Information et formation en matière d'antibiorésistance

Les connaissances des professionnels ainsi que la sensibilisation de la population au problématique de l’antibiorésistance doivent être améliorées pour atteindre une utilisation plus adéquate des antibiotiques.  

Star-M Logo

Informer la population sur les répercussions de l’utilisation d’antibiotiques


Le public est informé au sujet de l’antibiorésistance: Comment apparaît-elle? Comment se propage-t-elle? Comment puis-je me protéger?


Les connaissances et les lacunes de la population en Suisse en matière de l’antibiorésistance ont été révélées en 2016 grâce à un sondage réalisé sur mandat de l’OFSP par l’institut Demoscope (à trouver sous documents).

Cette première enquête a été suivie d’une étude approfondie qui a permis d’identifier quatre segments distincts dans la population suisse, se distinguant par leur perception et par leur consommation d’antibiotiques. Le premier segment se caractérisent par des besoins et une consommation d’antibiotiques réduits. Ils ont conscience des risques de l’antibiorésistance et ont acquis une plus grande expérience en la matière que les personnes des autres segments. Le deuxième segment dispose de solides connaissances sur les antibiotiques, l’antibiorésistance et les mesures de prévention, mais manifestent de l’indifférence à la question des antibiotiques. Le troisième segment témoigne d’une faible volonté de prendre des mesures préventives et sont peu critiques à l’égard des antibiotiques: la plupart du temps, ils sont plus jeunes que les personnes des autres segments. Le quatrième segment se démarquent par une demande et une consommation élevées d’antibiotiques et par des valeurs égoïstes prononcées. Le rapport peut être trouver sous les documents en bas.

Entre 2018 et 2021, le déploiement d’une campagne nationale de sensibilisation permettra la diffusion des messages les plus importants.

Mieux sensibiliser les acteurs


La sensibilisation des acteurs s’intensifie dans tous les domaines concernés par les antibiorésistances. Les informations sont transmises en fonction du groupe-cible. Les besoins des différents acteurs sont pris en compte.


Cette mesure est mise en œuvre en étroite collaboration avec les institutions de santé et les organisations médicales professionnelles. Outre les médecins et médecins-dentistes, les pharmaciens jouent en effet un rôle essentiel en conseillant la clientèle lors de la remise d’antibiotiques. C’est pourquoi Pharmasuisse, FMH, SSO et l’OFSP ont élaboré une fiche d’information et une vidéo, disponibles en dix langues, qui expliquent la bonne utilisation des antibiotiques (bien utiliser les antibiotiques). Des posters et post-it sont également disponibles.

Tirer profit des expériences des autres pays

La Suède, la Grande-Bretagne, les États-Unis, le Danemark et les Pays-Bas ont mené avec succès des campagnes et des programmes de formation continue sur la résistance aux antibiotiques. Ils ont montré qu’il était possible de sensibiliser efficacement les acteurs concernés ainsi que la population. Ces expériences sont intégrées dans les mesures déployées en Suisse. En outre, une semaine de sensibilisation aux antibiotiques (World Antibiotic Awareness Week) a lieu chaque année au mois de novembre afin de faire sensibiliser les acteurs et la population à cette problématique.

Analyse du discours sur les antibiotiques et la résistance aux antibiotiques

Comment parle-t-on des antibiotiques et des résistances à ces médicaments dans l’espace public ? Cette question a fait l’objet d’une analyse du discours, conduite par l’unité de recherche spécialisée dans la communication organisationnelle (OKOE) de l’Université des sciences appliquées de Zurich (ZHAW). Cette méthodologie socio-sémantique a révélé que le sujet est complexe, peu visible et circonscrit à l’administration publique. En effet, la couverture médiatique est clairement limitée à des incidents précis et aux offres d’information émises par les autorités.

L’étude est disponible sous « Documents » ou directement sur le site de la ZHAW (en allemand ou en anglais).

Formations des médecins


Les différentes formations doivent être complétées pour améliorer les connaissances des médecins sur les résistances aux antibiotiques, le diagnostic, les mesures de prévention et l’utilisation adéquate des antibiotiques.


En collaboration avec les cantons, les organisations professionnelles et les instituts de formation, il convient de déterminer si l’utilisation adéquate des antibiotiques et le problème des résistances sont inscrits de manière appropriée dans la formation universitaire, postgrade et continue des professions médicales et du personnel soignant. L’objectif est d’identifier les contenus adaptés à chaque niveau et de les intégrer aux objectifs et plans de formation.

Informations complémentaires

Antibiorésistance

Vous trouverez ici des informations essentielles concernant les antibiotiques et l’antibiorésistance.

Stratégie NOSO : infections associées aux soins

Grâce à la stratégie NOSO, la Confédération entend protéger davantage la population contre les infections associées aux soins, en collaboration avec ses partenaires. Les mesures appliquées et prévues sont citées ici.

Dernière modification 05.12.2019

Début de la page

Contact

Office fédéral de la santé publique OFSP
Division Maladies transmissibles
Section Stratégies, principes et programmes
Schwarzenburgstrasse 157
3003 Berne
Suisse
Tél. +41 58 463 87 06
E-mail

Imprimer contact

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/strategie-und-politik/nationale-gesundheitsstrategien/strategie-antibiotikaresistenzen-schweiz/information-und-bildung-zu-antibiotikaresistenzen.html