Recherche et technologie biomédicales

La Suisse occupe une place de premier plan en biomédecine. Le Conseil fédéral veille à lui ménager des conditions optimales afin qu’elle conserve ses atouts.

La recherche et la technologie biomédicales revêtent une importance majeure pour la santé publique et pour l'économie de la Suisse. Si notre pays occupe dans ce domaine une place de premier plan en comparaison internationale, il le doit à la conjonction de facteurs d’ordre très divers tels que les conditions de formation et de recherche, le cadre légal (p. ex., dans le domaine de la recherche sur l’être humain), la réglementation concernant l’accès au marché et la surveillance des médicaments, le remboursement par les assurances sociales, ainsi que le droit de la propriété intellectuelle. Son efficacité économique, sa stabilité politique, sa fiscalité attrayante, la flexibilité de son droit du travail et sa qualité de vie sont pour beaucoup dans la réussite de la Suisse en tant que place économique et scientifique et en tant que force d’innovation.

Seul le maintien et le développement de cet environnement favorable lui permettront de rester le pôle d’excellence en biomédecine et en biotechnologie qu’elle est actuellement.

Rôle de la Confédération

La Confédération doit maintenir et créer un environnement aussi propice que possible pour la recherche et la technologie biomédicales, tout en veillant à ce que la population suisse ait accès aux derniers progrès et aux nouveaux produits de la biomédecine dans des conditions abordables. Un rôle central à cet égard revient à l’OFSP, responsable du cadre légal (recherche sur l’être humain, dispositifs médicaux, registre des cancers, dossier électronique du patient) et chargé de veiller à ce que notre système de santé reste de qualité, performant et abordable.

D’autres unités participent également à la promotion de la recherche biomédicale en Suisse :

  • le Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI) du Département fédéral de l’économie, de la formation et de la recherche (DEFR) est le centre de compétence de la Confédération pour les questions de politique de la formation, de la recherche et de l’innovation au plan national et international.
  • le Secrétariat d’État à l’économie (SECO) du DEFR assure la promotion de la place économique, toutes branches confondues, et encourage l’implantation d’entreprises étrangères en Suisse.
  • l’Institut suisse des produits thérapeutiques Swissmedic veille à ce que les produits thérapeutiques mis sur le marché en Suisse soient de qualité irréprochable, sûrs et efficaces.
  • l’Institut fédéral de la propriété intellectuelle (IPI) est le centre de compétences de la Confédération pour toutes les questions touchant à la propriété intellectuelle (brevets, marques, indications de provenance, droits d’auteur).

Un plan directeur pour une promotion ciblée et durable

Dans les années à venir, la concurrence internationale en biomédecine con-tinuera de se durcir. Afin que la Suisse reste compétitive, le Conseil fédé-ral, à la demande du Parlement, a présenté en 2013 des mesures visant à renforcer la recherche et la technologie biomédicales. Le plan directeur comporte plus de 20 mesures portant sur l’encouragement de la recherche et de l’innovation, l’accès au marché, le système de remboursement des médicaments, les maladies rares et la protection de la propriété intellec-tuelle. La division Biomédecine de l’OFSP est responsable de la coordination.

Dernière modification 06.08.2018

Début de la page

Contact

Office fédéral de la santé publique OFSP
Division biomédicine
Schwarzenburgstrasse 157
3003 Berne
Suisse
Tél. +41 58 463 51 54
E-mail

Imprimer contact

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/medizin-und-forschung/biomedizinische-forschung-und-technologie.html