Diagnostic de laboratoire pour les maladies infectieuses

Les laboratoires qui veulent effectuer des analyses microbiologiques pour le dépistage de maladies transmissibles ont besoin d’une autorisation de l'Institut suisse des produits thérapeutiques. Certains laboratoires sont désignés par l’OFSP comme centres de référence ou laboratoires de confirmation. De plus, les cantons exploitent un réseau de laboratoires régionaux pour permettre l’analyse de pathogènes rares resp. dangereux.

Les laboratoires qui procèdent, ou veulent procéder à l’avenir, à des analyses microbiologiques pour le dépistage de maladies transmissibles ont besoin, sur la base de la Loi sur les épidémies (RS 818.101), d’une autorisation d’exploitation de Swissmedic (vous trouverez le lien dans la rubrique « liens »). Cette autorisation est valable 5 ans et doit être renouvelée au plus tard six mois avant expiration. Swissmedic contrôle périodiquement si les laboratoires respectent les dispositions légales en la matière.

Les centres de référence, respectivement les laboratoires de confirmation, désignés par l’OFSP ont le mandat d’assurer la surveillance épidémiologique de maladies transmissibles choisies et de déceler des flambées. Pour ce faire, des échantillons seront analysés en comparaison avec des échantillons ou méthodes de référence, pour vérifier les résultats ou caractériser les types, variantes ou résistances des agents pathogènes. Lors d’un diagnostic de confirmation, il s’agit de confirmer un diagnostic primaire flou ou provisoire. Les laboratoires de confirmation sont également importants lors de la phase initiale d’une nouvelle maladie émergente, lorsqu’aucune méthode diagnostique validée n’est établie ou lorsque les capacités diagnostiques existantes ne suffisent pas.

L’OFSP peut développer, pour certains pathogènes spécifiques, des concepts-tests au niveau national et mandater les centres de référence ou les laboratoires de confirmation pour leur mise en œuvre. De plus, des recommandations existent pour le diagnostic de certains pathogènes. Lorsqu’il convient de cibler de nouveaux pathogènes émergents en cas de crise, et que les méthodes ne sont pas encore établies, ces recommandations donnent de la clarté au niveau du diagnostic primaire.

Les cantons exploitent un réseau de laboratoires régionaux pour permettre l’analyse d’agents pathogènes rares resp. dangereux, dans la mesure où celle-ci n’est pas couverte par les laboratoires publics ou privés. Le réseau assure, en deçà de la coordination et de la planification de capacité inter cantonale en cas d’événement, la collaboration avec les autorités fédérales compétentes et les laboratoires de haute sécurité.

Réseau de laboratoires régionaux

Les cantons exploitent un réseau de laboratoires régionaux pour permettre l’analyse d’agents pathogènes rares et/ou dangereux, non couverte par les laboratoires publics ou privés.

Dernière modification 20.08.2018

Début de la page

Contact

Office fédéral de la santé publique OFSP
Unité de direction Santé publique
Division Maladies transmissibles
Schwarzenburgstrasse 157
3003 Berne
Suisse
Tél. +41 58 463 87 06
E-mail

Imprimer contact

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/krankheiten/infektionskrankheiten-bekaempfen/labordiagnostik-infektionskrankheiten.html