«Égalité des chances dans l’aide en cas d’addiction» – Newsletter Addictions n° 2 – septembre 2018

Newsletter Stratégie Nationale Addictions

Chère lectrice, Cher lecteur

La 2e Conférence des parties prenantes Addictions s’est déroulée début septembre à Berne. Elle portait sur l’égalité des chances dans l’aide en cas d’addiction. En tant que responsable du projet Stratégie nationale Addictions, j’ai particulièrement apprécié cet événement car il m’a permis d’échanger avec des spécialistes issus de la pratique. Par la même occasion, j’ai pu mieux apprécier l’état de la mise en œuvre de ce projet et les approches visant à remédier à ses lacunes et à ses faiblesses. La mise en œuvre de la stratégie et de ses mesures s’avérera efficace si l’on parvient à en faire des instruments permettant de mettre davantage en lumière les thématiques posant sans cesse de nouveaux défis aux acteurs concernés.

L’un des principaux aspects qui m’a marquée lors de cette rencontre a été la pertinence du thème dans la pratique. Les spécialistes du domaine connaissent les approches concrètes permettant de réduire les inégalités dans l’accès aux soins, notamment aux offres de soutien en cas d’addiction. En même temps, force est de constater que nous nous posons toujours les questions suivantes : comment atteindre les familles vulnérables ? Qu’en est-il de l’accessibilité des offres psychiatriques destinées aux personnes souffrant d’une addiction ? Les personnes concernées par une addiction et devant purger une peine pénale reçoivent-elles le soutien nécessaire ? Comment fonctionne la prévention auprès des personnes atteintes d’un handicap intellectuel ? Sans oublier la question la plus importante : comment atteindre les personnes inatteignables ? À cette fin, il est indispensable de mettre en place des coopérations intersectorielles et de sensibiliser tous les ac-teurs aux besoins des personnes susceptibles de subir des inégalités.

Pour moi, un constat s’impose : une offre complète d’aide aux personnes dépendantes peut porter ses fruits uniquement si les groupes particulièrement vulnérables y ont accès et y recourent. Le nombre de cas non recensés de personnes qui n’ont pas été atteintes reste toujours très élevé. Les développements dans le domaine des soins intégrés pourraient contribuer à faciliter cet accès et à le rendre plus égalitaire. En effet, les coopérations intersectorielles permettent de diversifier les accès aux offres de soutien, et la collaboration interdisciplinaire favorise une vision globale de la personne concernée. Pour pouvoir élaborer des modèles porteurs, tant les représentants du monde politique que ceux de l’administration doivent agir : les acteurs de l’aide aux personnes dépendantes et des soins de santé doivent pouvoir se consacrer de façon ciblée à ces groupes, sans subir de pressions concernant les coûts ou la légitimité de leur action.

Je profite de cette occasion pour remercier toutes les personnes qui, jour après jour, s’engagent avec passion pour autrui et dont les voix, trop souvent, ne sont pas entendues. Grâce à leurs efforts, l’égalité des chances dans l’aide en cas d’addiction est une réalité.

D’ailleurs, la brochure de l’OFSP «Egalité des chances et santé» a été complétée avec des chiffres-clés relatifs à l’addiction. Nous espérons que vous pourrez l’utiliser au quotidien.

Date à réserver : la conférence commune des deux stratégies nationales MNT et Addictions aura lieu le 6 mai 2019. Elle portera sur la vieillesse.

Mirjam Weber


 

Je vous souhaite une bonne lecture de la présente newsletter.

 

Responsable suppléante de la section Stratégies de prévention,
Responsable du projet Stratégie nationale Addictions

Liste des thêmes

Mise en oeuvre des mesures

Septembre 2018 - La politique des addictions est un secteur en constante évolution, sans cesse confronté à de nouveaux défis comme le changement des schémas comportementaux et des tendances de consommation.

La vue d’ensemble suivante résume le degré d’avancement des activités qui contribuent à la mise en œuvre de la stratégie nationale Addictions.

