Virus de l'immunodéficience humaine (VIH)

HIV

Le VIH (« virus de l'immunodéficience humaine ») se transmet lors de rapports sexuels non protégés ou lors de la consommation de drogues (partage de seringues). Il peut également se transmettre de la mère à l'enfant pendant la grossesse et l'allaitement.

Agent pathogène et transmission

VIH est l'abréviation de « virus de l'immunodéficience humaine » (virus affaiblissant le système immunitaire humain).

Le VIH, qui fait partie des rétrovirus, se transmet lors de rapports sexuels non protégés ou lors de la consommation de drogues (partage d'aiguilles ou de seringues). Il peut également se transmettre de la mère à l'enfant pendant la grossesse et l'allaitement. Dans les pays où les techniques médicales sont moins avancées que dans les pays industrialisés, le risque de transmission par transfusion sanguine est accru.

Tableau clinique

Juste après l'infection, le virus se multiplie très rapidement, ce qui peut se manifester par des symptômes pseudo-grippaux discrets, qui disparaissent généralement après quelques semaines. La réaction immunitaire entraîne la formation d'anticorps dirigés contre le VIH, qui peuvent être détectés dans le sang après un délai d'au maximum trois mois à compter de l'infection. S'ensuit une phase asymptomatique qui peut durer des mois, voire des années, pendant laquelle le virus continue néanmoins de se multiplier dans l'organisme et altère le système immunitaire. En raison d'un déficit immunitaire évolutif, des symptômes non spécifiques tels que rhume, fièvre, toux ou gonflement des ganglions lymphatiques commencent à apparaître, suivis d'infections ou de tumeurs caractéristiques. C'est à ce dernier stade de la maladie que l'on parle de sida, c'est-à-dire lorsque les critères du diagnostic du sida sont remplis.

Grâce aux possibilités de traitements médicaux, idéalement dans la phase initiale de la maladie, il existe aujourd'hui de réelles chances de renforcer le système immunitaire ou de retarder de nombreuses années l'apparition de la maladie. Par contre, si aucun traitement ciblé et suivi à vie n'est entrepris, le VIH demeure potentiellement mortel.

Répartition géographique et fréquence

Plus de 37 millions de personnes sont infectées par le VIH ou atteintes du sida dans le monde entier. Selon des estimations récentes, environ 16'600 personnes infectées par le VIH vivent en Suisse.

Prévention

Pour se protéger, il faut respecter les règles du safer sex et ne pas partager de seringues ou d'aiguilles souillées.

Les personnes qui changent souvent de partenaires sexuels ou qui en ont plusieurs durant la même période doivent donc parler avec leur médecin ou un autre professionnel de la santé du VIH et des autres infections sexuellement transmissibles, et demander si certains tests sont nécessaires.

Et pour tous ceux qui ont des rapports sexuels :

Parce que chacun(e) l’aime à sa façon: faites votre safer sex check personnel sur www.lovelife.ch.

Pendant la grossesse, il est important de faire régulièrement des contrôles chez le gynécologue qui, en cas d’infection, prendra des mesures pour protéger l’enfant.

Chiffres sur l'infection à VIH

Détail des données sur le VIH

Evolution du nombre de cas hebdomadaires selon le système de déclaration obligatoire établi sur des déclarations des médecins.

VIH & infections sexuellement transmissibles

Le PNVI vise à réduire le nombre de nouveaux cas de VIH et d’autres IST, tout en évitant les séquelles néfastes pour la santé. Informations complémentaires sur le programme.

Nombre de cas hebdomadaires

Base: système de déclaration obligatoire

Dernière modification 19.04.2022

Début de la page

Contact

Office fédéral de la santé publique OFSP
Division Maladies transmissibles
Schwarzenburgstrasse 157
3003 Berne
Suisse
Tél. +41 58 463 87 06
E-mail

Imprimer contact

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/krankheiten/krankheiten-im-ueberblick/hiv.html