Les enfants et les adolescents souffrent de la situation actuelle – Newsletter MNT n° 14 – janvier 2021

Newsletter Stratége Nationale MNT

Chère lectrice, cher lecteur,

Une de mes amies me confiait récemment au téléphone que son fils de 16 ans était souvent irritable. Ce jeune garçon d’ordinaire extraverti et toujours plein d’énergie se montre souvent de mauvaise humeur, apathique et s’isole de plus en plus. Sa mère se fait du souci pour lui et se demande si ce changement de caractère est lié à une phase de l’adolescence ou aux mesures prises pour lutter contre la pandémie. Force est de constater que le contexte actuel affecte de nombreux jeunes. Moins de sorties, des contacts entre amis à distance et moins de place pour la vie sociale, l’autodétermination ou la construction de soi. La situation liée à la pandémie touche aussi les plus jeunes : ils souffrent du manque de proximité et ressentent le sentiment d’insécurité qu’éprouvent leurs parents ou enseignants.

La pandémie pèse sur le moral de nombreuses personnes. Diverses études le montrent : les enfants et les adolescents sont particulièrement concernés. Dans les cliniques, la demande de soins en psychiatrie pour enfants et adolescents est en hausse. Un constat que fait également Lisa Aeberhard, cheffe du service social des Services psychiatriques universitaires de Berne dans le premier article de la présente newsletter.

« Parle avec ton fils de la situation actuelle. Il existe aussi différentes offres de soutien qui peuvent être d’une aide précieuse en cette période difficile» ai-je conseillé à mon amie. Une démarche qui s’inscrit en droite ligne dans celle de la Journée d’action pour la santé psychique organisée le mois passé et dont le thème était le suivant : « En parler. Trouver de l’aide.»

Je vous souhaite de commencer cette nouvelle année sous les meilleurs auspices !

Eva Bruhin

 

 

 

 

Meilleures salutations,

Eva Bruhin,
responsable de la section Stratégies de prévention,
responsable de la stratégie MNT

Impact de la crise actuelle sur le psychisme des enfants et des adolescents

Dans quelle mesure la crise du coronavirus influence-t-elle l’état psychologique des enfants, des adolescents et des jeunes adultes ? Comment cela se traduit-il au quotidien dans les domaines de la psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent ? Lisa Aeberhard, responsable du service de consultation Travail social clinique aux Services psychiatriques universitaires de Berne (UPD), donne des éléments de réponse :

Vers l'entretien avec Lisa Aeberhard

« EN PARLER. TROUVER DE L’AIDE. »

Le thème de la journée d’action suisse sur la santé psychique organisée le 10 décembre 2020 reste d’actualité : « EN PARLER. TROUVER DE L’AIDE. » Dans la crise que nous traversons, il est important de renforcer la santé psychique. Vous trouverez sur le site Internet de l’OFSP de plus amples informations sur cette journée d’action, une feuille d’information avec des données sur le contexte ainsi que des offres de soutien :

Vers le site Internet de la journée d’action du 10 décembre 2020

Vers spectra podcast « En parler. Trouver de l’aide. »

Liste des thèmes

Mise en oeuvre des mesures

Janvier 2021 – L’OFSP met en œuvre la stratégie nationale Prévention des maladies non transmissibles (MNT) en collaboration avec de nombreux partenaires.

Vous trouverez ci-après un état des lieux du développement des mesures dans les différents champs d’action et domaines concernés.

Qui promeut la santé sur le lieu de travail ?

La bonne santé des collaborateurs est profitable aux entreprises. Divers acteurs aident les employeurs de manière directe ou indirecte à promouvoir la santé de leurs employés à l’aide de mesures de gestion de la santé en entreprise (GSE). La Haute école spécialisée du nord-ouest de la Suisse a réalisé un « Paysage des acteurs de la GSE » qui donne pour la première fois une vue d’ensemble des organisations qui travaillent en Suisse sur ce thème.