Promotion de l’autogestion en cas de maladies chroniques et d’addictions

Soutien des personnes concernées et de leur entourage

En Suisse, le nombre de personnes atteintes de maladies chroniques ne cesse de croître. De même, les addictions et leurs conséquences constituent de grands défis pour les personnes concernées, leurs proches et la société. Face à la hausse constante des coûts de la santé, il est nécessaire que tous les acteurs du système de santé mettent au point des modèles de soins innovants. En comparaison internationale, la Suisse fait par ailleurs figure de mauvaise élève en termes d’implication des patients et de promotion de l’autogestion. Dans un premier temps, une des mesures de mise en œuvre de la stratégie MNT a donc consisté à définir, en coordination avec la stratégie nationale Addictions et les activités visant à améliorer la santé psychique et en intégrant les principaux groupes d’acteurs, un cadre de référence pour la promotion de l’autogestion. Le document élaboré établit les principes sur lesquels les différents protagonistes pourront développer leur travail au cours des prochaines années.


Un cadre de référence à l’intention des professionnels

Défini pour la première fois conjointement avec les parties prenantes, un cadre de référence détaillé est disponible pour les professionnels. Le document se concentre sur les aspects conceptuels, stratégiques et politiques de la promotion de l’autogestion en Suisse. Il s’adresse aux personnes agissant au niveau de la Confédération, des cantons et des communes, ainsi que dans les différentes organisations et institutions, et chargées de missions stratégiques en lien avec les soins pour les personnes atteintes d’une maladie chronique non transmissible, physique ou psychique, et pour les personnes présentant une addiction. Les acteurs des différents secteurs, agissant à des niveaux variés du système de santé, doivent développer une vision commune de la promotion de l’autogestion. Outre des exemples pratiques, des recommandations pour les étapes suivantes, élaborées de manière participative, figurent dans le document.


Nouvelle plateforme de promotion de l’autogestion à compter de 2018

La nouvelle plateforme nationale de promotion de l’autogestion lors de maladies chroniques et d’addictions (SELF) sera lancée en 2018. Elle servira à concrétiser les recommandations pratiques formulées par les parties prenantes dans le cadre de référence. Le premier forum de la plateforme aura lieu le 30 octobre 2018 dans l’après-midi (cf. la rubrique « Agenda / manifestations ».

Pour plus d’informations, rendez-vous sur la page «Promotion de l’autogestion».

 


Petite enfance

La petite enfance influence la santé tout au long de la vie

La première phase de la vie marque le développement physique, psychique et social d’une personne. Un nombre croissant de recherches, menées dans différentes disciplines scientifiques, confirment l’importance de l’encouragement précoce. Les milieux professionnels concernés prennent conscience de la nécessité d’aider les familles avec de jeunes enfants en leur offrant des services adéquats dans les domaines de la formation, du social et de la santé. À cet égard, les familles défavorisées sur le plan socio-économique et les familles issues de la migration font l’objet d’une attention toute particulière au sein de l’OFSP.

La promotion de la santé et la prévention durant la première phase de la vie déploient des effets positifs tout au long de l’existence. À terme, elles permettent de réduire les dépenses des systèmes sanitaire, social et pénal. L’OFSP s’efforce de soutenir les activités de ses partenaires afin d’améliorer la promotion de la santé et la prévention durant la petite enfance.

À cette fin, il a élaboré un concept sur la promotion de la santé et la prévention au cours de la petite enfance et formulé une série de mesures concrètes s’appuyant sur les champs d’action de la stratégie MNT. Par ces mesures, l’OFSP contribue également à la mise en œuvre de la stratégie nationale Addictions et des recommandations formulées dans le rapport sur la santé psychique en Suisse.

Pour de plus amples informations, rendez-vous sur la page «Petite enfance».

Exemples concrets

Septembre 2018 - En 2018, nous souhaitons présenter dans les prochaines newsletters des exemples de projets dans les domaines des addictions et de la prévention, menés en Suisse ou à l’étranger, et qui visent à renforcer l’égalité des chances.

Les inégalités sociales – la répartition inégale des ressources matérielles et immatérielles au sein d’une société – ont une grande influence sur la santé des personnes. L’accès aux ressources et leur répartition sont en règle générale déterminés par les différences de statut socio-économique, c’est-à-dire par des différences en matière d’éducation, de statut professionnel et de revenu.

