La campagne

Depuis 1987, toutes les personnes vivant en Suisse sont régulièrement informées sur le VIH/sida ainsi que sur les possibilités de s'en protéger par le biais de la campagne STOP SIDA de l’OFSP et de l’Aide suisse contre le sida (ASS). La campagne a ensuite, entre 2005 et 2010, porté le nom de LOVE LIFE STOP SIDA ; elle s'intitule désormais LOVE LIFE et la fondation PLANeA s'y est associée. 

La campagne LOVE LIFE est un élément important de la stratégie nationale de prévention du sida et des infections sexuellement transmissibles (IST), adoptée par l'OFSP. Elle contribue à réaliser les objectifs du Programme national VIH et autres infections sexuellement transmissibles 2011-2017.

La campagne a pour but de rendre les individus à même de se protéger d'une infection au VIH ou d'une autre IST ; ils sauront ainsi adopter le bon comportement en cas d'exposition à une situation à risque ou si des symptômes se déclarent. Elle vise donc à renforcer la perception du risque, à favoriser une adaptation du comportement et à ce que chacun adopte des mesures adéquates de protection.

La campagne nationale de prévention contre le sida n'a jamais basé sa stratégie sur des scénarios véhiculant des messages de peur, de menace ou de répulsion. Convaincue que la mission de l'Etat ne consiste pas à porter de jugement sur les pratiques sexuelles des individus, la campagne a évité de mélanger questions de santé publique et valeurs morales.

De STOP SIDA à LOVE LIFE en passant par LOVE LIFE STOP SIDA : évolution de la campagne

Dans l'ensemble, la campagne STOP SIDA a eu un succès remarquable, et la campagne a déployé efficacement ses effets durant 18 ans, de 1987 à 2004. L'usage du préservatif et la marque STOP SIDA sont largement ancrés dans la société.

Au fil du temps, de nouveaux défis ont été identifiés :

  • Le VIH/sida fait moins parler de lui et fait moins peur. Aujourd'hui, il est possible de le traiter, mais le succès à long terme de la thérapie est incertain.
  • Face à cela, des moyens moins importants sont mis à disposition pour la prévention du VIH.
  • Finalement, la campagne STOP SIDA doit parvenir à sensibiliser la jeune génération à un sujet qu'elle prétend connaître et à se positionner intelligemment dans un environnement publicitaire toujours plus sexualisé.

Les responsables de la campagne STOP SIDA ont relevé ces défis en 2005 en créant LOVE LIFE STOP SIDA. Cette nouvelle approche explicite l'aspiration universelle et immuable de l'homme à vivre des amours insouciantes :

  • Suivant le principe de « promotion de la santé », elle place la santé sexuelle au centre de l'intérêt.
  • Grâce à des provocations positives, la campagne crée une nouvelle actualité, elle accroît la charge émotionnelle des messages et l'implication des groupes-cibles.
  • En associant des messages positifs à des consignes de comportement concrètes, la campagne gagne de cette manière en pertinence.
  • Le sida ne peut encore être éradiqué aujourd'hui. Cet état a pour conséquence la perte en crédibilité de la marque STOP SIDA. LOVE LIFE STOP SIDA nous permet ainsi de suivre une évolution naturelle de la marque.

Présenté fin 2010, le Programme national VIH et autres infections sexuellement transmissibles 2011-2017 intègre pour la première fois ces dernières en plus du VIH. La campagne s'est donc adaptée à ces changements.

  • De nouveaux défis sont donc apparus : Les mots STOP SIDA ont perdu de leur pertinence du fait de l'intégration d'autres IST à la campagne. Le titre devait, comme il en a d'ailleurs déjà été question au début de LOVE LIFE STOP SIDA, se transformer en LOVE LIFE. Il fallait toutefois assurer la reconnaissance des campagnes STOP SIDA et de LOVE LIFE STOP SIDA afin de continuer de mettre à profit les précédents acquis.
  • Une seule campagne devait réunir les messages concernant plusieurs infections sexuellement transmissibles qui diffèrent fortement au niveau de leurs modes de transmission, mesures de protection, signification pour les différents groupes cibles et d'autres aspects encore.

Ces défis ont été pris en compte de la manière suivante :

  • Le logo de la nouvelle désignation LOVE LIFE s'inspire largement du logo LOVE LIFE STOP SIDA. Le préservatif emballé et la lettre « O » en forme de préservatif dans le mot LOVE sont maintenus. Le graphisme du logo est modifié.
  • Le positionnement, le ton et l'identité visuelle de la campagne sont poursuivis.
  • La campagne transmet un message général réduit au maximum et des conseils pratiques pouvant s'appliquer à toutes les infections sexuellement transmissibles.

Dernière modification 04.12.2018

Début de la page

Contact

Office fédéral de la santé OFSP
Division Communication et Campagnes
Section Campagnes
Schwarzenburgstrasse 157
3003 Berne
Suisse
Tél. +41 58 463 87 79
E-mail

Imprimer contact

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/strategie-und-politik/kampagnen/lovelife/diehivpraeventionskampagne.html