Vers le « Paysage des acteurs de la GSE »

Collaboration renforcée en faveur de la gestion de la santé en entreprise

En collaboration avec d’autres partenaires, l’OFSP entend promouvoir la santé sur le lieu de travail. Afin de faciliter les échanges et d’intensifier la collaboration entre les acteurs actifs au niveau national, l’OFSP a créé avec six partenaires la plateforme institutionnelle Gestion de la santé en entreprise (PI GSE).

Plus d’informations sur la PI GSE

L’activité physique comme moyen thérapeutique

L'activité physique constitue un moyen thérapeutique efficace pour les personnes souffrant de maladies non transmissibles (MNT), de maladies psychiques ou de problèmes d’addiction. Néanmoins, cette forme de thérapie est encore insuffisamment utilisée en Suisse. Nous souhaiterions l’ancrer davantage dans la système de santé suisse. À cette fin, la ZHAW a élaboré des recommandations qui mettent en lumière les mesures envisageables dans ce domaine :

Fiche d’information

Rapport (en DE, résumé en FR, IT et ENG)

Nouveaux critères de qualité pour des écoles durables et promouvant la santé

Le Réseau d’écoles21 encourage les écoles à promouvoir davantage la santé et à mettre plus activement en œuvre le développement durable. Les nouveaux critères qu’il a définis constituent un instrument de développement permettant aux écoles de planifier et d’évaluer des mesures de promotion de la santé. Ces critères aident les écoles à mettre en œuvre leurs mesures efficacement.

Vers les nouveaux critères de qualité

Rapport sur les résultats du FORUM SELF: « Dialoguer d’égal à égal »

Organisé en novembre dernier, le forum SELF sur la promotion de l’autogestion était consacré aux questions suivantes : comment réussir à « dialoguer d’égal à égal », quelles conditions doivent être réunies pour y parvenir et où en sommes-nous dans la mise en œuvre de cette approche ? Le rapport sur les résultats du forum est à présent disponible. En outre, vous pourrez accéder sur notre site Internet à des enregistrements d’exposés tenus lors du forum ainsi qu’aux documents relatifs à l’événement.

Vers le rapport sur les résultats (PDF, 634 kB, 28.01.2021)

Vers les documents relatifs au forum

Vers l’article de spectra « La promotion de l’autogestion est plus importante que jamais »


Comment l’OFSP assure-t-il la promotion de la santé des enfants et des adolescents ?

La santé des enfants et des adolescents est un facteur essentiel de la santé publique en Suisse. L’an passé, nous avons publié un rapport qui présente les activités de l’OFSP dans le domaine de la santé des enfants et des adolescents. Il s’agit d’un instantané des activités menées par l’OFSP au début de l’année 2020.

Vers le rapport

Exemples concrets

Janvier 2021 - Cette année, nous présentons des projets promouvant la santé des enfants et des jeunes et contribuant à la prévention des maladies non transmissibles et des problèmes d’addiction.

OMS: #HealthyAtHome (en bonne santé à la maison)

En raison de l’actuelle pandémie de Covid-19, un grand nombre de personnes à travers le monde restent à la maison, font nettement moins de sport et restent beaucoup plus souvent assises que d’ordinaire. Avec la campagne #HealthyAtHome (en bonne santé à la maison), l’OMS entend inciter les gens à maintenir malgré tout une activité physique. Dans le cadre de cette campagne, l’OMS donne en outre des conseils pour avoir une alimentation saine, renoncer au tabac ou encore prendre soin de sa santé mentale.

Vers la campagne


Nouvel aperçu des projets menés pour les enfants et les jeunes

Radix, la Fondation suisse pour la santé, présente sur son nouveau site Internet (www.pgfwirkt.ch) un aperçu des mesures efficaces prises dans les domaines de la promotion de la santé et de la prévention. Les mesures présentées concernent essentiellement les enfants et les adolescents. Cofinancé par l’OFSP, le site www.pgfwirkt.ch s’adresse aux communes, aux services spécialisés et aux autres acteurs intéressés.

www.pgfwirkt.ch


Trop jeune pour les rhumatismes ? La Ligue contre le rhumatisme explique

Avec la campagne « Mes rhumatismes et moi », la Ligue suisse contre le rhumatisme ébranle les préjugés courants à l’encontre des personnes souffrant de rhumatismes. Les rhumatismes ne sont en effet pas une affection bénigne, mais une maladie chronique souvent grave qui peut toucher des personnes de tout âge. « Je suis jeune et j’ai des rhumatismes. Beaucoup de gens ne parviennent pas à l’admettre », déclare ainsi l’une des protagonistes de la campagne de la Ligue suisse contre le rhumatisme.