MidnightSports – Manifestations sportives pour les jeunes à partir de 21 heures

La fondation IdéeSport utilise le sport comme moyen de prévention contre la violence et les addictions, pour la promotion de la santé et l’intégration sociale. La pratique des loisirs des jeunes a fortement évolué ces dernières années. Ils sortent désormais plus souvent et plus tard. L’offre nocturne est variée : restaurants, bars, discos et fêtes. Cependant, en raison de l’âge requis pour y accéder ou des prix d’entrée onéreux, les jeunes se retrouvent plutôt le soir dans des lieux publics (gares, arrêts des transports publics ou préaux d’écoles). La rencontre avec d’autres groupes fréquentant ces mêmes espaces mène parfois logiquement à des conflits. Il faut donc créer des endroits et des structures où les jeunes peuvent se réunir sans causer de désagréments. Les événements MidnightSports ont lieu les samedis soirs entre 21 heures et minuit, sont encadrés et organisés par une équipe composée de jeunes (coachs junior) et d’adultes (coachs senior, chefs de projet et bénévoles).


Futurina – collaboration renforcée entre les familles, les écoles et les différentes organisations dans l’ouest de la ville de Berne

Futurina est un projet de l’association Vereinigung Berner Gemeinwesenarbeit (VBG) et de la ville de Berne, qui vise à soutenir le développement des enfants à partir de quatre ans et des adolescents des quartiers d’Untermatt, de Stöckacker et de Schwabgut. Futurina renforce la collaboration entre les familles, les écoles et les différentes organisations du quartier. Ce projet permet de rendre plus accessibles les offres destinées aux enfants et à leurs familles. Les enfants ont ainsi de meilleures chances en matière de formation.


Avez-vous mené des projets novateurs dans le domaine des addictions et de la prévention chez des personnes défavorisées sur le plan socio-économique et/ou des migrants ? Si oui, n’hésitez pas à prendre contact avec nous.

Savoir

Septembre 2018 - Cette rubrique vous informe d’études importantes réalisées.

Médicaments psychoactifs

Augmentation de la consommation

Selon le rapport «Prise de médicaments psychoactifs en Suisse en 2016» (en allemand, résumé en français), la consommation d’antidouleurs puissants, de somnifères et de tranquillisants affiche une hausse constante en Suisse depuis 2011. Le document résume les résultats d’une enquête réalisée par le Monitorage des addictions et décrit la tendance observée au cours des cinq dernières années. Bien que cette tendance ne soit pas alarmante, elle doit être surveillée afin de pouvoir identifier d’éventuels changements suffisamment tôt et, le cas échéant, prendre des mesures en conséquence. Une fiche d’information récapitule les principaux résultats de l’étude.


Alcool et médicaments

Associer alcool et médicaments: une pratique répandue chez les personnes de 55 ans et plus

Le Monitorage des addictions Suisse a collecté et analysé des données concernant la consommation concomitante d’alcool et de médicaments chez les personnes de 55 ans et plus. Selon les résultats, un tiers des personnes qui absorbent des médicaments boivent au minimum deux verres d’alcool au moins une fois par mois. De plus, un cinquième déclarent toujours ou presque toujours consommer de l’alcool lorsqu’ils prennent des médicaments sur ordonnance ou en vente libre.

Les personnes qui consomment régulièrement de l’alcool (deux verres ou plus) en même temps que des médicaments s’exposent à un risque particulièrement élevé. Le risque demeure élevé en cas de consommation ponctuelle. L’absorption d’alcool lors d’une occasion spéciale, telle qu’une fête d’anniversaire ou pendant le repas du soir, est dite à risque à partir de quatre verres pour les femmes et de cinq pour les hommes. Aborder la question de la consommation d’alcool dans le cadre des entretiens-conseils entre les médecins et les patients peut permettre d’orienter la discussion sur les risques. Les principaux résultats de l’étude sont résumés dans une fiche d’information.


