Coronavirus: maladie, symptômes, traitement

Comment le nouveau coronavirus se transmet-il ? Quels sont les symptômes de la maladie à coronavirus (COVID-19) ? Comment la maladie évolue-t-elle ? À quoi fait-il être attentif en cas de symptômes ? Et quelle est l’origine du nouveau coronavirus ? Vous l’apprendrez ci-dessous.

Transmission du nouveau coronavirus

Le virus se transmet le plus souvent par contact étroit et prolongé : quand on se tient à moins de 1,5 mètre d’une personne infectée, sans protection (par protection on entend par exemple le masque porté par les deux personnes). Plus le contact est long et rapproché, plus le risque d'infection augmente.

Le virus se transmet par les mécanismes suivants :

  • Par gouttelettes et aérosols. Lorsque la personne infectée respire, parle, éternue ou tousse, des gouttelettes contenant le virus peuvent se déposer directement sur les muqueuses du nez, de la bouche ou des yeux d'autres personnes se trouvant à proximité immédiate (moins de 1,5 m).

    Une transmission sur de plus longues distances (plus de 1,5 m) par les gouttelettes les plus fines, appelées aérosols, est possible; elle ne se produit pas fréquemment. Ce type de transmission pourrait exister surtout lors d’activités entraînant une respiration plus forte qu’au repos, par exemple lorsqu’on fait un travail physique ou du sport, parle très fort ou chante. Il en va de même pour les séjours prolongés dans des locaux peu ou pas aérés, surtout si l’espace est limité. Pour plus d'informations sur les aérosols, consultez la page des questions fréquentes (FAQ).
  • Par les surfaces et les mains. Lorsque les personnes infectées toussent et éternuent, des gouttelettes infectieuses peuvent se déposer sur leurs mains ou sur des surfaces à proximité. Une autre personne peut être infectée si ses mains entrent en contact avec ces gouttelettes puis touchent sa bouche, son nez ou ses yeux.
     

Symptômes de l'infection

Le nouveau coronavirus peut se manifester de différentes manières.

Les symptômes les plus courants sont :

  • Symptômes d’affection aiguë des voies respiratoires (maux de gorge, toux (surtout sèche), insuffisance respiratoire, douleurs dans la poitrine)
  • Fièvre
  • Perte soudaine de l’odorat et/ou du goût

Les symptômes suivants peuvent aussi apparaître :

  • Maux de tête
  • Faiblesse générale, sensation de malaise
  • Douleurs musculaires
  • Rhume
  • Symptômes gastro-intestinaux (nausées, vomissements, diarrhée, maux de ventre)
  • Éruptions cutanées

Les symptômes peuvent être de gravité variable ; ils peuvent aussi être faibles. Des complications de type pneumonie sont également possibles.

Si des symptômes de la maladie surviennent et vous inquiètent, contactez votre médecin. Vous trouverez plus d’informations à ce sujet à la rubrique Problèmes de santé généraux ci-dessous.

Si vous présentez un ou plusieurs des symptômes fréquents énumérés ci-dessus, vous avez peut-être contracté le virus. Lisez les consignes figurant sur la page Isolement et quarantaine et appliquez-les systématiquement.

Évolution de la maladie

Les cas de maladies liés au nouveau coronavirus peuvent évoluer très différemment. Par exemple, certaines personnes n’ont que de légers symptômes et remarquent à peine qu’elles sont malades. D’autres ont besoin de soins intensifs à l’hôpital.

Aucun symptôme

Certaines personnes infectées ne présentent aucun symptôme. Par conséquent, elles ne savent pas qu’elles sont infectées et peuvent dès lors transmettre le nouveau coronavirus sans le savoir.

Évolution bénigne

Pour la grande majorité des personnes infectées, l’évolution de la maladie est bénigne. Des symptômes apparaissent donc, mais ils restent bénins et ne durent que quelques jours.

Évolution sévère

En cas d’évolution sévère, les symptômes sont tout d’abord bénins. Ils s’aggravent après environ cinq à dix jours. Les personnes malades présentent par exemple une fièvre persistante, un sentiment d’être malade et/ou une détresse respiratoire. Une pneumonie peut suivre. Dans ce cas, la personne concernée a besoin d’un traitement hospitalier, et souvent aussi d’un apport en oxygène.

En cas d’évolution sévère, la maladie dure en règle générale entre deux et quatre semaines. Dans la grande majorité des cas, les personnes bénéficiant d’un bon traitement recouvrent leur santé. Cependant, des symptômes comme la fatigue, l’insuffisance respiratoire et la faiblesse générale peuvent persister longtemps après le rétablissement. Les scientifiques partent du principe qu’une personne rétablie est immunisée contre une nouvelle infection pendant un certain laps de temps, une durée qui n’est cependant pas clairement établie.

L’évolution peut être sévère à tout âge : chez les enfants et les adolescents, une telle évolution est très rare. Par contre, les personnes vulnérables présentent un risque accru d’évolution sévère.