Vers la campagne


Des investissements sans tabac

Künzli Claudia

La Ligue pulmonaire suisse a noué un partenariat de trois ans avec l’organisation internationale Tobacco Free Portfolios (TFP). Ensemble, les deux organismes souhaitent convaincre les sociétés financières de ne plus investir dans l’industrie du tabac. Claudia Künzli, responsable de la promotion de la santé et de la prévention à la Ligue pulmonaire suisse, présente cette initiative et explique comment vous pouvez y prendre part :

Comment fonctionne le Tobacco Free Finance Pledge ?

Les institutions financières signent le « Pledge » et s’engagent ainsi à ne plus investir dans des organisations qui fabriquent des produits, même alternatifs, à base de tabac et de nicotine. Cet engagement est conforme aux exigences de développement durable comme définis, par exemple, par la fondation suisse pour un développement durable Ethos ou Swiss Sustainable Finance (informations complémentaires ci-dessous).

Quels succès avez-vous remportés en Suisse ?

Depuis que nous avons initié notre collaboration avec Tobacco Free Finance début 2020, nous avons convaincu deux caisses de pension de signer l’engagement. Cela a permis de porter les investissements sans tabac à 11 000 000 milliards de dollars à l’échelle mondiale. À ce jour, 140 institutions financières de 26 pays dans le monde ont opté pour un portefeuille sans tabac. Parmi elles, on trouve des organisations internationales basées en Suisse, comme AXA.

Que peut faire chacun d’entre nous pour apporter son soutien ?

D’une part, chacun d’entre nous peut se renseigner auprès de sa banque, compagnie d’assurance ou caisse de pension pour savoir si elles investissent l’argent qui leur est confié dans des fonds sans tabac. Si ce n’est pas le cas, chaque personne est libre de changer de banque ou de compagnie d’assurance. Dans le cas des caisses de pension, il est possible d’exercer une pression par l’intermédiaire de l’employeur.

Il est également utile pour nous d’avoir accès aux personnes clés d’institutions financières bien connues (par exemple, les dirigeants de l’établissement ou de ses investissements). Les contacts personnels augmentent les chances de faire signer l’engagement. Et ce faisant, davantage d’entreprises renonceront à investir dans un secteur qui cause des dommages sur le long terme à la fois à la santé publique et à l’environnement. De telles informations sont donc toujours les bienvenues. N’hésitez pas à me contacter (tél. : 031 378 20 57, courriel : c.kuenzli@lung.ch), également si vous avez des questions ou si vous souhaitez obtenir plus d’informations.

Informations complémentaires :


« Mon enfant a le cancer »

En collaboration avec ses organisations membres, l’association faîtière « Cancer de l’enfant en Suisse » s’emploie à améliorer en Suisse la situation des enfants et des adolescents malades du cancer ainsi que de leur famille. Avec sa dernière campagne de sensibilisation, elle attire l’attention du public sur le lourd fardeau que représente l’annonce du diagnostic d’un cancer chez l’enfant. Outre des défis organisationnels et psychiques, les familles doivent aussi faire face à de nouvelles dépenses et peuvent se retrouver ainsi confrontées à des difficultés financières.

Plus d’informations sur la campagne


Faites connaître votre projet !

Menez-vous ou connaissez-vous des projets innovants en lien avec la promotion de la santé et les mesures de prévention destinées aux enfants et aux adolescents? Alors n’hésitez pas à nous écrire à ncd@bag.admin.ch  afin qu’ils soient présentés dans la prochaine newsletter.

Savoir

Janvier 2021 – Cette rubrique vous informe sur les études importantes réalisées ou d’autres connaissances intéressantes.