Navigation optimisée pour le site internet de l’OFSP

Le site internet de l’OFSP contient une grande diversité de thèmes relatifs à la santé. Nous avons optimisé sa structure pour faciliter l’accessibilité des contenus. Le site comporte désormais neufs rubriques principales :

  • L’OFSP
  • Vivre en bonne santé
  • Maladies
  • Médecine & recherche
  • Assurances
  • Stratégie & politique
  • Professions de la santé
  • Lois & autorisations
  • Chiffres & statistiques

Depuis le 13 septembre 2018, notre site est en ligne avec sa nouvelle structure. L’URL www.ofsp.admin.ch reste la même. La nouvelle structure implique de nouveaux liens. Nous vous prions donc de mettre à jour les liens sur votre page Internet ou dans les documents qui renvoient à notre site. Nous vous remercions par avance de votre coopération et restons à votre disposition pour toute question.

politique

Septembre 2018 - Lors de la session d’été 2018, différents objets et interventions politiques sur le thème des maladies non transmissibles, des addictions et de la santé psychique ont été traités aux Chambres fédérales. Vous trouverez ci-après un résumé non commenté (source: ATS).

MNT/addictions

Cannabis I, usage récréatif:

Le 4 juillet, le Conseil fédéral a ouvert la consultation sur l'article expérimental LStup. Le but de l'article est de fournir une base légale pour des essais pilotes visant à explorer l'impact d’un accès réglementé du cannabis utilisé à des fins non médicales. Le Conseil fédéral a ouvert la consultation, bien que le Conseil national ait rejeté de justesse la motion Zanetti, contrairement au Conseil des États qui l’a adoptée. Entre-temps, lors de la session d’automne, le Conseil national a adopté quatre motions allant dans le même sens que la motion Zanetti. La consultation se déroulera jusqu'au 25 octobre. Selon la planification actuelle, le Conseil fédéral transmettra le message pour l'article expérimental au parlement d’ici la session de printemps 2019. Si les débats parlementaires se déroulent sans délai et sans référendum, la base légale pour les études pilotes pourra entrer en vigueur dans le courant 2020.


Cannabis II, usage médical:

Sur la base de diverses initiatives parlementaires et dans le but de faciliter l'usage médical du cannabis et d'élargir, le Conseil fédéral a chargé le Département fédéral de l'intérieur (DFl) le 4 juillet dernier de créer une base légale et de soumettre un projet de consultation d’ici juin 2019. Il sera également évalué d'ici la fin de 2020 si et comment une indemnisation pour des médicaments contenant du cannabis pourra être garantie par le biais de l’assurance maladie obligatoire ou au travers d'un financement alternatif. Sans retard dans le processus législatif et sans référendum, la base légale pour une utilisation facilitée et élargie de médicaments à base de cannabis pourra entrer en vigueur en 2021. Ainsi, les médicaments contenant du cannabis pourraient être prescrits par un médecin - de la même manière que les opiacés - sans l'autorisation de l’OFSP.

Cannabis III, exportation du cannabis à des fins médicales

Le Conseil national veut permettre l'exportation de cannabis et de préparations à base de cannabis utilisées à des fins médicales. Il veut confier au Conseil fédéral une modification de la loi dans ce sens. En vertu de la loi actuelle, l'exportation n'est pas autorisée. La motion adoptée par le Conseil national a été soumise par Christa Markwalder (PLR / BE). Selon elle, le marché mondial des produits à base de cannabis pourrait atteindre plusieurs centaines de milliards de dollars. Si le Conseil des États approuve la proposition comme prévu, une base légale appropriée pourra être établie dans le cadre du processus de législation du cannabis à usage médical (voir Cannabis II).


Questions posées durant l’heure des questions

18.5381  Question Roduit. Le sentiment de solitude chez les jeunes Curia Vista


Nouvelles interventions durant la session


Maladies non transmissibles

18.3682  Ip. Gmür Alois. Réunion de haut niveau des Nations Unies sur les maladies non transmissibles Curia Vista


Tabac

18.3644  Ip. Roduit. Interdiction des e-cigarettes aux mineurs Curia Vista

18.3454  Ip. Eder. Mesures urgentes pour protéger les enfants et les jeunes des méfaits des cigarettes électroniques Curia Vista


LStup / Drogues

18.3659  Ip. Béglé. Drogues. Comment mieux lutter contre le deal de rue? Curia Vista

18.3497  Ip. Ruiz Rebecca. Moyens de lutte contre le deal de rue Curia Vista

18.424  Iv.pa. Buffat. Tolérance zéro pour les dealers Curia Vista

18.3437  Ip. Geissbühler. Des études discutables aux méthodes douteuses pour mettre au point un traitement de la toxicomanie Curia Vista

