Campylobactériose

Campylobacteriose

Cette page décrit l'agent pathogène, comment une infection survient et quels sont les symptômes de la maladie. Il y est également décrit où et à quelle fréquence cette maladie se présente, et ce qui peut être entrepris pour se protéger contre une infection.

Agent infectieux et transmission

La campylobactériose, maladie infectieuse à l'origine de nombreux cas de diarrhée, est causée par des bactéries du genre Campylobacter. Son agent pathogène est largement répandu : les animaux sauvages (oiseaux, rongeurs), de rente (volaille, bétail) et domestiques (chiens, chats) constituent un réservoir naturel.

La transmission de l'agent pathogène à l'être humain se fait majoritairement par la consommation d'aliments contaminés tels qu'une viande pas assez cuite, notamment la volaille, de l'eau contaminée ou du lait non pasteurisé. Elle peut également survenir suite au contact direct avec des animaux porteurs de la bactérie. Les cas de contamination croisée, c'est-à-dire due au transfert de l'agent pathogène contenu dans un aliment cru vers des aliments prêts à la consommation lors de la préparation des repas ou du stockage des denrées alimentaires, sont fréquents. La transmission interhumaine est possible, en particulier chez les enfants, mais elle reste rare.

Tableau clinique

De nombreuses infections restent asymptomatiques. Si tel n'est pas le cas, les premiers symptômes, tels que diarrhée, douleurs abdominales, nausées, fièvre et parfois vomissements, apparaissent généralement 2 à 5 jours après l'infection. Parfois, les selles liquides peuvent être accompagnées de sang ou de mucus. Généralement, les personnes touchées guérissent en une à deux semaines ; sans traitement, une rechute est possible.

Dans de rares cas, une campylobactériose entraîne des complications, telles que le syndrome de Reiter (arthrite réactionnelle), la méningite (inflammation de la membrane qui recouvre le cerveau) ou le syndrome de Guillain-Barré (maladie aiguë qui cause une paralysie flasque et progressive) peuvent survenir, mais elles demeurent exceptionnelles.

Répartition géographique et fréquence

La campylobactériose touche l'ensemble de la planète. Elle provoque même davantage de cas de diarrhée que les salmonelles, tant dans les pays industrialisés que dans les pays en voie de développement. La Suisse recense chaque année entre 7000 et 8000 cas d'infections à Campylobacter.

Prévention

La prévention passe par une bonne hygiène en cuisine lors de la préparation des repas, notamment ceux qui comprennent de la volaille fraîche ou congelée. Il est recommandé de bien cuire les viandes, de se laver régulièrement les mains avec du savon ainsi que de nettoyer les ustensiles et surfaces potentiellement contaminés avec de l'eau chaude et un détergent et de bien les essuyer. Il faut en outre faire bouillir le lait cru avant de le boire. Lorsque l'on sert une fondue chinoise, il faut prévoir des assiettes différentes pour la viande crue et les garnitures. Il est aussi recommandé de se laver les mains après avoir touché un animal domestique.

Chiffres sur la campylobactériose

Nombre de cas hebdomadaires

Base: système de déclaration obligatoire

Dernière modification 27.08.2018

Début de la page

Contact

Office fédéral de la santé publique OFSP
Division Maladies transmissibles
Schwarzenburgstrasse 157
3003 Berne
Suisse
Tél. +41 58 463 87 06
E-mail

Imprimer contact

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/krankheiten/krankheiten-im-ueberblick/campylobacteriose.html