Coronavirus: monitorage

Nous publions à intervalles réguliers des rapports actuels sur la mobilité de la population, le contrôle des plans de protection et la situation économique. Le monitorage vise à fournir d’autres informations pertinentes sur l’évolution de la pandémie, en complément aux données épidémiologiques.  

Mobilité

Une fois par mois, le Centre d’annonce et de suivi de la situation de la Centrale nationale d’alarme évalue les données mises à disposition concernant la mobilité de la population. Les informations proviennent de Swisscom, des CFF et de l’Office fédéral de l’aviation civile (OFAC).

Reiseaktivität im Tagesvergleich Swisscom
Figure 1: Comparaison journalière des déplacements (nombre moyen de kilomètres parcourus chaque jour en Suisse). Légende : M1 13.3.2020 — le Conseil fédéral renforce les mesures (fermeture des écoles, etc.), M2 16.3.2020 — le Conseil fédéral déclare la situation extraordinaire, M3 20.3.2020 — le Conseil fédéral interdit les rassemblements de plus de cinq personnes, A — nombre moyen de kilomètres parcourus par jour lors d’un mois ordinaire (source : Swisscom)

Selon les données fournies par Swisscom, l’évolution du nombre de kilomètres parcourus chaque jour est majoritairement stable depuis juillet 2020 ; à la mi-octobre 2020, l’ensemble des déplacements de la population en Suisse est à nouveau comparable à une moyenne mensuelle normale (cf. Figure 1). Le nombre de personnes n’effectuant pas de déplacements a diminué de 9 % à la mi-octobre en comparaison avec un mois ordinaire. Cette baisse découle probablement d’une hausse des déplacements liée aux vacances d’automne. Les cantons d’AI (+ 28 %), UR (+ 25 %), OW (+ 20 %), TI (+ 19 %), GR (+17 %), VS (+ 16 %), AR (+ 13 %) et NE (+ 10 %) ont connu une hausse particulièrement importante par rapport à un mois précédent ordinaire.

Seuls sont présentés les cantons avec une hausse de plus de 10 % du nombre moyen de kilomètres parcourus chaque jour.

Entwicklung der Flugbewegungen in Europa BAZL
Figure 2: Nombre de mouvements aériens en 2020 aux aéroports nationaux de Genève et Zurich en comparaison avec 2019. Légende : NM Prévision des mouvements - Network Manager Prévision des mouvements (les données proviennent d’Eurocontrol, organisation qui traite les données pour les deux aéroports suisses)

Le nombre de vols effectués augmente de nouveau depuis juillet 2020. Cependant, le nombre moyen de mouvements aériens en 2020 reste nettement inférieur à celui de 2019, avec uniquement 40 % de la valeur de l’année précédente. Les estimations actuelles prévoient que les mouvements aériens attendu jusqu’à fin 2020 ne dépasseront pas ce seuil de référence.  

Passagieraufkommen über alle Bahnhöfe SBB
Figure 3 : Moyenne du nombre de passagers dans l’ensemble des gares par rapport à l’année précédente (source : CFF).

Le nombre de passagers du trafic ferroviaire suisse reste aux alentours de 80 % de la valeur de l’année précédente. Depuis début octobre 2020, on observe une légère baisse en comparaison avec 2019. Les prochaines semaines indiqueront si cette tendance est durable.

Contrôle par les cantons de l’application des plans de protection

Sur mandat de l’OFSP, les cantons collectent chaque semaine des données sur les contrôles relatifs aux plans de protection et à leur application. Ils les transmettent ensuite à la Centrale nationale d’alarme, qui les fournit à l’OFSP sous forme consolidée.

Pour les établissements et les installations accessibles au public (restauration, boîtes de nuit, établissements d’hébergement, établissements de loisirs en intérieur, magasins, lieux accueillant des manifestations, autres établissements), les cantons relèvent si un plan de protection existe, s’il est suffisant et si les règles concernant la distance et le port du masque sont respectées. Ils vérifient également si les coordonnées des personnes présentes sont collectées (sauf dans les magasins). Le graphique des contrôles et des manquements constatés a été établi à partir de données collectées sur deux semaines (plusieurs manquements peuvent être constatés lors d’un même contrôle) :

S’agissant de la production de denrées alimentaires (transformation de la viande, du poisson, des fruits et légumes, du lait, etc.), les cantons relèvent si un plan de protection existe, s’il est suffisant et si les mesures d’hygiène, de distance et le principe STOP sont appliqués.

Les employeurs doivent garantir que leurs employés puissent respecter les recommandations de l’OFSP en matière d’hygiène et de distance. Des mesures adéquates doivent être prévues et mises en œuvre à cet effet. Si la distance recommandée ne peut pas être respectée, des mesures doivent être prises pour appliquer le principe STOP (substitution, mesures techniques, mesures organisationnelles, équipement de protection individuelle).

Le graphique des contrôles et des manquements constatés a été établi à partir de données collectées pendant deux semaines (plusieurs manquements peuvent être constatés lors d’un même contrôle) :

Les graphiques suivants présentent, pour chaque semaine, le nombre total de contrôles et de manquements constatés dans toute la Suisse depuis le début de la collecte des données (plusieurs manquements peuvent être constatés lors d’un même contrôle) :

Contrôle par la SUVA de l’application des recommandations

Sur la base des art. 10 et 11 de l’ordonnance sur les mesures destinées à lutter contre l’épidémie de COVID-19 en situation particulière (ordonnance COVID-19 situation particulière), la SUVA contrôle actuellement l’application des recommandations en matière d’hygiène et de distance sur les chantiers, dans l’artisanat et dans l’industrie, dans le cadre de sa compétence prévue à l’art. 49, al. 1, de l’ordonnance sur la prévention des accidents (OPA). En outre, depuis le 21 mars 2020, la SUVA offre une assistance téléphonique trilingue sur les questions concernant la protection contre le coronavirus sur le lieu de travail. Ce service s’adresse aussi bien aux employeurs qu’aux employés.

Jusqu’au 31 août 2020, la SUVA a procédé à des contrôles sur place dans environ 9600 établissements au total (7049 dans le secteur de la construction et 2649 dans ceux de l’industrie et l’artisanat). Le respect de la distance (1,5 mètre) s’avère poser des difficultés particulières. En outre, le port du masque d’hygiène dans les situations où la distance ne peut être respectée n’est pas encore une habitude bien établie. Par ailleurs, beaucoup d’entreprises ont une compréhension imprécise de la notion d’« équipes fixes » présente dans le rapport explicatif concernant l’ordonnance COVID-19 situation particulière. Elles ont également besoin d’informations concernant la manière de consigner la composition des équipes et les conséquences en cas d’infection d’un membre d’une équipe.

Depuis avril 2020, aucune activité n’a jamais dû être interrompue. Auparavant, cela avait été le cas dans 60 chantiers et deux établissements industriels.

Situation économique

Des informations sur la situation économique en Suisse sont disponibles sur le site Prévisions conjoncturelles du SECO.

Rapports sur le monitorage de l'exécution de juin à août 2020

Dernière modification 30.10.2020

Début de la page

Contact

Nous ne répondons pas par écrit aux demandes en lien avec le COVID-19.

Informez-vous sur notre site internet, que nous mettons à jour en permanence.

La page Coordonnées et liens vous fournit des coordonnées, notamment d’autres organes fédéraux et des cantons.

Tel.
+41 58 463 00 00

Imprimer contact

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/krankheiten/ausbrueche-epidemien-pandemien/aktuelle-ausbrueche-epidemien/novel-cov/situation-schweiz-und-international/monitoring.html