Sur le terrain

Exemples concrets

Janvier 2021 - Cette année, nous présentons des projets promouvant la santé des enfants et des jeunes et contribuant à la prévention des maladies non transmissibles et des problèmes d’addiction.

OMS: #HealthyAtHome (en bonne santé à la maison)

En raison de l’actuelle pandémie de Covid-19, un grand nombre de personnes à travers le monde restent à la maison, font nettement moins de sport et restent beaucoup plus souvent assises que d’ordinaire. Avec la campagne #HealthyAtHome (en bonne santé à la maison), l’OMS entend inciter les gens à maintenir malgré tout une activité physique. Dans le cadre de cette campagne, l’OMS donne en outre des conseils pour avoir une alimentation saine, renoncer au tabac ou encore prendre soin de sa santé mentale.

Vers la campagne


Nouvel aperçu des projets menés pour les enfants et les jeunes

Radix, la Fondation suisse pour la santé, présente sur son nouveau site Internet (www.pgfwirkt.ch) un aperçu des mesures efficaces prises dans les domaines de la promotion de la santé et de la prévention. Les mesures présentées concernent essentiellement les enfants et les adolescents. Cofinancé par l’OFSP, le site www.pgfwirkt.ch s’adresse aux communes, aux services spécialisés et aux autres acteurs intéressés.

www.pgfwirkt.ch


Trop jeune pour les rhumatismes ? La Ligue contre le rhumatisme explique

Avec la campagne « Mes rhumatismes et moi », la Ligue suisse contre le rhumatisme ébranle les préjugés courants à l’encontre des personnes souffrant de rhumatismes. Les rhumatismes ne sont en effet pas une affection bénigne, mais une maladie chronique souvent grave qui peut toucher des personnes de tout âge. « Je suis jeune et j’ai des rhumatismes. Beaucoup de gens ne parviennent pas à l’admettre », déclare ainsi l’une des protagonistes de la campagne de la Ligue suisse contre le rhumatisme.

Vers la campagne


Des investissements sans tabac

Künzli Claudia

La Ligue pulmonaire suisse a noué un partenariat de trois ans avec l’organisation internationale Tobacco Free Portfolios (TFP). Ensemble, les deux organismes souhaitent convaincre les sociétés financières de ne plus investir dans l’industrie du tabac. Claudia Künzli, responsable de la promotion de la santé et de la prévention à la Ligue pulmonaire suisse, présente cette initiative et explique comment vous pouvez y prendre part :

Comment fonctionne le Tobacco Free Finance Pledge ?

Les institutions financières signent le « Pledge » et s’engagent ainsi à ne plus investir dans des organisations qui fabriquent des produits, même alternatifs, à base de tabac et de nicotine. Cet engagement est conforme aux exigences de développement durable comme définis, par exemple, par la fondation suisse pour un développement durable Ethos ou Swiss Sustainable Finance (informations complémentaires ci-dessous).

Quels succès avez-vous remportés en Suisse ?

Depuis que nous avons initié notre collaboration avec Tobacco Free Finance début 2020, nous avons convaincu deux caisses de pension de signer l’engagement. Cela a permis de porter les investissements sans tabac à 11 000 000 milliards de dollars à l’échelle mondiale. À ce jour, 140 institutions financières de 26 pays dans le monde ont opté pour un portefeuille sans tabac. Parmi elles, on trouve des organisations internationales basées en Suisse, comme AXA.

Que peut faire chacun d’entre nous pour apporter son soutien ?

D’une part, chacun d’entre nous peut se renseigner auprès de sa banque, compagnie d’assurance ou caisse de pension pour savoir si elles investissent l’argent qui leur est confié dans des fonds sans tabac. Si ce n’est pas le cas, chaque personne est libre de changer de banque ou de compagnie d’assurance. Dans le cas des caisses de pension, il est possible d’exercer une pression par l’intermédiaire de l’employeur.

Il est également utile pour nous d’avoir accès aux personnes clés d’institutions financières bien connues (par exemple, les dirigeants de l’établissement ou de ses investissements). Les contacts personnels augmentent les chances de faire signer l’engagement. Et ce faisant, davantage d’entreprises renonceront à investir dans un secteur qui cause des dommages sur le long terme à la fois à la santé publique et à l’environnement. De telles informations sont donc toujours les bienvenues. N’hésitez pas à me contacter (tél. : 031 378 20 57, courriel : c.kuenzli@lung.ch), également si vous avez des questions ou si vous souhaitez obtenir plus d’informations.

Informations complémentaires :


« Mon enfant a le cancer »

En collaboration avec ses organisations membres, l’association faîtière « Cancer de l’enfant en Suisse » s’emploie à améliorer en Suisse la situation des enfants et des adolescents malades du cancer ainsi que de leur famille. Avec sa dernière campagne de sensibilisation, elle attire l’attention du public sur le lourd fardeau que représente l’annonce du diagnostic d’un cancer chez l’enfant. Outre des défis organisationnels et psychiques, les familles doivent aussi faire face à de nouvelles dépenses et peuvent se retrouver ainsi confrontées à des difficultés financières.

Plus d’informations sur la campagne


Faites connaître votre projet !

Menez-vous ou connaissez-vous des projets innovants en lien avec la promotion de la santé et les mesures de prévention destinées aux enfants et aux adolescents? Alors n’hésitez pas à nous écrire à ncd@bag.admin.ch  afin qu’ils soient présentés dans la prochaine newsletter.

Dernière modification 28.01.2021

Début de la page

Contact

Office fédéral de la santé publique OFSP
Division Prévention des maladies non transmissibles
Schwarzenburgstrasse 157
3003 Berne
Suisse
Tél. +41 58 463 88 24
E-mail

Imprimer contact

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/strategie-und-politik/nationale-gesundheitsstrategien/strategie-nicht-uebertragbare-krankheiten/newsletter-ncd/einzelberichte/praxis-newsletter-14-2021.html