Expression de la volonté en matière de don d'organes, de tissus ou de cellules

Tout prélèvement d'organes, de tissus ou de cellules n'est possible que si cela est conforme à la volonté du donneur. 

Don d’organes après la mort : exprimez votre volonté par écrit

Désormais, vous devez documenter votre volonté de ne pas faire don de vos organes ou tissus après votre décès. En effet, le peuple a décidé, le 15 mai 2022, d’introduire le principe du consentement présumé en Suisse. La nouvelle réglementation sera en vigueur au plus tôt en 2024.

Donneurs vivants : expression de la volonté et protection

Les personnes souhaitant faire un don d’organe de leur vivant doivent être informées de façon claire et détaillée sur l’intervention et sur les risques qui en découlent. Cette décision doit être prise volontairement et sans pression.

Don d’organes : principe du consentement explicite ou présumé

Après la mort, sommes-nous automatiquement considérés comme des donneurs d’organes et de tissus ou bien notre consentement est-il requis ? Voici les différences entre le principe du consentement explicite et le principe du consentement présumé ainsi que des informations sur le rôle que jouent les proches des personnes défuntes.

Informations complémentaires

Don après le décès

Toute personne qui le souhaite peut faire un don d'organes et de tissus après son décès. Vous trouverez ici des informations utiles : les conditions à remplir, comment le décès doit être constaté à l'hôpital, les mesures médicales à observer pour protéger les organes.

Déroulement et conditions-cadres des transplantations

La transplantation d’organes comprend plusieurs phases : d’abord une attente parfois longue, suivie de l’attribution de l’organe et de l’intervention proprement dite et enfin, la vie « d’après », qui exige beaucoup de discipline de la part des receveurs.

Contrôle d’efficacité de la loi sur la transplantation

L’efficacité de la loi sur la transplantation est continuellement contrôlée. À cet effet, des données sont systématiquement collectées et interprétées (monitorage et évaluation).

Législation Médecine de la transplantation

La loi sur la transplantation crée la base légale nécessaire à la médecine de la transplantation en Suisse. Elle se fonde sur l’art. 119a de la Constitution fédérale et est complétée par six ordonnances d’exécution.

Le plan d’action « Plus d’organes pour des transplantations »

Les hôpitaux sont aujourd’hui mieux équipés pour le don d’organes qu’il y a quelques années, et ce grâce au plan d’action « Plus d’organes pour des transplantations », qui s’est achevé en 2021 après huit années de mise en œuvre. Le bilan est largement positif.

Chiffres-clés relatifs à la médecine de la transplantation

Dans le domaine de la transplantation, des données sont régulièrement collectées et évaluées. Vous trouverez ici les principaux chiffres-clés relatifs au don et à la transplantation d’organes, de cellules souches du sang et de tissus.

Dernière modification 17.01.2022

Début de la page

Contact

Office fédéral de la santé publique OFSP
Division Biomédecine
Section Transplantation
Schwarzenburgstrasse 157
3003 Berne
Suisse
Tél. +41 58 463 51 54
E-mail

Imprimer contact

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/medizin-und-forschung/transplantationsmedizin/willensaeusserung-zur-spende-von-organen-geweben-zellen.html