Lutte contre la transmission des souches résistantes

Des mesures sont prises afin de réduire la résistance aux antibiotiques en limitant la transmission et la propagation des bactéries résistantes.

Star-M Logo

Éviter l’introduction et la propagation de pathogènes résistants


Si les patients porteurs de pathogènes résistants sont identifiés au moyen d’un dépistage dès l’entrée dans un établissement de santé, la propagation de la résistance peut plus aisément être endiguée.  


Des pathogènes résistants peuvent être introduits par les patients dans un établissement de santé. Par exemple, les voyages à l’étranger et une exposition professionnelle à des pathogènes augmentent le risque d’être porteur de bactéries résistantes.

En 2018, l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) a commandé une étude pour évaluer les pratiques actuelles de dépistage de bactéries multirésistantes dans les hôpitaux et cliniques suisses. Environ quatre établissements sur cinq appliquent déjà des dépistages lors de l’admission, en fonction du profil de risque des patients, bien que les pratiques varient d’une institution à l’autre. Cette étude a également révélé un décalage entre la situation épidémiologique des bactéries multirésistantes et les pratiques de dépistage.

Pour uniformiser les pratiques, combler les lacunes et, ainsi, endiguer la propagation d’agents pathogènes résistants en milieu hospitalier, Swissnoso a élaboré, dans le cadre de la Stratégie Antibiorésistance (StAR), des directives nationales en matière de prévention et de contrôle des bactéries multirésistantes (BMR) en dehors de flambées épidémiques. Ces dernières contiennent des recommandations spécifiques aux agents pathogènes concernant le dépistage systématique et les mesures d’isolement.

Lutte ciblée contre les flambées de pathogènes résistants


Lorsqu’une flambée de cas d’infections provoquées par un pathogène résistant se produit dans un établissement de soins, des procédures systématisées doivent garantir la protection des patients et la limitation de la propagation.


Si une flambée d’un pathogène résistant se déclare dans un établissement de santé, le personnel doit agir rapidement et selon une procédure déterminée. Pour harmoniser les processus, des directives nationales relatives à la gestion des épidémies dues à des BMR ont été élaborées. Elles incluent des recommandations concernant des mesures et des étapes concrètes qui doivent être mises en œuvre en cas de flambée. Ainsi, elles permettent de protéger les patients à risque et le personnel, et d’empêcher toute propagation supplémentaire. 

Informations complémentaires

Stratégie NOSO : réduire les infections associées aux soins

Grâce à la stratégie NOSO, la Confédération entend protéger davantage la population contre les infections associées aux soins, en collaboration avec ses partenaires. Les mesures appliquées et prévues sont citées ici.

Dernière modification 14.12.2023

Début de la page

Contact

Office fédéral de la santé publique OFSP
Division Maladies transmissibles
Section Stratégies, principes et programmes
Schwarzenburgstrasse 157
3003 Berne
Suisse
Tél. +41 58 463 87 06
E-mail

Imprimer contact

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/strategie-und-politik/nationale-gesundheitsstrategien/strategie-antibiotikaresistenzen-schweiz/umsetz-star-mensch-resistenzbekaempfung.html