Escherichia coli entérohémorragique (EHEC ou VTEC/STEC)

EHEC_Infektion

Cette page décrit l'agent pathogène, comment une infection survient et quels sont les symptômes de la maladie. Il y est également décrit où et à quelle fréquence cette maladie se présente, et ce qui peut être entrepris pour se protéger contre une infection.

Agent infectieux et transmission

Les Escherichia coli entérohémorragiques (EHEC) sont des souches pathogènes de la bactérie intestinale Escherichia coli (E. coli) qui produisent un poison appelé la vérotoxine. Pour cette raison, elles sont aussi appelées E. coli producteurs de vérotoxine (VTEC) ou encore, du fait de leur ressemblance avec une substance toxique des shigelles, E. coli producteurs de shigatoxine (STEC).
Les bovins ainsi que d'autres ruminants (p. ex., moutons, chèvres, chevreuils et cerfs) servent de réservoirs naturels pour ces germes: on trouve la bactérie EHEC dans leur intestin et dans leurs excréments sans qu'ils soient eux-mêmes touchés par la maladie. La transmission à l'homme se fait avant tout par la consommation d'aliments (viande ou légumes insuffisamment cuits, fruits et produits à base de lait cru), ou d'eau de table contaminés.

Il est également possible de s'infecter en se baignant dans de l'eau contaminée ou par simple contact avec celle-ci mais aussi par contact direct avec des sécrétions corporelles (excréments) provenant d'animaux ou d'humains infectés (infection par contact salissant). Chez l'homme, les bactéries sont normalement éliminées dans un intervalle de 5 à 20 jours. Une période durant laquelle la transmission à d'autres personnes reste possible et qui peut, chez les enfants, s'étendre à plusieurs mois.

Tableau clinique

Une diarrhée et de forts maux de ventre peuvent apparaître 3 à 4 jours (parfois également 2 à 10 jours) après la contamination. Dans une faible proportion de cas, l'infection peut prendre une forme sévère quelques jours plus tard, avec des diarrhées sanglantes et, plus rarement, de la fièvre. La vérotoxine produite par les bactéries détruit les cellules de la paroi intestinale et des vaisseaux sanguins. Une infection peut cependant également être asymptomatique.

Les nourrissons, les enfants en bas âge ainsi que les personnes âgées et les sujets immunodéprimés sont particulièrement touchés par cette forme grave de la maladie. L'infection est surtout dangereuse pour les enfants lorsqu'elle évolue en syndrome hémolytique urémique (SHU), une maladie qui affecte les reins, les vaisseaux sanguins et les cellules sanguines. Cette complication survient toutefois rarement. Malgré des traitements renforcés, jusqu'à 5% environ des cas de SHU peuvent avoir une issue fatale et jusqu'à 20% des personnes touchées peuvent conserver des séquelles rénales.

Un traitement antibiotique n'est pas indiqué car cela peut aggraver l'évolution de la maladie. Le traitement vise donc à soulager les symptômes.

Répartition géographique et fréquence

Des cas d'EHEC ont été détectés dans presque tous les pays industrialisés et sont probablement présents dans le monde entier. L'EHEC étant soumise à déclaration obligatoire en Suisse, l'Office fédéral de la santé publique reçoit chaque année jusqu'à 500 déclarations de cas avérés.

Prévention

Pour prévenir une infection à EHEC, il est recommandé, avant toute consommation, de porter le lait cru à ébullition et de bien cuire la viande. Il convient en outre, à titre de prévention, de bien se laver les mains avec du savon et de l'eau après être allé aux toilettes, avant de faire la cuisine, après avoir manipulé de la viande crue, avant les repas et après un contact avec des animaux. Cette dernière mesure vise également à protéger les enfants, p. ex. après une visite dans un zoo où ils peuvent caresser les animaux. Afin d'éviter les contaminations croisées, il ne faut pas utiliser les mêmes instruments ou les mêmes plans de travail pour préparer la viande et d'autres aliments crus à moins de les nettoyer à fond avant toute nouvelle utilisation.

Chiffres sur la infection à Escherichia coli entérohémorragique

Détail des données sur les EHEC

Evolution du nombre de cas hebdomadaires selon le système de déclaration obligatoire établi sur des déclarations des médecins.

Nombre de cas hebdomadaires

Base: système de déclaration obligatoire

Dernière modification 27.08.2018

Début de la page

Contact

Office fédéral de la santé publique OFSP
Division Maladies transmissibles
Schwarzenburgstrasse 157
3003 Berne
Suisse
Tél. +41 58 463 87 06
E-mail

Imprimer contact

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/krankheiten/krankheiten-im-ueberblick/ehec.html