Méningocoques

Meningokokken_invasive

Les méningocoques peuvent causer de graves maladies. Les nourrissons, les petits enfants et les adolescents ainsi que les personnes à risque accru de maladie ou de complication sont les plus touchés. La vaccination est recommandée à tous ces groupes.

Agent infectieux et transmission

Les maladies à méningocoques sont provoquées par différents sérogroupes de la bactérie connue sous le nom de Neisseria meningitidis (méningocoques). 10 à 15 % de la population européenne sont porteurs de méningocoques dans la cavité nasopharyngée sans conséquence sur leur état de santé (porteurs sains). L'infection nécessite un contact étroit avec un porteur sain ou une personne malade. La transmission se fait par gouttelettes, comme par exemple lors d'éternuements, de toux ou des baisers.

Maladie et tableau clinique

La maladie se déclare 2 à 10 jours après l'infection. Elle peut évoluer de façon bénigne et guérir spontanément. Toutefois, si les bactéries parviennent à travers la muqueuse dans le sang, des maladies graves telles qu'un empoisonnement du sang (septicémie) ou une méningite peuvent survenir. La septicémie se caractérise par de brusques poussées de fièvre, des frissons, des douleurs articulaires, un abattement, souvent accompagnés d'une éruption cutanée. Dans sa forme la plus dangereuse, elle peut entraîner en quelques heures un choc, un coma ou le décès. En cas de méningite, des symptômes d'allure grippale ainsi que des convulsions, des troubles de la conscience et une raideur de la nuque se manifestent. Même avec un traitement précoce aux antibiotiques, des séquelles tardives telles que perte de l'audition, spasmes et paralysies peuvent apparaître. La mortalité en cas de complications est d'environ 10 %. En cas d’apparition soudaine des symptômes mentionnés, il est très important de consulter immédiatement un médecin ou de se rendre dans un hôpital.

Répartition géographique et fréquence

Les maladies à méningocoques sévissent dans le monde entier, en particulier en Afrique subsaharienne (zone appelée la ceinture de la méningite). En Suisse, environ 60 cas sévères de maladies à méningocoques sont déclarés chaque année. Les personnes les plus touchées sont les enfants âgés de moins de 5 ans et les jeunes âgés de 15 à 19 ans. De plus, certains groupes de personnes présentent un risque accru de maladie ou de complication en raison de leur activité professionnelle (p.ex. personnel de laboratoire) ou en raison de maladies qui affaiblissant leur système immunitaire.

Prévention

Une vaccination contre les méningocoques est recommandée aux personnes présentant des troubles immunitaires, aux recrues, au personnel de laboratoire, à certains voyageurs et, en vaccination complémentaire, aux enfants de 1 à 4 ans et aux adolescents de 11 à 19 ans. Il existe différents vaccins qui couvrent différents sérogroupes. Selon le groupe-cible, un vaccin différent sera recommandé. Aucun des vaccins disponibles ne protège contre tous les sérogroupes responsables des maladies à méningocoques. Les sérogroupes principalement responsables des maladies à méningocoques peuvent également évoluer au cours du temps. Les autorités en charge surveillent la situation et adaptent les recommandations vaccinales le cas échéant. Pour éviter la maladie aux personnes qui ont été en contact proche avec un malade, des antibiotiques peuvent encore être prescrits et/ou une vaccination effectuée ultérieurement par un médecin (antibio-prophylaxie).

Vous obtiendrez de plus amples informations concernant la propagation de la maladie dans le monde ainsi que sur les moyens de s'en protéger auprès de votre médecin ou d'un spécialiste en médecine des voyages.

Documents


Méningocoques du sérogroupe C (PDF, 263 kB, 01.05.2006)Directives et recommandations - Etat: Mai 2006

Vaccinations pour les voyages à l'étranger (PDF, 744 kB, 01.01.2007)Directives et recommandations - Etat: Janvier 2007


Factsheet Méningocoques

Méningocoques

Factsheet Méningocoques, préparé par la Commission fédérale pour les vaccinations en collaboration avec l’Office fédéral de la santé publique.


D’autres documents sur ce sujet sont disponibles en allemand.

Chiffres sur les méningocoques: maladie invasive

Nombre de cas hebdomadaires

Base: système de déclaration obligatoire

Informations complémentaires

Pas de résultat

Dernière modification 07.05.2018

Début de la page

Contact

Office fédéral de la santé publique OFSP
Division Maladies transmissibles
CH - 3003 Berne

Tél.
+41 58 463 87 06

e-mail

Imprimer contact

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/themen/mensch-gesundheit/uebertragbare-krankheiten/infektionskrankheiten-a-z/meningokokken-erkrankungen.html