Politique nationale de la santé

Dans le système de santé suisse, les tâches et les responsabilités sont réparties entre la Confédération, les cantons et les communes. La politique nationale de la santé permet aux différents acteurs d’harmoniser leurs activités dans certains domaines tout en profitant de l’inventivité et du potentiel d’innovation qu’offre le fédéralisme. Vous trouvez ici des informations sur les thèmes d’actualité en la matière.

Dialogue « Politique nationale de la santé » : plate-forme de la Confédération et des cantons

Le dialogue « Politique nationale de la santé » est la plate-forme permanente de la Confédération et des cantons. Elle permet aux deux partenaires de discuter de problèmes communs du système de santé et de coordonner le lancement de projets.

Compétences en matière de santé

L'OFSP s'engage pour renforcer les compétences de la population en matière de santé et la responsabilité individuelle. Des études montrent que ces compétences peuvent être largement améliorées en Suisse.

Soins coordonnés

Il est nécessaire de coordonner les traitements et les soins des patients atteints de maladies chroniques ou d’affections multiples. Aussi, le projet « Soins coordonnés » a-t-il été lancé lors de la conférence Santé2020.

État de la mise en oeuvre de l'article constitutionnel sur la prise en compte des médecines complémentaires

L'accès au marché pour les médicaments de médecine complémentaire (CAM) doit être facilité, des connaissances sur les CAM doivent être transmises durant la formation universitaire et les prestations médicales de CAM doivent être remboursées par l'assurance de base.

Programmes de promotion «Initiative à combattre la pénurie de personnel qualifié plus»

Le potentiel indigène de personnel qualifié doit être renforcé et mieux exploité dans le système de santé. Tels sont les objectifs des deux nouveaux programmes de promotion approuvés le 4 mars 2016 par le Conseil fédéral.

Contribution pour la prévention générale des maladies

Il est nécessaire de détecter et de traiter plus rapidement les maladies psychiques, et de renforcer la santé des personnes âgées. Pour ce faire, le Département fédéral de l'intérieur (DFI) a décidé d'augmenter le supplément de prime LAMal.

Dernière modification 20.08.2018

Début de la page