Ténia du renard (Echinococcose)

Les personnes sont infectées par des aliments crus contaminés par des œufs de ténia du renard. Les fruits des bois, les fruits tombés et les légumes de pleine terre devraient être soigneusement lavés avant d'être consommés.

Agent infectieux et transmission

Le ténia du renard Echinococcus multilocularis est un petit ver parasite, responsable d'une grave maladie du foie chez l'homme, l'échinococcose alvéolaire. Les ténias adultes vivent dans l'intestin grêle du renard, plus rarement dans celui du chien ou du chat. Ces animaux rejettent dans leurs excréments des œufs capables de survivre des mois dans un environnement humide. Les êtres humains sont contaminés suite à un contact direct avec des animaux infectés ou en consommant des aliments crus ou de l'eau potable contaminés par des œufs de ténia du renard.

Tableau clinique

Les larves se développent dans l'intestin grêle des personnes infectées et migrent par voie sanguine dans le foie, plus rarement dans d'autres organes. Ils y forment des kystes qui grossissent comme une tumeur dans les tissus et altèrent le fonctionnement de l'organe atteint. La maladie n'est souvent découverte qu'au bout de plusieurs mois ou années, lorsque les conséquences des lésions organiques se manifestent. Les possibilités actuelles de dépistage précoce (tests sanguins) et de traitement (retrait chirurgical du parasite combiné à un traitement médicamenteux de longue durée) permettent, dans la majorité des cas, de maîtriser la maladie.

Répartition géographique et fréquence

On ne trouve le ténia du renard que dans l'hémisphère nord (Amérique du Nord, Europe du Nord, centrale et de l'Est, Moyen-Orient, Russie et états limitrophes). En Suisse, les renards sont touchés surtout dans les régions du Plateau et du Jura. Comme cette maladie n'est pas soumise à déclaration obligatoire dans notre pays, l'Office fédéral de la santé publique ignore le nombre exact de nouveaux cas. Le risque d'infection pour l'homme est toutefois faible. On estime qu'il y a en moyenne environ 10 à 20 nouveaux cas d'infection humaine par an en Suisse.

Prévention

Pour prévenir la maladie, il est recommandé de laver soigneusement ou, mieux encore, de faire cuire avant de les manger, les plantes comestibles de la forêt poussant près du sol (baies, champignons etc.) ainsi que les légumes, les salades et les baies provenant de cultures de plein air et les fruits tombés au sol. Attention: la congélation à -20°C ne tue pas les œufs de ténia du renard. Il est nécessaire de se laver soigneusement les mains après avoir travaillé la terre. Une très bonne hygiène est également requise en cas de contact avec des chats et des chiens en contact avec des rongeurs. Les animaux devraient être régulièrement vermifugés.

Dernière modification 23.08.2019

Début de la page

Contact

Office fédéral de la santé publique OFSP
Division Maladies transmissibles
CH - 3003 Berne

Tél.
+41 58 463 87 06

E-mail

Imprimer contact

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/krankheiten/krankheiten-im-ueberblick/echinokokkose.html