Syphilis

Syphilis

La syphilis est une infection sexuellement transmissible. Elle se transmet par voie sexuelle, ou de la mère à l'enfant durant la grossesse ou l'accouchement. La syphilis peut être traitée par des antibiotiques.  

Agent infectieux et transmission

La syphilis est une infection sexuellement transmissible pouvant devenir chronique, provoquée par la bactérie Treponema pallidum. L'infection se transmet durant les stades primaire, secondaire et latent précoce (moins d'un an après la contamination), par contact direct avec des lésions cutanées ou muqueuses pouvant toucher principalement la région anogénitale ou la cavité buccale. La maladie peut aussi se transmettre de la mère à l'enfant durant la grossesse ou l'accouchement (syphilis congénitale).

Tableau clinique

Non traitée, la syphilis évolue en quatre stades.

Syphilis primaire : les premiers symptômes peuvent apparaître entre 5 et 21 jours (et jusqu'à trois mois) après l'infection. Il s'agit d'une ulcération des muqueuses appelée chancre, induré et indolore, aux voies d'accès de la bactérie dans l'organisme (pénis, anus, vagin, pharynx ou autres parties du corps). On constate aussi un gonflement des ganglions lymphatiques. A ce stade, les symptômes peuvent passer inaperçus et disparaître au bout de 4 à 6 semaines, même sans traitement. Mais l'infection persiste et reste contagieuse.

Syphilis secondaire : elle apparaît 3 à 10 semaines après le chancre et se caractérise par une éruption cutanée de forme très variable (plante des pieds, paume des mains ou ailleurs) généralement sans démangeaison. La perte de cheveux, l'inflammation de ganglions lymphatiques ou de la fièvre sont également possibles. Les symptômes disparaissent également sans traitement.

Syphilis latente : c'est une période asymptomatique qui peut durer plusieurs mois, voire plusieurs années ; l'infection est souvent décelée à l'occasion d'un test sérologique de routine. La maladie continue à évoluer en provoquant notamment des lésions du système nerveux. Cette phase de latence est subdivisée en deux stades, précoce (< 1 an) et tardif (> 1 an). Au stade précoce, les personnes peuvent encore présenter par moments des lésions de la peau et des muqueuses et donc demeurer contagieuses.

Syphilis tertiaire : elle apparaît des années après le début de l'infection (après 3 à 20 ans) et peut se manifester par des atteintes irréversibles au cœur, au cerveau, aux os, à la peau et à d'autres organes. La neurosyphilis correspond à une destruction progressive du tissu nerveux au niveau du cerveau ou de la moelle osseuse ; le principal risque est alors l'apparition de changements de la personnalité, voire d'une démence. Grâce aux traitements antibiotiques, ce stade est toutefois rarement atteint de nos jours.

Une nouvelle classification de la maladie fait la distinction entre syphilis précoce (moins d'un an après l'infection : primaire, secondaire et latente précoce) et syphilis tardive (plus d'un an : latente tardive et tertiaire).

Syphilis congénitale : elle peut provoquer chez l'enfant des malformations ou d'autres problèmes graves tels que des inflammations ou la cécité, voire le décès.

Répartition géographique et fréquence

Le nombre de cas de syphilis augmente à nouveau dans le monde entier, en particulier dans les pays développés, dont la Suisse. Le risque d'infection est élevé surtout chez les hommes qui ont des rapports sexuels avec des hommes, les personnes qui changent souvent de partenaire sexuel et dans le milieu de la prostitution. En 2016, le nombre de cas déclarés était de 733.  

Prévention

Les préservatifs diminuent le risque de syphilis, mais ne le suppriment pas totalement. L’important est de diagnostiquer et de traiter une infection à temps.

Les personnes qui changent souvent de partenaires sexuels ou qui en ont plusieurs durant la même période doivent parler avec leur médecin ou un autre professionnel de la santé de la syphilis et des autres infections sexuellement transmissibles, et demander si certains tests sont nécessaires.

En cas d’infection, le site internet www.lovelife.ch propose des astuces pour informer les partenaires.

Et pour tous ceux qui ont des rapports sexuels:

Parce que chacun(e) l’aime à sa façon: faites votre safer sex check personnel sur www.lovelife.ch.

Pendant la grossesse, il est important de faire régulièrement des contrôles chez le gynécologue qui, en cas d’infection, prendra des mesures pour protéger l’enfant.

Chiffres sur la syphilis

Nombre de cas hebdomadaires

Base: système de déclaration obligatoire

Informations complémentaires

Infections sexuellement transmissibles

Vous trouverez ici des informations essentielles concernant le VIH/sida et d’autres infections sexuellement transmissibles. Comment se transmettent-elles ? Comment se protéger ? Où consulter et faire un dépistage ?

VIH & infections sexuellement transmissibles

Le PNVI vise à réduire le nombre de nouveaux cas de VIH et d’autres IST, tout en évitant les séquelles néfastes pour la santé. Informations complémentaires sur le programme.

Dernière modification 27.12.2019

Début de la page

Contact

Office fédéral de la santé publique OFSP
Division Maladies transmissibles
Schwarzenburgstrasse 157
3003 Berne
Suisse
Tél. +41 58 463 87 06
E-mail

Imprimer contact

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/krankheiten/krankheiten-im-ueberblick/syphilis.html