18.3438  Ip. Geissbühler. Soutien du DFAE à l’organisation dite « Commission globale de politique en matière de drogues » Curia Vista


Alimentation

18.3656  Mo. Flückiger Sylvia. L’alimentation est une affaire privée Curia Vista

 
Divers MNT / Addictions

18.3649  Mo. Humbel. Renforcer les modèles de soins intégrés en les distinguant des offres de listes unilatérales sans coordination des traitements Curia Vista

18.3681  Ip. Arslan. Pour une politique extérieure en matière de santé (PES) cohérente Curia Vista

18.3691  Ip. Heim. Politique extérieure en matière de santé. Bilan et perspectives, notamment au vu des risques globaux que posent les résistances aux antibiotiques Curia Vista

18.3570  Mo. Bendahan. Prévenir les abus des microtransactions apparentées aux jeux d’argent dans les jeux vidéos Curia Vista

18.3521  Ip. von Siebenthal. Consommation de médicaments psychotropes Curia Vista

18.3476  Po. Brélaz. Étude sur l’évolution de l’addiction aux jeux d’argent Curia Vista

18.3477  Marchand-Balet. Mise en application de l’inter-professionnalité… où en est-on ? Curia Vista

18.3449  Ip. Estermann. Suffisamment de sommeil pour tous ! Curia Vista


Loi sur les produits du tabac

Fin de la procédure de consultation

La procédure de consultation relative au deuxième avant-projet de loi sur les produits du tabac, qui s’est déroulée du 8 décembre 2017 au 23 mars 2018, a recueilli 1287 réponses. Les données sont actuellement analysées et intégrées au projet. Comme pour le premier avant-projet, leur contenu porte sur des aspects très différents. Pour mémoire, le premier texte avait été renvoyé au Conseil fédéral en vue d’être remanié le 8 décembre 2016.

La nouvelle loi vise à réglementer les produits du tabac et les cigarettes électroniques, à savoir les cigarettes mais aussi le tabac destiné à un usage oral (snus), le tabac à mâcher ou encore les produits du chanvre contenant du cannabidiol (CBD). L’objectif premier est de renforcer la protection de la santé des enfants et des adolescents. La Suisse prévoit d’autoriser le snus et les cigarettes électroniques contenant de la nicotine mais uniquement à certaines conditions. Quant aux limitations en matière de publicité souhaitées par le Parlement, elles sont infimes en comparaison européenne. Le projet devrait être transmis au Parlement au début de l’année prochaine.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur la page «Projet de loi sur les produits du tabac».


Jeux d’argent

Acceptation de la nouvelle loi

La population a accepté la nouvelle loi sur les jeux d’argent à 72,9 % lors de la votation populaire du 10 juin 2018. Tous les jeux d’argent sont désormais réglementés dans une seule loi. Cette nouvelle loi autorisera les jeux d’argent en ligne. Les sites Internet des casinos étrangers doivent être bloqués. Les ordonnances relatives à la loi sur les jeux d’argent prévoient en outre des mesures de prévention de l’addiction aux jeux d’argent et de protection des joueurs. Les nouvelles dispositions entreront en vigueur le 1er janvier 2019. L’OFSP continuera de suivre les évolutions dans le domaine des jeux d’argent problématiques.

Services aux cantons

Septembre 2018

Depuis mai 2018, une Newsletter résumant l’actualité de la prévention des addictions et des maladies non transmissibles au niveau cantonal et national est envoyée quatre fois par an aux cantons. Cliquez ici pour vous abonner.

