Groupes de patients et interfaces (Soins coordonnés)

Plusieurs études recensent les groupes de patients présentant des besoins importants en matière de coordination et les interfaces devant être améliorées. Ces données forment la base du projet « Soins coordonnés ».

En point de mire : Les personnes très âgées et qui souffrent de maladies multiples sont au centre des activités en cours
© BAG, 2017

Recours aux prestations de santé en Suisse

Les données de l'enquête suisse sur la santé menée en 2012 (n = 18 357) ont permis d'identifier des personnes ou des groupes de personnes recourant particulièrement fréquemment ou, au contraire, plus rarement au système de santé. Les personnes vivant en ménage privé en Suisse peuvent être réparties en quatre groupes au total : 4 % de cette population sont des utilisateurs intensifs recourant fréquemment au système de santé, tandis que 66 % y font rarement appel. Les deux autres groupes d'utilisateurs se situent entre ces deux catégories (Volken, Bopp et Rüesch, 2014, cf. Téléchargements).

Soins intenses : besoin de coordination

Des données de l'assurance-maladie Helsana portant sur l'année 2013 (plus de 830 000 assurés âgés de 19 ans et plus) ont permis d'identifier des groupes de patients demandant des soins intenses. Cette étude montre qu'il est essentiel de fournir des soins médicaux coordonnés et à caractère global afin d'optimiser la qualité et l'efficience des traitements, tant chez les groupes de patients demandant des soins intenses associés aux dépenses totales les plus élevées que chez les patients âgés et polymorbides, et ce quelle que soit la maladie. Par ailleurs, les auteurs parviennent à la conclusion que les personnes présentant des problèmes sociaux ont également très souvent des problèmes de santé et recourent plus fréquemment au système de santé (Brüngger, Fischer, Früh et al., 2014, cf. Téléchargements).

Evaluation

Dans le cadre de la deuxième conférence nationale Santé2020, en janvier 2015, les champs d'action dans le domaine des soins coordonnés ont été définis de façon concrète. Une enquête en ligne avait été menée au préalable à cet égard. De façon générale, les plus de 400 participants ont estimé que les besoins en matière d'amélioration de la coordination étaient considérables. Ces besoins concernent les soins prodigués avant et, plus encore, après un séjour à l'hôpital, ainsi que les transferts entre les différents fournisseurs de prestations et les proches aidants. D'après les personnes interrogées, le besoin de coordination est particulièrement significatif en cas de maladies chroniques ou lorsque les patients sont âgés.

Logo Cure coordinate francese

Informations complémentaires

Programmes de promotion «Initiative à combattre la pénurie de personnel qualifié plus»

Le potentiel indigène de personnel qualifié doit être renforcé et mieux exploité dans le système de santé. Tels sont les objectifs des deux nouveaux programmes de promotion approuvés le 4 mars 2016 par le Conseil fédéral.

Meilleure qualité de vie des personnes très âgées

L’Office fédéral de la santé publique a conclu un projet qui montre comment les soins coordonnés peuvent améliorer la qualité de vie des personnes très âgées et polymorbides.

Dernière modification 30.08.2018

Début de la page

Contact

Office fédéral de la santé publique OFSP
Division Stratégies de la santé
Section Politique nationale de la santé
Schwarzenburgstrasse 157
3003 Berne
Suisse
Tél. +41 58 469 79 76
E-mail

Imprimer contact

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/strategie-und-politik/nationale-gesundheitspolitik/koordinierte-versorgung/patientengruppen-und-schnittstellen-koordinierte-versorgung.html