Coronavirus : tests

Pour lutter contre l’épidémie de coronavirus, il est important d’identifier le plus grand nombre possible de personnes infectées. C’est pourquoi il faut se faire tester dès l’apparition des premiers symptômes du Covid-19. Le cas échéant, la Confédération prend en charge le coût du test.

Stratégie de dépistage et prise en charge des coûts

La Confédération poursuit les approches suivantes pour, si possible, identifier toutes les infections au nouveau coronavirus :

Actuelle stratégie de dépistage de l’OFSP

La règle à suivre reste la même : se faire tester dès l’apparition des premiers symptômes. Cette stratégie a pour objectif d’identifier le maximum de personnes infectées. C’est en effet la seule manière d’interrompre efficacement les chaînes de transmission, ce qui est essentiel pour venir à bout de l’épidémie. La Confédération prend en charge les coûts des tests PCR, des tests rapides antigéniques et d’autres tests rapides lorsque l’un des critères suivants est rempli :

  • Vous présentez des symptômes du Covid-19.
  • Vous avez reçu une notification de l’application SwissCovid vous alertant que vous avez été en contact avec une personne infectée. Vous trouverez plus d’informations à ce sujet sur la page Application SwissCovid et traçage des contacts.
  • Vous êtes en quarantaine suite à un contact étroit avec une personne infectée. Vous pouvez passer un test à partir du cinquième jour suivant le contact. Un test négatif ne raccourcit cependant pas la quarantaine.
  • Le service cantonal compétent ou un médecin vous ordonne d’effectuer un test dans le cadre d’une enquête d’entourage.

La Confédération ne prend pas en charge les coûts dans les cas suivants :

  • Vous effectuez le test en vue d’un voyage à l’étranger.
  • Vous effectuez le test sur demande de votre employeur.
  • Vous effectuez le test à l’étranger.

Remarque : la présente stratégie de test correspond à la recommandation de l’OFSP. Sa mise en œuvre incombe aux cantons qui peuvent, à cet effet, s’écarter de ladite recommandation.

Nouveau à partir du 21 décembre 2020 : utilisation élargie des tests rapides en dehors de la stratégie de dépistage de l’OFSP

Le 18 décembre 2020, le Conseil fédéral a décidé d’introduire les tests rapides antigéniques et d’autres tests rapides pour les personnes qui ne remplissent pas les critères de l’OFSP. Il s’agit principalement d’identifier les personnes asymptomatiques pour pouvoir interrompre à temps les chaînes de transmission. L’utilisation élargie d’autres tests rapides permettra de décharger la société et l’économie. Ils pourront par exemple être intégrés dans les plans de protection des hôtels, des foires, des congrès internationaux, des concerts, des manifestations sportives ou des lieux de travail.

Dans cette situation, les règles suivantes s’appliquent :

  • Les tests effectués dans un tel cadre ne sont pas pris en charge par la Confédération.
  • La participation aux tests est en principe volontaire.
  • Tous les tests rapides doivent être effectués par un professionnel formé.
  • Le résultat positif d’un test rapide doit toujours être confirmé par un test PCR. La Confédération prend en charge le coût des PCR de confirmation.
  • L’utilisation de tests rapides ne remplace ni les règles d’hygiène et de distance, ni les plans de protection existants.

De manière général : nous vous conseillons de vous renseigner préalablement sur le coût des tests qui ne sont pas pris en charge par la Confédération, car ils peuvent varier.

Vous trouverez des informations complémentaires à ce sujet sur la fiche d'information Prise en charge de l'analyse et des prestations médicales associées (PDF, 827 kB, 18.12.2020).

Les différents types de tests

La variété des tests et leur disponibilité évoluent régulièrement. Pour protéger la population et lutter efficacement contre l’épidémie, il faut soupeser attentivement leur utilisation. En plus des tests PCR classiques, il est également possible, depuis le 2 novembre 2020, d’effectuer des tests rapides antigéniques pour déterminer si une personne est infectée. À partir du 21 décembre 2020, d’autres tests rapides seront aussi autorisés. Vous trouverez ci-dessous une brève description des différents types de tests.

Test PCR

Les tests PCR permettent de savoir si vous êtes infecté par le nouveau coronavirus. Ils sont effectués par frottis nasopharyngé ou pharyngé. D’après les connaissances les plus récentes, le test PCR par prélèvement salivaire s’avère tout aussi fiable. Il peut donc arriver que certains établissements réalisent un prélèvement de salive. Le résultat est généralement disponible dans les 24 à 48 heures. Le frottis est effectué par votre médecin, à l’hôpital ou dans un centre de test, et l’analyse de l’échantillon est réalisée par un laboratoire agréé.

Test rapide antigénique

Introduits le 2 novembre 2020 sur tout le territoire suisse, les tests rapides antigéniques ne doivent pas forcément être réalisés par un laboratoire agréé. Avec un résultat disponible dans les 15 à 20 minutes, ils permettent d’augmenter le nombre de personnes dépistées et de faciliter l’accès aux tests. Il est ainsi possible de détecter davantage de cas positifs et de mettre plus rapidement les personnes concernées en isolement. Comme le test PCR, le test rapide antigénique indique si vous êtes infecté par le nouveau coronavirus. Il est effectué par du personnel spécifiquement instruit à cette fin à l’aide d’un frottis nasopharyngé. Outre les cabinets médicaux, les hôpitaux et les centres de dépistage, les pharmacies peuvent également effectuer ce type de test. Son résultat test est moins fiable que celui des tests PCR. Néanmoins, compte tenu des capacités de tests PCR actuellement limitées, l’OFSP considère qu’il est utile, puisqu’il permet de tester davantage de personnes et, en cas de résultat positif, de les mettre en isolement.

