Hépatite B

Hepatitis_B

L’hépatite B est une maladie inflammatoire du foie d’origine infectieuse, provoquée par le virus de l’hépatite B. Elle se transmet par contact avec les liquides corporels de personnes infectées. L’hépatite B aiguë guérit le plus souvent spontanément. La vaccination contre l’hépatite B est recommandée.

Agent infectieux et transmission

L’hépatite B est une maladie inflammatoire du foie d’origine infectieuse, provoquée par le virus de l’hépatite B. Celui-ci, très contagieux, se transmet par les liquides corporels (surtout le sang et les sécrétions génitales) de personnes infectées, principalement lors du partage de seringues ou de rapports sexuels (génitaux, anaux et oraux), mais aussi en cas de lésions minimes de la peau et par les muqueuses. Une femme infectée peut transmettre la maladie à son enfant lors de l’accouchement.

Tableau clinique

L’évolution clinique est très variable. Chez environ un tiers des patients, la maladie évolue sans symptôme. Dans le tableau classique, des symptômes généraux non spécifiques tels que le manque d’appétit, des nausées, des vomissements, des douleurs abdominales, parfois aussi des douleurs articulaires, de la fièvre ou des éruptions cutanées peuvent apparaître 45 à 180 jours après l’infection. L’hépatite B aiguë guérit le plus souvent complètement et spontanément. Cependant, 5 à 10 % des malades infectés à l’âge adulte et 90 % des nourrissons infectés à la naissance développent une hépatite B chronique. Celle-ci peut conduire à une cirrhose ou à un cancer du foie. Une infection chronique peut se traiter par des médicaments antirétroviraux.

Répartition géographique et fréquence

L’hépatite B sévit dans le monde entier, mais surtout en Asie, au Moyen-Orient, en Afrique et dans certaines parties d’Amérique. En Suisse, environ 0,5 % de la population est infectée par le virus de l’hépatite B, la moyenne mondiale étant de 3,5 % environ. Une quarantaine de cas d’hépatite B aiguë est déclarée par an en Suisse avec une tendance à la baisse, les hommes étant de loin les plus touchés (75 % des cas). La majorité des infections (environ 55 %) s’observent dans le groupe d’âge des 35 à 60 ans.

Prévention

La vaccination contre l’hépatite B est recommandée de préférence chez les nourrissons, avec un vaccin combiné hexavalent, à l’âge de 2, 4 et 12 mois. La vaccination est également recommandée entre 11 et 15 ans pour les personnes non encore vaccinées contre l’hépatite B ainsi que pour les groupes à risque à tout âge, notamment le personnel de santé et les usagers de drogues.

Le respect systématique des règles du safer sex permet de réduire le risque d’infection. Ne pas partager de seringues ni se faire tatouer dans les pays où la maladie est très répandue diminue également le risque de la contracter.

Vous obtiendrez de plus amples informations concernant la propagation de la maladie dans le monde ainsi que sur les moyens de s'en protéger auprès de votre médecin ou d'un spécialiste en médecine des voyages (voir « Liens »).

Documents


Directives et recommandations

Épidémiologie

Hépatite B : Epidémiologie suisse 1988-2015 (PDF, 1 MB, 17.02.2017)Swiss Med Wkly 2017;147:w14409 (en anglais), avec corrections dans le Summary


Factsheet Hépatite B

Hépatite B

Factsheet Hépatite B, préparé par la Commission fédérale pour les vaccinations en collaboration avec l’Office fédéral de la santé publique.

Hépatite B et grossesse

Hépatite B et grossesse

En Suisse, le dépistage de l'hépatite B est recommandé pour toutes les femmes enceintes, même pour celles qui ont déjà été vaccinées. Ce dépliant est disponible en six langues.

Hépatite B: causes, conséquences, prévention

Hépatite B: causes, conséquences, prévention

Une brochure avec des informations détaillées sur l'hépatite B et la manière de se protéger contre cette maladie infectieuse ; disponible en trois langues.

Chiffres sur l'hépatite B

Nombre de cas hebdomadaires

Base: système de déclaration obligatoire

Informations complémentaires

Plan de vaccination suisse

Les informations sur les vaccins recommandés en Suisse sont réunies dans le Plan de vaccination suisse, l’objectif étant d’aboutir à une protection vaccinale optimale de chaque individu et de la population.

Couverture vaccinale

Les cantons mènent des enquêtes pour mesurer la proportion des personnes vaccinées, en particulier chez les enfants et les adolescents. L’OFSP coordonne ces enquêtes et en publie les résultats.

Approvisionnement en vaccins

Les problèmes d’approvisionnement en vaccins ne sont pas limités à la Suisse. Cette pénurie est paneuropéenne, voire mondiale.

Analyse de Situation des Hépatites B et C en Suisse

Entre 2016 et 2018, les Universités de Berne et de Genève ont effectué, sur demande de l’Office fédéral de la santé publique, une analyse de la situation concernant l’hépatite B et C en Suisse ainsi qu’une modélisation de l’hépatite C.

Infections sexuellement transmissibles

Vous trouverez ici des informations essentielles concernant le VIH/sida et d’autres infections sexuellement transmissibles. Comment se transmettent-elles ? Comment se protéger ? Où consulter et faire un dépistage ?

Programme national VIH et autres infections sexuellement transmissibles (PNVI)

Le PNVI vise à réduire le nombre de nouveaux cas de VIH et d’autres IST, tout en évitant les séquelles néfastes pour la santé. Informations complémentaires sur le programme.

Dernière modification 17.04.2019

Début de la page

Contact

Office fédéral de la santé publique OFSP
Division Maladies transmissibles
Schwarzenburgstrasse 157
3003 Berne
Suisse
Tél. +41 58 463 87 06
E-mail

Imprimer contact

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/krankheiten/krankheiten-im-ueberblick/hepatitis-b.html