Loi relative à la recherche sur l'être humain: évaluation

L’OFSP a fait évaluer l’efficacité de la loi relative à la recherche sur l’être humain (LRH). Les résultats serviront de base pour des propositions d’amélioration.

Dans le cadre de ses tâches d’évaluation, l’OFSP a, ces dernières années, examiné la manière dont la LRH déploie concrètement ses effets et vérifié si les buts qu’elle s’était fixés étaient atteints. La loi garantit-elle la protection des personnes qui participent à des projets de recherche ou qui mettent à la disposition des chercheurs leurs données de santé ou leurs échantillons de sang ou de tissus ? Veille-t-elle à offrir des conditions cadre favorables dans la recherche ? Enfin, la qualité et la transparence sont-elles assurées dans ce domaine ? Le service Évaluation et recherche (E+F) de l’OFSP, centralisé et indépendant des unités, a été chargé de cette évaluation dont il a confié la réalisation à l’Institut des sciences politiques de l’Université de Zurich et à la société KEK-CDC Consultants Zurich.

Outre les propres conclusions de l’équipe E+F, le rapport établi à l’intention du Conseil fédéral réunit également les résultats de projets de recherche individuels «projets de recherche sectorielle», commandés par la section Recherche sur l’être humain de l’OFSP pour les années 2012 à 2019.
Le rapport d’évaluation conclut que les réglementations en matière de recherche sur l’être humain sont, de manière générale, appropriées mais que des améliorations supplémentaires sont nécessaires, d’où la formulation de treize recommandations.

À partir de l’appréciation qu’il a faite des résultats de l’évaluation, l’OFSP a soumis au Conseil fédéral des propositions pour la suite des travaux (voir rapport de l’OFSP). Le 6 décembre 2019, le Conseil fédéral a lui-même pris connaissance des résultats de l’évaluation et décidé de procéder à une révision partielle des ordonnances d’exécution de la LRH. Un projet de consultation devra lui être soumis à ce sujet d’ici en 2020. En parallèle, des mesures seront déterminées de concert avec les cantons et les autorités d’exécution pour améliorer l’application de la LRH.

L’adaptation prévue du droit d’exécution privilégiera les points suivants :

  • organisation de l’exécution : tâches et compétences des autorités d’exécution ;
  • recherche avec des données de santé et du matériel biologique : information et consentement des personnes concernées ;
  • évolutions internationales : législation au sein de l’UE ; et enfin
  • transparence : publication des résultats de la recherche.

Communiqués

Javascript est requis pour afficher les communiqués de presse. Si vous ne pouvez ou ne souhaitez pas activer Javascript, veuillez utiliser le lien ci-dessous pour accéder au portail d’information de l’administration fédérale.

Vers le portail d’information de l’administration fédérale

Législation

Recherche sur l’être humain : législation

La loi relative à la recherche sur l’être humain et ses ordonnances réglementent ce domaine en Suisse. Le but de la législation est de protéger l’être humain, sa dignité, sa personnalité et sa santé dans la recherche.

Informations complémentaires

Loi relative à la recherche sur l'être humain: recherche sectorielle

Pour la recherche sur l'être humain, l'OFSP commande, à des fins de recherche sectorielle, des études sur des questions spécifiques. Les résultats obtenus forment la base pour évaluer la loi. Ci-après, un aperçu des projets réalisés.

Rapports d'évaluation sur «Biomédecine et recherche»

Vous trouvez ici les rapports d’évaluations sur le thème «Biomédecine et recherche».

Dernière modification 06.12.2019

Début de la page

Contact

Office fédéral de la santé publique OFSP
Division Biomédecine
Section Recherche sur l’être humain
Schwarzenburgstrasse 157
3003 Berne
Suisse
Tél. +41 58 463 51 54
E-mail

Imprimer contact

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/medizin-und-forschung/forschung-am-menschen/evaluation-humanforschungsgesetz.html