Évolution critique

Chez certaines personnes, les symptômes liés aux voies respiratoires s’aggravent tellement qu’elles ont besoin de soins intensifs. Alors, une ventilation artificielle est mise en place pour soutenir les fonctions pulmonaires.

Grâce à une intervention de médecine intensive réalisée à temps, plus de  80 % des personnes présentant une évolution critique survivent.

Selon les connaissances actuelles, environ 1,5 % (État : 26.10.2020) cent des personnes testées positivement décèdent des suites de la maladie.

Traitement

La maladie causée par le nouveau coronavirus ne peut pas être traitée avec des antibiotiques. En effet, ces derniers n’agissent pas contre les virus, mais seulement contre les bactéries.
 

La maladie COVID-19

Le 11 février 2020, l’OMS a renommé « COVID-19 » la maladie provoquée par le nouveau coronavirus. Il s’agit de la version abrégée de « coronavirus disease 2019 » ou maladie à coronavirus 2019 en français.

Qu’est-ce que le nouveau coronavirus ?

Un marché aux poissons de Wuhan, ville en Chine centrale, est probablement à l’origine de l’épidémie. On y vendait entre autres des chauves-souris, des serpents et d’autres animaux sauvages. Le virus est passé de l’animal à l’être humain, vraisemblablement véhiculé par des chauves-souris ou indirectement par des pangolins. Ensuite, le virus a été transmis d’une personne à l’autre. Les autorités chinoises ont fermé le marché début janvier 2020.

Le nouveau coronavirus, nommé « SARS-CoV-2 », fait partie de la même famille de virus que six autres coronavirus connus de l’homme depuis des années ou des décennies. On dénombre quatre coronavirus humains. Ils provoquent toujours des rhumes et des refroidissements assez légers, surtout durant le semestre d’hiver.

Les coronavirus comprennent également :

  • le virus du SRAS « SARS-CoV-1 », apparu en 2003 dans le sud de la Chine, transmis à l’homme par des civettes et
  • le virus du MERS, apparu en 2012 dans la péninsule arabique, transmis à l’homme par des dromadaires.

Le SRAS et le MERS sont des maladies respiratoires aiguës avec un taux de mortalité élevé, de respectivement 10 % et 35 %. Par comparaison : le taux de mortalité du nouveau coronavirus est actuellement inférieure à 1,5 % (État : 26.10.2020).

Les coronavirus sont des virus ARN enveloppés (ARN = acide ribonucléique). En d’autres termes : ils ont une enveloppe lipide (un film de graisse) qui peut être détruite avec du savon et de l’eau ou avec un produit désinfectant. Les virus sont ainsi inactivés.

Problèmes de santé généraux

Vous vous sentez malade, vos problèmes sont importants ou ne diminuent pas ? Vous ne pensez pas qu’ils sont en lien avec le nouveau coronavirus ? Ils vous inquiètent ? Alors contactez votre médecin, demandez conseil ou faites-vous soigner. C’est important pour votre santé. Il en va de même pour vos enfants ou les autres personnes de votre entourage.

Les médecins et les hôpitaux se sont adaptés pour pouvoir traiter les patients en respectant les mesures de protection obligatoires. Il n’y a donc pas de risque de contamination lors de votre consultation.

Les examens et les traitements sont adaptés aux circonstances. Dans l’actuelle situation, qualifiée d’ « extraordinaire », les médecins et les hôpitaux ne peuvent effectuer que des traitements d’urgence. Vous pouvez cependant demander conseil par téléphone ou via Skype, par exemple, si une rencontre physique n’est pas indispensable.

Si vous ou une personne de votre entourage présentez des problèmes importants ou qui s’aggravent, n’attendez pas. Contactez votre médecin. Et si vous prévoyez d’aller directement à l’hôpital, téléphonez d’abord.

Informations complémentaires

Personnes vulnérables

Maladies préexistantes dangereuses et traitement, visites dans les maisons de retraite et les EMS

Isolement et quarantaine

Procédure en cas de symptômes et après un contact avec une personne infectée, informations sur l’isolement et la quarantaine, recommandations concernant les enfants symptomatiques

Vaccins

Informations : acquisition de vaccins, qu’est-ce qu’un vaccin, but d’un vaccin contre le COVID-19 et développement d’un vaccin.

Tests

Stratégie de test, prise en charge des coûts, différents types de tests, quand se faire tester et où se faire tester

Dernière modification 26.11.2020

Début de la page

Contact

Nous ne répondons pas par écrit aux demandes en lien avec le COVID-19.

Informez-vous sur notre site internet, que nous mettons à jour en permanence.

La page Coordonnées et liens vous fournit des coordonnées, notamment d’autres organes fédéraux et des cantons.

Tél.
+41 58 463 00 00

Imprimer contact

Des symptômes? Faites l'auto-évaluation coronavirus. Cliquez ici.
https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/krankheiten/ausbrueche-epidemien-pandemien/aktuelle-ausbrueche-epidemien/novel-cov/krankheit-symptome-behandlung-ursprung.html