Quand faut-il effectuer un test rapide antigénique ? Ce test est pertinent si vous présentez des symptômes du nouveau coronavirus et que tous les critères suivants sont remplis :

  • Les premiers symptômes sont apparus depuis moins de quatre jours.
  • Vous ne faites pas partie des personnes vulnérables.
  • Vous ne travaillez pas dans le domaine des soins et n’avez pas de contact direct avec les patients.
  • Vous êtes traité en ambulatoire pour vos symptômes.

Si vous ne présentez aucun symptôme du nouveau coronavirus, vous pouvez tout de même effectuer un test rapide antigénique si :

  • vous recevez une notification de l’application SwissCovid vous alertant que vous avez été en contact avec une personne testée positive ;
  • votre médecin ou le service cantonal vous ordonne de faire le test rapide parce que vous avez été en contact avec une personne testée positive.
  • Vous vous faites tester dans le cadre d’un plan de protection (p. ex manifestation sportive, concert) ou à la demande de votre employeur.

Indépendamment du test effectué, nous vous prions de prendre contact avec votre médecin si vous avez reçu un résultat négatif, mais que:

  • les symptômes empirent ou des symptômes supplémentaires du coronavirus apparaissent ;
  • les symptômes persistent plus de deux jours après le test, sans amélioration ;
  • vous apprenez que vous avez été en contact avec une personne testée positive dans les 14 jours précédant l’apparition des symptômes.

Autres tests rapides

Parallèlement aux tests rapides antigéniques, d’autres sortes de tests rapides feront leur apparition sur le marché. Leur fiabilité doit être vérifiée avant qu’ils ne soient introduits. Le 18 décembre 2020, le Conseil fédéral a précisé la procédure de vérification de ces tests supplémentaires afin de garantir leur qualité.

L’introduction d’autres tests rapides permet de tester encore davantage de personnes, en particulier celles qui ne présentent pas de symptômes, et de faciliter à nouveau l’accès au dépistage. Comme les tests rapides antigéniques, ils sont effectués par des médecins, des hôpitaux et des centres de test. Le mode de prélèvement diffère d’un test à l’autre.

Pour tous les types de test mentionnés ci-dessus : veuillez discuter avec votre médecin si vous obtenez un résultat négatif mais que :

  • vos symptômes empirent ou que d’autres symptômes du nouveau coronavirus surviennent ;
  • vos symptômes persistent et ne s’améliorent pas pendant plus de deux jours après le test ;
  • vous apprenez que vous avez été en contact avec une personne infectée dans les 14 jours précédant l’apparition des symptômes.
     

Test sérologique

Les tests sérologiques permettent de détecter certains anticorps dans le sang, en l’occurrence ceux développés contre le nouveau coronavirus. La présence d’anticorps indique que la personne a déjà été en contact avec le virus. À l’heure actuelle, on ne sait pas encore si la présence d’anticorps dans le sang signifie que la personne est protégée contre une nouvelle infection.

Par ailleurs, les tests sérologiques peuvent donner un résultat positif alors que la personne testée n’a pas développé d’anticorps, ce qui peut provoquer un faux sentiment de sécurité. Par conséquent, ces tests ne sont pas recommandés pour l’instant.

Quand dois-je me faire tester ?

Vous hésitez à vous faire tester? Le plus simple est de faire l’auto-évaluation coronavirus. Anonyme, cette évaluation prend en compte non seulement les symptômes, mais aussi d’autres facteurs tels que les maladies préexistantes ou l’âge. Vous pouvez également appeler votre médecin pour lui demander son avis.

Si l’auto-évaluation coronavirus ou votre médecin vous le recommande, n’hésitez pas à vous faire tester ! Restez à la maison et évitez tout contact avec d’autres personnes jusqu’au résultat du test.

Que faire une fois que vous avez obtenu le résultat, qu’il soit positif ou négatif ? Pour le savoir, rendez-vous sur la page Isolement et quarantaine.

Les enfants de moins de 12 ans ne doivent pas systématiquement se faire tester. Vous trouverez des informations sur la procédure à suivre pour les enfants présentant des symptômes sur la page Isolement et quarantaine.

Où puis-je me faire tester ?

Vous pouvez vous faire tester dans plusieurs cabinets médicaux, les centres de dépistage, les hôpitaux ou les pharmacies.
Les cantons sont responsables de garantir l’accès aux tests. Par conséquent, vous trouverez des informations à ce sujet sur leur site Internet respectif :

Informations complémentaires

Isolement et quarantaine

Procédure en cas de symptômes et après un contact avec une personne infectée, informations sur l’isolement et la quarantaine, recommandations concernant les enfants symptomatiques

Voici comment nous protéger

Règles de conduite et d'hygiène : garder ses distances, se laver les mains, tousser/éternuer dans un mouchoir/le creux du coude, rester à la maison en cas de symptômes, recommandations concernant les masques et le télétravail

Maladie, symptômes, traitement

Informations sur la maladie COVID-19, ses symptômes, son évolution et l’origine du nouveau coronavirus

Dernière modification 22.12.2020

Début de la page

Contact

Nous ne répondons pas par écrit aux demandes en lien avec le COVID-19.

Informez-vous sur notre site internet, que nous mettons à jour en permanence.

La page Coordonnées et liens vous fournit des coordonnées, notamment d’autres organes fédéraux et des cantons.

Tel.
+41 58 463 00 00

Imprimer contact

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/krankheiten/ausbrueche-epidemien-pandemien/aktuelle-ausbrueche-epidemien/novel-cov/testen.html