Oreillons

Les oreillons constituent une maladie majoritairement bénigne qui peut toucher les enfants et les adultes. Toutefois, quelque 20 à 30 % des hommes atteints des oreillons souffrent d’une inflammation des testicules. Comme vaccination de base, 2 doses du vaccin ROR sont recommandées pour tous les nourrissons. 

Agent infectieux et transmission

Les oreillons constituent une maladie la plupart du temps bénigne, qui peut toucher les enfants et les adultes. La maladie est causée par le virus des oreillons, qui se propage par les gouttelettes produites par la toux et les éternuements, ainsi que par le contact avec la salive d'une personne malade. La personne infectée est contagieuse généralement 2 jours déjà avant le début des premiers symptômes et jusqu'à 9 jours après.

Tableau clinique

En moyenne 14 à 24 jours après l'infection apparaissent les premiers symptômes généraux, tels qu'une fièvre légère, un malaise ou des maux de tête. Après 1 à 2 jours, s'y ajoute souvent un gonflement douloureux des glandes parotides, initialement d'un seul côté, puis souvent des deux côtés. Parmi les complications les plus fréquentes dans l'enfance, on peut citer la méningite, qui guérit le plus souvent sans occasionner de séquelles.

Après la puberté, les oreillons provoquent chez environ 20 à 30 % des hommes une inflammation des testicules, souvent unilatérale, qui n’entraîne que rarement une stérilité complète. Les oreillons provoquent chez 5 % des femmes pubères une inflammation des ovaires, qui ne conduit généralement pas à une stérilité.

En cas d'oreillons chez une femme enceinte, le risque d'une fausse couche est augmenté pendant les trois premiers mois de la grossesse, mais les virus ne causent pas de malformations chez l'enfant. A tout âge, les oreillons peuvent aussi provoquer, très rarement, une surdité définitive.

Il n'existe pas de traitement spécifique contre le virus, on peut seulement soulager quelques symptômes.

Répartition géographique et fréquence

Les oreillons sévissent dans le monde entier. Avant que la vaccination ne soit recommandée, la plupart des enfants contractaient les oreillons. Ces dernières années en Suisse, on a répertorié moins de 1000 cas par an.

Prévention

Il existe un vaccin contre les oreillons, combiné avec ceux contre la rougeole et la rubéole (vaccin ROR). Il est recommandé de l'administrer une première dose à l'âge de 9 mois et une seconde dose à l'âge de 12 mois. La vaccination avec deux doses procure généralement une protection à vie.

Chiffres sur les Oreillons

Sentinella – Déclarations actuelles

Vous trouvez ici les déclarations de cas de suspicion de grippe des médecins de famille dans le système de déclaration suisse Sentinella.

Informations complémentaires

Plan de vaccination suisse

Les informations sur les vaccins recommandés en Suisse sont réunies dans le Plan de vaccination suisse, l’objectif étant d’aboutir à une protection vaccinale optimale de chaque individu et de la population.

Directives et recommandations sur la vaccination et la prophylaxie

L’OFSP élabore et publie des directives et des recommandations relatives aux vaccins conseillés et aux autres mesures prophylactiques.

Vaccination des nourrissons et des enfants

L’OFSP recommande divers vaccins pour protéger les nourrissons et les enfants contre les maladies infectieuses dangereuses.

Dernière modification 26.03.2019

Début de la page

Contact

Office fédéral de la santé publique OFSP
Division Maladies transmissibles
Schwarzenburgstrasse 157
3003 Berne
Suisse
Tél. +41 58 463 87 06
E-mail

Imprimer contact

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/krankheiten/krankheiten-im-ueberblick/mumps.html