Stratégie Anbitiorésistance dans le domaine humain

L’importance des antibiotiques comme médicaments salvateurs, la situation de résistance et les raisons ayant contribué à une augmentation des résistances dans le monde sont brièvement expliquées. Les priorités et la mise en œuvre des mesures sont expliquées.

Star-M Logo

Importance des antibiotiques

Depuis la découverte et l’utilisation des antibiotiques dans les années 1940, de nombreuses maladies bactériennes, qui auparavant  altéraient fortement la vie des êtres humains et étaient souvent fatales, sont devenues curables. Encore au milieu du 20e siècle, des  épidémies ayant fait de nombreuses victimes ont sévi. Pneumonies, méningite, tuberculose, mais également inflammation dentaire  banale ou simple refroidissement pouvaient avoir des conséquences fatales. Dans la médecine moderne, outre le traitement des infections sévères, les antibiotiques occupent un autre rôle essentiel, à savoir la prévention des infections (avant de nombreuses  opérations, en cas de cancer et d’immunodépression, etc.).

Problématique de l’antibiorésistance chez l’humain

A travers le monde, la tendance est à une diminution de l’efficacité de tous les antibiotiques de «première ligne», et la résistance aux  antibiotiques de «dernière ligne» ou de «dernier recours» est en augmentation. La résistance aux antibiotiques de «dernier recours»  est aujourd’hui responsable d’un scénario, y compris en Suisse, où les bactéries Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline  (SARM), entérobactéries productrices de bêta-lactamases à spectre étendu, entérobactéries résistantes aux carbapénèmes (ERC),  New Delhi métallo-bêta-lactamase 1 (NDM-1) et entérobactéries résistantes à la vancomycine (ERV) ne peuvent quasiment plus être  combattues. Dans le contexte clinique, cela signifie que l’efficacité des traitements existants diminue, avec comme conséquence  potentielle, une augmentation de la morbidité et de la mortalité.

Raisons de l’augmentation de l’antibiorésistance

Même si le développement de résistances est un phénomène biologique naturel (les formes de résistance connues aujourd’hui existent en partie déjà depuis au moins 30 000 ans dans notre environnement), la vitesse de développement et de propagation des résistances a augmenté. Aujourd’hui, les micro-organismes développent de plus en plus de résistances contre des classes d’antibiotiques isolées,  mais aussi contre plusieurs classes d’antibiotiques («multirésistance»). Les facteurs contribuant au développement accru de résistances sont l’utilisation fréquente et inappropriée de médicaments. En outre, la globalisation est responsable d’une propagation des résistances  à l’échelle mondiale. A la fois au niveau national et international, la nécessité et l’urgence de la problématique de l’antibiorésistance ont  été reconnues par la sphère politique.

Légende: Représentation schématique de l’être humain dans un circuit One Health. L’utilisation d’antibiotiques chez l’humain, chez l’animal, dans l’agriculture et dans l’environnement a une influence sur le développement de résistances.
Légende: Représentation schématique de l’être humain dans un circuit One Health. L’utilisation d’antibiotiques chez l’humain, chez l’animal, dans l’agriculture et dans l’environnement a une influence sur le développement de résistances.

Stratégie suisse de lutte contre l’antibiorésistance dans le domaine humain

Un an après l’adoption de la stratégie nationale contre la résistance aux antibiotiques par le Conseil fédéral, avec comme but de  préserver durablement l’efficacité des antibiotiques pour la santé des humains et des animaux, plus de deux tiers des mesures prévues ont déjà été initiées. Afin d’être à la hauteur de la complexité de la problématique, la mise en œuvre suivra également une approche  One Health et prévoira une vaste implication d’acteurs et de parties prenantes. Un aperçu de toutes les mesures dans le domaine  humain est disponible dans le rapport de la stratégie, à la page 22, dans la rubrique Documents.

Priorités de la mise en œuvre de mesures dans le domaine humain

Pour la mise en œuvre du domaine humain, une équipe de base et un groupe d’experts ont été constitués. Ils conseillent l’OFSP  concernant les thèmes stratégiques et techniques. Les priorités sont la mise en place et la gestion de la surveillance globale avec anresis.ch, ainsi que la nomination et la gestion d’un nouveau laboratoire de référence pour la détection précoce et la surveillance de  nouvelle résistance aux antibiotiques. Des directives relatives à la prescription sont élaborées comme composante-clé et un concept  pour l’instauration d’un programme d’utilisation rationnelle est conçu. Au niveau du diagnostic, des mesures visant à améliorer la qualité des prescriptions sont encouragées. Des évaluations au niveau de la communication sont prévues afin de déterminer les besoins  d’information de la population et de sensibilisation des acteurs.

Documents


Résistance aux antibiotiques

Les résistances aux antibiotiques se multiplient, et la Suisse n’est pas épargnée. La Confédération entend résoudre ce problème grâce à une stratégie nationale.

Stratégie Antibiorésistance Suisse (StAR)

Brochure Stratégie Antibiorésistance Suisse

Antibiorésistance – un objectif, une stratégieMaintenir l'efficacité des antibiotiques

Brochure Antibiorésistance Suisse

Swiss Antibiotic Resistance Report 2016 (en anglais)

Swiss Antibiotic Resistance Report 2016 (Englisch)

Le «Swiss Antibiotic Resistance Report 2016» est le second rapport national sur le suivi global de la résistance aux antibiotiques et la consommation d’antibiotiques en médecine humaine et vétérinaire. Il contient des données issues des systèmes de surveillance d’anresis.ch et d’ARCH-Vet pour les années 2014 et 2015.

 

 

Swiss Antibiotic Resistance Report 2016

Joint report 2013 (en anglais)

Joint Report 2013

Le «Joint Report 2013» est le premier rapport national sur le suivi global de la résistance aux antibiotiques et  la consommation d’antibiotiques en médecine humaine et vétérinaire.

 

Joint Report 2013 (ABR)

Législation

Informations complémentaires

Bactéries résistantes aux antibiotiques

Les bactéries dont le développement de résistances aux antibiotiques constitue une menace de santé publique avérée ou potentielle sont étroitement surveillées.

Stratégie nationale de vaccination (SNV)

La Confédération, avec l’aide des cantons et autres acteurs, a élaboré une stratégie nationale de vaccination (SNV) visant à garantir une protection suffisante de la population contre les maladies évitables par la vaccination.

Stratégie contre les infections nosocomiales

La stratégie nationale de surveillance, de prévention et de lutte contre les infections associées aux soins (stratégie NOSO) vise à réduire le nombre d’infections contractées en Suisse dans les hôpitaux et les EMS.

Dernière modification 15.03.2017

Début de la page

Contact

Office fédéral de la santé publique OFSP
Division Maladies transmissibles
Section Stratégies, principes et programmes
CH - 3003 Berne

Tél.
+41 58 463 87 06

E-mail

Imprimer contact

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/themen/strategien-politik/nationale-gesundheitsstrategien/strategie-antibiotikaresistenzen-schweiz.html