, le développement et le maintien de structures tarifaires pour les prestations médicales ambulatoires. Un délai transitoire de deux ans est à disposition du législateur pour la mise en place de l’organisation tarifaire nationale. Une telle organisation existe déjà à l’heure actuelle pour le domaine stationnaire.

Montant maximal de l’amende

La LAMal renferme un catalogue de sanctions pouvant être prises à l’encontre des fournisseurs de prestations qui ne respecteraient pas les exi-gences prévues par la loi, les dispositions des conventions relatives à l’économicité ou à la qualité des prestations, ou les dispositions concernant la facturation. L’amende fait déjà partie des possibilités de sanction. Désor-mais, son montant maximal est déterminé au niveau de la loi ; il se monte à 20 000 francs.

Mesures avec entrée en vigueur ultérieure

Les trois autres mesures du volet 1a de mesures visant à freiner la hausse des coûts doivent encore être concrétisées au niveau de l’ordonnance et entreront en vigueur vraisemblablement le 1er janvier 2023. Elles concernent la promotion des forfaits dans le domaine ambulatoire, la transmission des données dans le domaine des tarifs et l’introduction de projets pilotes visant à freiner la hausse des coûts.

Promotion des forfaits ambulatoires

A l’avenir, les tarifs forfaitaires par patient liés à des prestations ambulatoires devront reposer sur une structure tarifaire uniforme au niveau national. Les forfaits auront la priorité sur les tarifs à la prestations lorsqu’ils seront convenus par les partenaires tarifaires. Les partenaires tarifaires pourront convenir, pour certains traitements ambulatoires, de tarifs forfaitaires par patient valables au niveau régional qui ne reposent pas sur une structure tarifaire uniforme au niveau national, pour autant notamment que les conditions régionales l’exigent.

Transmission des données dans le domaine des tarifs

Une base légale sera créée pour la transmission des données dans le domaine des tarifs des traitements ambulatoires. Elle obligera les fournisseurs de prestations et leurs fédérations, les assureurs et leurs fédérations, ainsi que les organisations tarifaires à communiquer au Conseil fédéral ou au gouvernement cantonal compétent, gratuitement et sur demande, les données nécessaires à l’accomplissement des tâches liées aux tarifs.

Introduction de projets pilotes

A l’avenir, le Département fédéral de l’intérieur (DFI) pourra autoriser des projets pilotes permettant d’expérimenter de nouveaux modèles visant à freiner la hausse des coûts, à renforcer la qualité ou à promouvoir la digitalisation. Dans le cas où un tel projet permet de freiner efficacement la hausse des coûts, de renforcer la qualité ou de promouvoir la digitalisation, le Conseil fédéral pourra prévoir que les dispositions s’y rapportant demeurent applicables.

Volet 1b

Le volet 1b de mesures visant à freiner la hausse des coûts contient des mesures sur l’introduction d’un système de prix de référence pour les médicaments, la gestion des coûts par les partenaires tarifaires et le droit de recours des assureurs. Ce volet se trouve actuellement entre les mains du Parlement.

Informations complémentaires

Maîtrise des coûts

Le Conseil fédéral a mis en place un programme de maîtrise des coûts afin d’alléger la charge pesant sur les contribuables et les payeurs de primes.

Dernière modification 20.12.2021

Début de la page

Contact

Office fédéral de la santé publique OFSP
Unité de direction Assurance maladie et accidents
Division Tarifs et bases
Schwarzenburgstrasse 157
3003 Berne
Suisse
Tél. +41 58 462 37 23
E-mail

Imprimer contact

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/versicherungen/krankenversicherung/krankenversicherung-revisionsprojekte/kvg-revision-massnahmen-zur-kostendaempfung-Paket-1.html