Agenda / Manifestations

Septembre 2018 - Manifestations sur le thème des MNT, des addictions et de la santé psychique - n’oubliez pas d’inscrire les dates suivantes dans vos agendas:

  • Rencontres intercantonales pour les acteurs du domaine de la promotion de la santé, de la prévention et des addictions les 1er et 18 octobre 2018. Il est crucial que les responsables cantonaux pour la promotion de la santé, les délégués cantonaux aux problèmes des addictions et d’autres acteurs du domaine de la promotion de la santé et de la prévention puissent échanger leurs expériences et leurs connaissances. Dans le cadre des stratégies de prévention des maladies non transmissibles, des addictions et de la santé psychique, jusqu’à quatre rencontres intercantonales d’une demi-journée sont ainsi organisées chaque année : deux en Suisse alémanique («Kantonale Austauschtreffen Deutschschweiz», KAD), une en Suisse romande («Rencontre Intercantonale Latine», RIL) et une autre dans un lieu variable. L’objectif est de mettre en réseau les professionnels de la promotion de la santé et de leur présenter des résultats intéressants issus de la recherche ainsi que des projets mis en œuvre avec succès par d’autres cantons. Les organismes responsables, à savoir l’OFSP, la Conférence suisse des directrices et directeurs cantonaux de la santé (CDS) et l’Administration fédérale des douanes (AFD), définissent les thèmes en concertation avec les cantons. Les dates sont les suivantes : la RIL aura lieu à Lausanne le 1er octobre 2018 de 13h15 à 17h30 (Hôtel Continental, Place de la Gare 2) et s’intitulera: «Comprendre les réseaux sociaux pour les utiliser dans les domaines addictions/MNT»; la KAD aura lieu le 18 octobre 2018 de 13h00 à 17h10 à Zurich (Volkshaus, Stauffacherstrasse 60) et traitera du thème «Santé psychique et addictions»
  • La 6e journée d’étude nationale Arkadis, intitulée « Leben lassen! – Kognitive Beeinträchtigung, psychoaktive Substanzen und suchtbedingte Verhaltensweisen », aura lieu le 7 novembre 2018. Les personnes intéressées trouveront plus d’informations ici. Le délai d’inscription est fixé au 26 octobre 2018.
  • La conférence conjointe des parties prenantes des deux stratégies nationales MNT et Addictions aura lieu le 6 mai 2019. Elle traitera le thème principal de l’année 2019, à savoir «les personnes âgées».

Rétrospective de la conférence des parties prenantes Addictions du 6 septembre 2018
La deuxième conférence des parties prenantes Addictions avait pour thème l’égalité des chances dans l’aide en cas d’addiction. Lien vers le site de l'OFSP

Rétrospective du congrès «Santé et pauvreté» de la Haute école spécialisée bernoise
Le congrès national «Santé et pauvreté» a eu lieu à Berne fin juin 2018. Cette troisième édition était consacrée aux conséquences de la pauvreté sur la santé tout au long de la vie. La fiche d’information «Social Impact» n°5/2018 (en allemand uniquement) offre une synthèse des interdépendances entre la pauvreté, la santé et l’inégalité des chances en matière de santé durant toutes les étapes de la vie et préconise une politique globale coordonnée.

Dans les médias

Septembre 2018

«Spectra online»

La pratique régulière d’une activité physique réduit le risque de développer une maladie non transmissible comme le cancer ou le diabète. En conséquence, la stratégie MNT entend ancrer dans les soins l’activité physique comme forme de thérapie. Le projet pilote « Pas à Pas » du canton de Vaud explore depuis 2015 de nouvelles voies en encourageant les gens à pratiquer plus d’activité physique sur prescription médicale. Un article à ce sujet est publié dans «Spectra online».


Spectra

Spectra, le magazine de prévention de l’OFSP, consacre une édition aux applications de santé mobile (mHealth).


Communiqué de presse «La CFAL revoit les repères de consommation d’alcool à la baisse»

Sur la base des nouvelles connaissances, la Commission fédérale pour les problèmes liés à l’alcool (CFAL) revoit à la baisse les repères de consommation d’alcool à faible risque. Lien au communiqué de presse

Dernière modification 03.06.2020

Début de la page

Contact

Office fédéral de la santé publique OFSP
Division Prévention des maladies non transmissibles
Schwarzenburgstrasse 157
3003 Berne
Suisse
Tél. +41 58 463 88 24
E-mail

Imprimer contact

logo-opp.JPG

Découvrez prevention.ch

La nouvelle plateforme d’information et d’échange pour la prévention et la promotion de la santé.

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/strategie-und-politik/nationale-gesundheitsstrategien/strategie-sucht/newsletter-sucht/gesamtansichten-newsletter-sucht/gesamtansicht-newsletter-sucht-2-2018.html