Conditions-cadres relatives à l'utilisation des antibiotiques

Les conditions générales et les incitations sur les plans politique, législatif et financier sont revues et adaptées, de manière à assurer la disponibilité d’antibiotiques efficaces et une utilisation responsable de ceux-ci.

Star-M Logo

Mécanismes du marché et systèmes d’incitation


Les mécanismes du marché et les systèmes d’incitation concernant l’usage d’antibiotiques sont analysés et, si nécessaire, modifiés. Il  faut identifier les facteurs-clés pouvant contribuer à une utilisation responsable des antibiotiques.


Changer les conditions générales

Les conditions générales ainsi que les mécanismes du marché doivent être adaptés pour permettre de réaliser les objectifs de la stratégie, à savoir contribuer à une utilisation adéquate des antibiotiques et prévenir toute incitation à une prescription exagérée et inappropriée.

Une étude a examiné les mécanismes du marché et les systèmes d’incitation concernant le recours aux antibiotiques en médecine humaine; ses résultats et recommandations sont considérés dans la mise en œuvre des mesures actuelles et futures (à trouver sous "documents").

Améliorer les conditions encadrant la recherche


La recherche sur la santé de la population dans le contexte de la résistance aux antibiotiques est mieux encadrée. L’accès à des données anonymisées est facilité pour les scientifiques.


En adoptant, en 2015, le Programme national de recherche « Résistance aux antimicrobiens » (PNR72), le Conseil fédéral a créé un cadre permettant de faire avancer la recherche sur les résistances aux antibiotiques au cours des prochaines années. Le PNR72, qui  dispose d’une enveloppe de 20 millions de francs, vise à soutenir, jusqu’en 2022, des projets dans les domaines suivants: apparition et transmission des résistances, nouvelles molécules antimicrobiennes, tests de diagnostic plus rapides et mesures pour une utilisation plus ciblée des antibiotiques. Plus de 20 projets ont été lancés en 2016, d’autres s’y sont ajoutés en 2017.

Promouvoir la disponibilité des antibiotiques


Il faut soutenir le développement et l’utilisation rationnelle de nouveaux antibiotiques au niveau mondial.


Approvisionnement en antibiotiques en Suisse

L’Office fédéral pour l'approvisionnement économique (OFAE) est chargé d’assurer, via les mesures prévues dans la loi sur l'approvisionnement du pays, que la Suisse dispose de différentes classes d’antibiotiques. S’il lui est impossible d'assurer cet approvisionnement pour les antibiotiques les plus importants, la loi sur les épidémies habilite le Conseil fédéral à prendre d’autres mesures. L’OFSP assure des échanges permanents avec l’OFAE et avec Swissmedic, qui est chargé des autorisations de mise sur le marché des médicaments, afin de repérer suffisamment tôt les risques de pénurie.

Nouveaux antibiotiques : recherche et développement au niveau mondial

Étant donné l’évolution de l’antibiorésistance, il est urgent d'agir et de créer de nouveaux produits. Les gouvernements de différents États, des organisations internationales et des acteurs de l’industrie pharmaceutique recherchent ensemble des solutions. La Suisse a prolongé de 2017 à 2019 son soutien à l’organisation Drugs for Neglected Diseases initiative (DNDi), qui travaille en partenariat avec l’OMS pour mettre en œuvre l’initiative Global Antibiotic Research & Development Partnership (GARDP). GARDP promeut, au niveau mondial, le développement de nouveaux antibiotiques ou la reprise du développement d’antibiotiques qui n’ont pas pu être commercialisés. La Suisse soutient en particulier un projet transversal de GARDP intitulé « Antimicrobial Memory Recovery Initiative». Pour en savoir davantage: https://www.gardp.org/

Systématiser et harmoniser davantage l'exécution de la stratégie


Antibiorésistance : sensibiliser les autorités d’exécution


Différentes plates-formes ont été créées pour systématiser et uniformiser davantage l'exécution de la Stratégie Antibiorésistance (StAR). L’organe de coordination, prévu par la loi sur les épidémies, a été institué début 2016. Il siège plusieurs fois par an pour renforcer la collaboration entre la Confédération et les cantons, notamment dans l’application de la StAR. Il comprend un sous-organe permanent, «One Health», une plate-forme de coordination qui accompagne les travaux de mise en œuvre dans les domaines concernés, à savoir la médecine humaine ou vétérinaire, l’agriculture et l’environnement, tout en favorisant l’interdisciplinarité.  L’organisation du projet StAR, qui bénéficie d’une large assise et de l’implication systématique des parties prenantes, permet également d’harmoniser la mise en œuvre.

Programmes pour une utilisation judicieuse des antibiotiques


Un maximum d’hôpitaux et autres établissements de santé développent des programmes d’utilisation rationnelle, les appliquent dans la pratique quotidienne et les actualisent en permanence.


La promotion de l’utilisation rationnelle des antibiotiques (stewardship) est relativement inégale dans les hôpitaux suisses, selon une étude de Swissnoso. En 2016, seul un tiers des hôpitaux de soins aigus avait mis en place des programmes de promotion de l’utilisation rationnelle des antibiotiques. L’Office fédéral de la santé publique a demandé aux sociétés de discipline concernées d’élaborer et d’introduire un tel programme. Les expériences d’autres pays montrent que cette mesure présente pourtant un très bon rapport coût-efficacité. La publication prévue en 2019 de directives nationales modulaires pour l'utilisation rationnelle des antibiotiques devrait permettre d’améliorer cette situation, tout en offrant la flexibilité voulue pour tenir compte des structures et des ressources locales.  

Dans le secteur ambulatoire, un ensemble de directives relatives à différents types d’infections a été publié en 2018. Le défi consistera désormais à les faire connaître auprès des différents spécialistes et à en promouvoir l’application (https://www.ssi.guidelines.ch/).

Informations complémentaires

Antibiorésistance

Vous trouverez ici des informations essentielles concernant les antibiotiques et l’antibiorésistance.

Organe de coordination de la loi sur les épidémies (OrC LEp)

L’organe de coordination de la loi sur les épidémies (OrC LEp) renforce la collaboration entre la Confédération et les cantons dans le domaine des maladies transmissibles.

Stratégie NOSO : infections associées aux soins

Grâce à la stratégie NOSO, la Confédération entend protéger davantage la population contre les infections associées aux soins, en collaboration avec ses partenaires. Les mesures appliquées et prévues sont citées ici.

Dernière modification 18.12.2019

Début de la page

Contact

Office fédéral de la santé publique OFSP
Division Maladies transmissibles
Section Stratégie, principes et programmes
CH - 3003 Berne

Tél.
+41 58 463 87 06

E-mail

Imprimer contact

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/strategie-und-politik/nationale-gesundheitsstrategien/strategie-antibiotikaresistenzen-schweiz/rahmenbedingungen-im-bereich-der-antibiotika.html