Aspects médicaux de la transplantation d’organes

Une transplantation d’organe peut sauver la vie ou en améliorer durablement la qualité. L’attente de l’organe compatible est souvent longue et, après cette lourde intervention, les receveurs doivent prendre des médicaments à vie. 

Un organe est un ensemble complexe de tissus et de cellules, qui remplit des fonctions essentielles dans l'organisme. Un organe endommagé de manière irréversible peut être remplacé dans certains cas, via la greffe d’un organe sain prélevé sur un donneur.

Le recours à ce type d’intervention comme, par exemple, la transplantation de foie suite à une défaillance hépatique grave peut être vital. En outre, la transplantation peut considérablement améliorer la qualité de vie. Ainsi, une greffe de rein peut permettre à certains malades atteints d’insuffisance rénale de ne plus être tributaires de la dialyse et parfois de reprendre une vie professionnelle.

Les organes le plus fréquemment transplantés sont les reins, suivis du foie, du cœur, du poumon, du pancréas, des îlots de Langerhans et de l’intestin grêle.

Particularités de la transplantation d’organes

La transplantation est une opération complexe liée à d’importantes implications humaines et techniques. Elle se caractérise, en outre, par les éléments suivants :

  • Elle concerne toujours deux personnes : le donneur et le receveur. Comme la vie du malade dépend du don qu’autrui est disposé à lui faire, la transplantation d’organe revêt également une dimension sociale, éthique et juridique.
  • En règle générale, le patient est confronté à la question de la greffe longtemps avant l'opération. Vu la pénurie persistante d’organes, l’attente peut parfois être très longue.
  • Pour assurer le succès d’une greffe à long terme, il est impératif que le patient prenne régulièrement des médicaments et fasse preuve de discipline.

Après l’intervention, le fait d’être porteur d’un organe étranger peut s'avérer éprouvant sur le plan psychologique.

Organes transplantés

À l’heure actuelle, les transplantations des organes suivants font plus ou moins partie des opérations de routine :

  • Reins : Les reins évacuent les déchets du métabolisme et les substances toxiques via l’urine. Ils produisent des hormones servant à réguler la tension artérielle et la formation des globules rouges. L’être humain possède deux reins.
  • Foie : Le foie est l’organe du métabolisme le plus gros du corps humain et fabrique de nombreuses substances vitales.
  • Cœur : Le cœur est essentiel pour la circulation sanguine.
  • Poumon : Les poumons absorbent l’oxygène de l’air respiré et rejettent le dioxyde de carbone. L’être humain possède deux lobes pulmonaires.
  • Pancréas/îlots de Langerhans : Le pancréas produit des enzymes digestives ainsi que des hormones, dont la précieuse insuline. Celle-ci est fabriquée dans les îlots de Langerhans contenus dans le pancréas. Il est possible de transplanter le pancréas entier ou uniquement ces îlots.
  • Intestin grêle : L’intestin grêle absorbe les nutriments et l’eau contenus dans l’alimentation qui sont nécessaires au fonctionnement de l’organisme. Les transplantations d’intestin grêle sont rares.

Plusieurs organes sont parfois transplantés en même temps (p. ex., pancréas et reins, cœur et poumon ou intestin grêle et foie). On parle alors de transplantation combinée.

Vous trouverez davantage d’informations sur la transplantation des différents organes dans les fiches de la rubrique « Documents ».

Espérance de vie après une transplantation d’organe

L’espérance de vie après une transplantation dépend de nombreux facteurs. Il est impératif que le receveur prenne ses médicaments à vie régulièrement et conformément aux prescriptions médicales. Les taux de survie sont enregistrés en Suisse depuis mai 2008, dans le cadre de l’« Étude suisse de cohorte de transplantation » (Swiss transplant cohort study [STCS], vous trouverez le lien vers l'étude dans la rubrique « Liens »).

Faits & chiffres

Chiffres relatifs au don et à la transplantation d’organes en Suisse

Vous trouverez ici un aperçu des principaux faits et chiffres relatifs au don et à la transplantation d’organes en Suisse.

Dernière modification 17.08.2018

Début de la page

Contact

Office fédéral de la santé publique OFSP
Division biomédecine
Section transplantation
Schwarzenburgstrasse 157
3003 Berne
Suisse
Tél. +41 58 463 51 54
E-mail

Imprimer contact

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/medizin-und-forschung/transplantationsmedizin/transplantieren-von-organen-geweben-Zellen/medizinische-aspekte-organspende.html