Recherche sur les cellules souches embryonnaires humaines

La science place de grands espoirs dans la recherche sur les cellules souches. Mais ce domaine soulève des questions éthiques, car ces cellules sont généralement issues d’embryons humains à un stade précoce. Le législateur prévoit des garde-fous très stricts. 

Les cellules souches embryonnaires humaines sont des cellules précurseurs non-différenciées. Chacune d’elles est capable de se développer en une cellule « mûre » susceptible de reprendre une fonction spécifique dans un tissu ou un organe. De plus, les cellules embryonnaires peuvent se multiplier à l’infini, par simple division et sont donc disponibles en grande quantité. Elles suscitent un grand intérêt dans le monde médical.

A long terme, les chercheurs souhaitent pouvoir développer des cellules spécifiques, p. ex., pour remplacer des cellules défectueuses dans le cœur des personnes ayant subi un infarctus. A l’heure actuelle, les cellules souches ne peuvent pas encore être utilisées à titre thérapeutique. Mais cela sera très certainement le cas dans quelques années.

Questionnements éthiques

La recherche sur les cellules souches embryonnaires humaines suscite des débats éthiques. Actuellement, ces cellules sont généralement issues d’embryons humains qui, du fait de cette opération, sont détruits.

En Suisse, elles ne peuvent être prélevées que sur des embryons dits « surnuméraires ». Il s'agit d’embryons générés par fécondation artificielle mais qui ne peuvent pas être utilisés pour provoquer une grossesse, et n’ont aucune chance de survie.

Informations complémentaires

Loi relative à la recherche sur les cellules souches : genèse

La Suisse dispose de la loi relative à la recherche sur les cellules souches embryonnaires (LRCS) pour réglementer ce domaine. Pour en savoir plus sur la genèse de cette loi...

Projets de recherche et lignées de cellules souches

L’OFSP publie le répertoire des projets de recherche pour informer le public et les chercheurs des projets liés aux cellules souches embryonnaires humaines.

Recherche sur l’être humain

La recherche sur l’être humain désigne la recherche scientifique, que ce soit en médecine, en psychologie ou en biologie. Le but premier de la législation est de protéger l’être humain, sa dignité, sa personnalité et sa santé.

Dernière modification 30.10.2018

Début de la page

Contact

Office fédéral de la santé publique OFSP
Division Biomédecine
Section Recherche sur l’être humain
Schwarzenburgstrasse 157
3003 Berne
Suisse
Tél. +41 58 463 51 54
E-mail

Imprimer contact

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/medizin-und-forschung/forschung-an-humanan-embryonalen-stammzellen.html