Alimentation et activité physique à l’international

Les maladies chroniques touchent une part grandissante de la population mondiale. Le manque d’activité physique et la mauvaise alimentation en sont parmi les causes majeures. Dans ce domaine, la Suisse aligne sa démarche sur celle de l’OMS et applique certaines initiatives globales.

Adaptation suisse de la stratégie globale de l’OMS

La Stratégie mondiale pour l’alimentation, l’exercice physique et la santé définit un cadre conceptuel large qui enjoint les régions de l’OMS et les Etats Membres à définir des stratégies et des plans d’actions nationaux. La résolution correspondante avait été approuvée par le Conseil fédéral en mai 2004 et la stratégie de l’OMS est aujourd’hui adaptée en Suisse au sein de la Stratégie nationale Prévention des maladies non transmissibles.

Initiatives d’OMS Europe et mise en œuvre en Suisse

En cohérence avec la stratégie globale, le bureau européen de l’OMS a initié plusieurs projets au sein desquels la Suisse joue un rôle actif et dont elle prend en compte les conclusions.

  • Charte Européenne sur la lutte contre l’obésité. Signée en 2006 par 53 pays dont la Suisse, cette charte engage les gouvernements à renforcer les mesures de lutte contre l’obésité.

  • HEPA Europe est le réseau européen pour la promotion de l’activité physique favorable à la santé et qui vise à inciter les habitants de la région Europe à adopter un mode de vie sain, notamment en pratiquant des activités physiques et du sport. En 2014, la Suisse a financé et accueilli à Zurich la réunion annuelle d’HEPA Europe.

  • Transport-Health-Environment Paneuropean Program – THE PEP est un programme qui vise à favoriser des politiques de transport respectueuses de la santé et de l’environnement. L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) a participé en 2014 à la conférence ministérielle à Paris et soutient des projets spécifiques afin de promouvoir la mobilité douce.

  • Health Economic Assessment Tools – HEAT est un outil à l’intention des planificateurs en matière de transport leur permettant d’évaluer l'économicité des mesures prises en faveur de la marche ou du cyclisme. En Suisse, l’Office fédéral des routes (OFROU) s’en est servi dans le cadre d’une étude sur la mobilité douce. L’OFSP a soutenu le développement du HEAT.

  • En 2015, la Suisse a soutenu et participé à une réunion d’experts OMS à l’Université de Zurich pour l’élaboration de la première stratégie mondiale sur l’activité physique.  

Union Européenne

La Suisse prend également en compte l’initiative « livre blanc » de la Commission Européenne. Celui-ci exhorte les magasins et les cantines à proposer des choix larges en termes d’alimentation, il encourage l’industrie alimentaire à réduire la teneur en sel, sucre et graisse de ses aliments et invite les individus à pratiquer davantage d'activités physiques.

Dernière modification 19.07.2018

Début de la page

Contact

Office fédéral de la santé publique OFSP
Division Prévention des maladies non transmissibles
Schwarzenburgstrasse 157
3003 Berne
Suisse
Tél. +41 58 463 88 24
E-mail

Imprimer contact

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/strategie-und-politik/internationale-beziehungen/internationale-gesundheitsthemen/praevention-und-gesundheitsfoerderung-im-internationalen-kontext/ernaehrungundbewegunginternational.html