SRAS (épidémie mondiale 2003/2004)

Le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) est une maladie émergente et grave apparue fin 2002 en Chine. De là, l’épidémie a éclaté au niveau mondial en 2003 faisant plus de 8000 cas et près de 800 morts.

Agent infectieux et transmission

Le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) est une maladie infectieuse qui est causée par un agent pathogène appelé coronavirus associé au SRAS, inconnu jusqu’en 2002. On suppose que la transmission de cet agent à l'homme a eu lieu pour la première fois dans le contexte du commerce d'animaux sauvages. Mais le SRAS peut également se transmettre d'une personne à l'autre. Il y a tout lieu de penser que le coronavirus associé au SRAS ou des coronavirus similaires persistent chez différents animaux sauvages ou domestiques; il n'est donc pas exclu qu'un jour ces virus se transmettent encore une fois de l'animal à l'homme, déclenchant ainsi une nouvelle épidémie, comme ce fut le cas en 2012 avec le MERS-CoV (Middle-East Respiratory Syndrome-Coronavirus), ou une pandémie.

Tableau clinique

L'abréviation SRAS décrit le tableau clinique d'une pneumonie atypique. Le délai entre la contagion et la maladie est en général de 2 à 10 jours. Les premiers symptômes sont diffus et ressemblent à ceux d'une grippe saisonnière. Les cas sévères peuvent évoluer vers une pneumonie pouvant entraîner une défaillance des organes vitaux et la mort.

Répartition géographique et fréquence

Le SRAS a été observé pour la première fois en novembre 2002 dans le sud de la Chine. Environ 8100 personnes ont été contaminées entre novembre 2002 et mai 2004 dans le cadre d'une pandémie qui a touché 32 pays, principalement la Chine et Hong Kong, mais aussi le Canada, Taïwan, Singapour, le Vietnam et les Etats-Unis. En Suisse, environ 30 cas suspects de SRAS ont été déclarés au printemps 2003. Tous les tests de laboratoire se sont cependant avérés négatifs. Aucun nouveau cas de SRAS n'a été enregistré dans le monde depuis mi-2004.

Prévention

Il n'existe actuellement ni vaccin, ni traitement spécifique. Au cas où le SRAS se déclarerait à nouveau, des recommandations seraient formulées pour les voyageurs par l'Office fédéral de la santé publique ainsi que des règles comportementales à respecter pour minimiser les risques de transmission de la maladie.

Dernière modification 20.07.2018

Début de la page

Contact

Office fédéral de la santé publique OFSP
Unité de direction Santé publique
Division Maladies transmissibles
Schwarzenburgstrasse 157
3003 Berne
Suisse
Tél. +41 58 463 87 06
E-mail

Imprimer contact

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/krankheiten/ausbrueche-epidemien-pandemien/vergangene-epidemien-pandemien/sars-2003-04-weltweit.html