Plus de 1000 décès dus au manque d’activité physique

En Suisse, plus de mille personnes décèdent chaque année parce qu’elles font trop peu d’exercice physique. Les femmes et les personnes dès 75 ans sont les plus touchées. C’est ce que révèle une nouvelle étude de la Haute école de sciences appliquées de Zurich (ZHAW), réalisée sur mandat de l’OFSP.

Fiche d’information « Mortalité liée à l’inactivité physique en Suisse en 2017 »

Étude « Physical inactivity attributable deaths in Switzerland in 2017 »

 
 

Nouvelle fiche d’information publiée par l’OMS sur l’activité physique en Suisse

Quelle est la proportion de personnes ayant une activité physique suffisante dans les différentes classes d’âge ? Comment la Suisse encourage-t-elle ses citoyens à faire de l’exercice ? Une nouvelle fiche d’information publiée par l’OMS livre des réponses aux questions relatives à l’activité physique en Suisse. Ce document permet en outre d’effectuer des comparaisons avec d’autres pays.

Vers la fiche d’information

Dans les médias

Janvier 2021

Édition de « spectra » consacrée aux stratégies nationales de prévention

En décembre 2020 est parue l’édition « Stratégies nationales de prévention : Bilan intermédiaire et perspective » du magazine « spectra ». Ce numéro présente ce qui a été accompli dans le cadre des stratégies nationales Prévention des maladies non transmissibles (MNT) et Addictions. Il donne aussi des perspectives à mi-parcours sur la suite de la mise en œuvre des deux stratégies.

Vers l’édition actuelle de « spectra »

Agenda / Manifestations

Janvier 2021 – Manifestations dans le domaine des MNT, des addictions et de la santé psychique – n’oubliez pas d’inscrire les dates suivantes dans vos agendas:

Save the Date : 22 mars 2021, lancement du site prevention.ch

Dès le 22 mars 2021, la nouvelle plateforme d’échanges en ligne prevention.ch sera mise à la disposition de toutes les personnes intéressées. Élaborée par l’OFSP, elle servira de vitrine et de source d’inspiration concernant les thèmes MNT, addictions et santé psychique. Elle permettra en outre de créer des synergies entre les spécialistes et les thèmes abordés.

Le 30 mars 2021, entre 13 et 17 h, nous donnerons le coup d’envoi numérique de la plateforme : nous présenterons son fonctionnement, ses avantages et vous indiquerons comment l’utiliser et y participer. Dans la partie interactive de la manifestation, vous aurez l’occasion de poser des questions et de transmettre vos remarques. Les abonnés à la présente newsletter recevront au préalable une invitation à la conférence de lancement.

29 avril 2021 : Conférence nationale sur la démence 2021

Public Health Suisse et Alzheimer Suisse organisent une manifestation en ligne consacrée au thème « Prévention de la démence : possibilités et limites ». Programme et inscription : conference-demence.ch

27 mai 2021 : Conférence des parties prenantes de la stratégie nationale Prévention des maladies non transmissibles

Manifestation en ligne sur le thème « La santé des enfants et des adolescents : une évidence ? ». L’événement est organisé conjointement par l’OFSP, la CDS, Promotion Santé Suisse et l’Office fédéral du Sport (OFSPO).

16 septembre 2021 : Conférence des parties prenantes de la Stratégie nationale Addictions et Rencontre du Réseau Santé Psychique Suisse

Mise sur pied par l’OFSP et le RSPS, elle aura pour thème : « Des enfants et des adolescents plus forts ! »

Dernière modification 28.01.2021

Début de la page

Contact

Office fédéral de la santé publique OFSP
Division Prévention des maladies non transmissibles
Schwarzenburgstrasse 157
3003 Berne
Suisse
Tél. +41 58 463 88 24
E-mail

Imprimer contact

logo-opp.JPG

Découvrez prevention.ch

La nouvelle plateforme d’information et d’échange pour la prévention et la promotion de la santé.

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/strategie-und-politik/nationale-gesundheitsstrategien/strategie-nicht-uebertragbare-krankheiten/newsletter-ncd/gesamtansichten-newsletter/gesamtansicht-newsletter-ncd-14-2021.html