Rougeole: point de la situation en Suisse

La Suisse vise l’élimination de la rougeole. La surveillance épidémiologique de cette maladie est nécessaire pour détecter les cas et les flambées, prendre les mesures pour éviter la contagion et évaluer les progrès vers l’élimination.

Etat: 14.02.2017

Objectif: éliminer la rougeole

L'OMS vise l’élimination de la rougeole. La Suisse a également adopté cet objectif, comme tous les autres pays européens. Elle compte l’atteindre en renforçant la couverture vaccinale de la population, la déclaration des cas et le contrôle des flambées. L’OMS définit l’élimination de la rougeole d’un pays comme l’absence durant au moins 12 mois de cas endémiques, c’est-à-dire non importés, attestée par un système de surveillance performant. Des mesures de santé publiques doivent être prises autour de chaque cas sporadique, importé comme indigène, afin d’empêcher la transmission de la maladie. Cela est tout particulièrement nécessaire face à une flambée, à savoir plusieurs cas de rougeole liés entre eux. Ces mesures nécessitent au préalable la détection précoce, la confirmation au laboratoire et la déclaration dans un bref délai des cas aux autorités sanitaires compétentes. Le rapport de situation sur la rougeole décrit les cas enregistrés dans le cadre de la déclaration obligatoire des maladies et résume les mesures prises. Il documente ainsi les progrès de la Suisse dans ses efforts pour éliminer la rougeole.

Situation générale

Le nombre de cas de rougeole déclarés a doublé entre 2015 et 2016, passant de 35 à 71 cas (voir figure). Sur les 98 cas déclarés depuis janvier 2016, 26 (27 %) étaient des cas isolés, dans onze cantons, et 72 (73 %) appartenaient à l’une des huit flambées enregistrées depuis lors. L’incidence s’est élevée à 8,5 cas par million d’habitants en 2016. Cette année-là, 60 % des cas étaient âgés de 20 ans et plus. 88 % des cas n’étaient pas ou incomplètement vaccinés, 23 % avaient été hospitalisés et 8 % avaient eu une pneumonie.

Nombre de cas 2015-2017

Flambées

Les huit flambées identifiées en 2016 et début 2017 ont regroupé de 2 à 22 cas chacune, dans sept cantons. Les principales d’entre elles sont survenues dans les cantons de :

- Schwyz, 8 cas en avril-mai 2016, principalement chez de jeunes adultes, à la suite d’une importation d’Australie

- Vaud, 22 cas en mars-mai 2016, dans deux écoles pour jeunes adultes, à la suite d’une importation d’Europe

- Grisons, 13 cas en novembre-décembre 2016 parmi des gymnasiens et écoliers de l’Engadine, source inconnue

- Grisons, 7 cas de fin décembre 2016 à janvier 2017 chez des adultes sans lien identifiés entre eux (sauf pour les 2 premiers cas chez des jeunes Tessinois en camp de ski aux Grisons) ; 3 cas supplémentaires chez des touristes ont été signalés par les autorités sanitaires allemandes ; un éventuel lien de cette flambée avec celle de l’Engadine n’est pas encore confirmé

- Tessin, 9 cas en janvier-févier 2017 chez des jeunes adultes sans lien identifié entre eux ; il existe un lien potentiel, mais non encore confirmé avec la deuxième flambée du canton des Grisons

- Fribourg, 7 cas en janvier-février 2017 chez une enseignante et des élèves d’une même école.

Evaluation au regard de l’objectif d’élimination

La rougeole n’est toujours pas éliminée de la Suisse, malgré de notables progrès ces dernières années. Ainsi, les années 2014 et 2015 s’étaient distinguées par un bas niveau de la rougeole, avec respectivement 23 et 35 cas déclarés, soit 3–4 cas par million d’habitant et par année. Aucun cas n’avait même été enregistré durant les trois derniers mois de 2015. Cette progression vers l’élimination de la rougeole a été interrompue en 2016 par une forte augmentation du nombre de cas et de flambées, tendance qui se poursuit en début d’année 2017. La couverture vaccinale en continuelle augmentation (87 % à 2 ans et 92 % à 16 ans, avec deux doses) devrait toutefois prévenir un retour important et durable de la rougeole. L’élimination de la rougeole passe par la vaccination avec deux doses d’au moins 95 % des enfants et des adultes nés après 1963. A l’exemple de ce qui a été pratiqué pour les principales flambées survenues récemment en Suisse, la prévention par la vaccination doit s’accompagner de mesures de santé publique pour contenir les flambées résiduelles. Il s’agit notamment de la recherche des contacts, de l’éviction scolaire des malades et des contacts non vaccinés, ainsi que de la vaccination d’entourage et post-expositionnelle.

Chiffres sur la rougeole

Nombre de cas hebdomadaires

Base: système de déclaration obligatoire

Informations complémentaires

Formulaires de déclaration

Vous trouvez ici les formulaires de déclaration pour maladies infectieuses à déclaration obligatoire.

Rougeole

La rougeole peut survenir à tout âge et engendrer parfois de graves complications. Deux doses du vaccin ROR protègent toute la vie des complications causées par la rougeole, les oreillons et la rubéole.

Stratégie nationale d’élimination de la rougeole

La mise en œuvre de la Stratégie nationale d’élimination de la rougeole 2011–2015 s'est achevée sur un bilan positif.

Dernière modification 07.03.2017

Début de la page

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/themen/mensch-gesundheit/uebertragbare-krankheiten/ausbrueche-epidemien-pandemien/aktuelle-ausbrueche-epidemien/masern-lagebericht-schweiz.html