Virus respiratoire syncytial humain (VRS)

Les virus RS causent un grand nombre de refroidissements chaque automne et hiver, ainsi que des bronchites aiguës chez les nourrissons et les enfants en bas âge, qui peuvent amener à des hospitalisations. Actuellement il n’existe pas de vaccin.

Agent infectieux et transmission

VRS est l'abréviation utilisée pour désigner le virus respiratoire syncytial humain. Le virus est responsable de la plupart des cas de bronchites aiguës chez les nourrissons et les enfants en bas âge. Chaque automne et hiver, le VRS provoque des épidémies. En Suisse, des épidémies plus fortes surviennent selon un rythme bisannuel.

Il se transmet de personne à personne par les gouttelettes de salive lors d'un contact rapproché ; la conjonctive et les muqueuses nasales représentant les portes d'entrée. En outre, une transmission par des objets et des surfaces contaminées (également les mains) est aussi possible.

En général, l'infectiosité s'étend sur 1 à 5 jours, elle est maximale durant les premiers jours de l'infection.

Tableau clinique

La période d'incubation varie entre 2 et 8 jours. Ensuite apparaissent des symptômes comme le rhume, une forte toux, la fièvre et souvent aussi des conjonctivites. Une otite bactérienne est souvent associée. Les pneumonies représentent les complications les plus courantes ; elles se déclarent dans près de 40 % des cas nécessitant une hospitalisation, en particulier chez les nouveau-nés et les enfants âgés de moins de 2 ans. Chez les grands enfants, les adolescents et les adultes les virus VRS peuvent quelquefois causer une toux sèche de longue durée.

En général, les grands enfants, les adolescents et les adultes ne sont que légèrement affectés par la maladie, néanmoins ils peuvent contaminer des enfants en bas âge et des nouveau-nés.

Répartition géographique et fréquence

Le virus RS sévit dans le monde entier. L'infection par le VRS est de loin la plus répandue des infections touchant les voies respiratoires inférieures chez les nourrissons ; elle conduit à l'hospitalisation de 1 à 2 % des enfants en bas âge en raison de difficultés respiratoires, de dénutrition ou de déshydratation. En Suisse, cela se traduit par environ 1000 admissions à l'hôpital par année.

Prévention

Il n'existe pas de vaccin, et les traitements ne contribuent qu'à atténuer les symptômes. Une infection par le VRS ne confère aucune immunité durable ; par conséquent, le virus peut contaminer une nouvelle fois des personnes de tout âge. L'unique moyen de protection consiste donc à éviter aux nouveau-nés et aux enfants en bas âge tout contact avec des personnes souffrant de toux et de fièvre.

Dernière modification 18.07.2019

Début de la page

Contact

Office fédéral de la santé publique OFSP
Division Maladies transmissibles
Schwarzenburgstrasse 157
3003 Berne
Suisse
Tél. +41 58 463 87 06
E-mail

Imprimer contact

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/krankheiten/krankheiten-im-ueberblick/rsv.html