Coronavirus : isolement et quarantaine

Les personnes testées positives au coronavirus doivent se placer en isolement. Celles qui ont eu un contact étroit avec une personne positive doivent se placer en quarantaine.

Informations sur la situation actuelle

Swissmedic a autorisé deux vaccins contre le COVID-19 sur le marché suisse. Important : même vaccinés, vous devez respecter la quarantaine. La vaccination protège contre la maladie ; mais il n'est pas encore clairement établi qu'elle empêche de contaminer d'autres personnes. L'objectif est toutefois d'adapter la procédure dès que les données à ce sujet seront suffisantes.

Le traçage des contacts relève de la compétence des cantons. Ceux-ci décident de la meilleure façon d’utiliser les ressources disponibles lorsque le nombre de cas est élevé. Dans la situation actuelle, il est possible que le service cantonal ne puisse pas vous contacter rapidement pour ordonner un isolement ou une quarantaine. C’est pourquoi il est important que vous vous placiez spontanément en isolement ou en quarantaine, si nécessaire.

Isolement et quarantaine

L’isolement et la quarantaine sont des mesures qui permettent d’interrompre les chaînes de transmission du coronavirus et ainsi d’endiguer sa propagation. Une personne dont l’infection est confirmée ou soupçonnée doit rester chez elle et éviter tout contact avec autrui. Ainsi, il est possible d’éviter un maximum de nouvelles infections. Il en découle les règles suivantes :

Les personnes testées positives au coronavirus doivent se placer en isolement.

Les personnes soupçonnées d’être infectées doivent se placer en quarantaine pendant 10 jours. Une contamination est plus probable dans les cas suivants :

  • Après un contact étroit avec une personne testée positive. Il s’agit de la quarantaine après un contact étroit  (« quarantaine-contact »).
  • Après un séjour dans un État ou une zone présentant un risque élevé d’infection. Il s’agit de la quarantaine pour les voyageurs (« quarantaine-voyage »).

Vous trouverez des informations détaillées à ce propos dans les documents Consignes sur l’isolement (PDF, 276 kB, 23.12.2020) et Consignes sur la quarantaine (PDF, 385 kB, 23.12.2020).

Procédure en cas de symptômes

Il est important d’identifier autant d’infections au coronavirus que possible. Nous recommandons donc de se faire tester même en cas de symptômes bénins. La procédure ci-dessous est valable pour toutes les personnes à partir de 12 ans. Pour les enfants de moins de 12 ans, la procédure est décrite à la rubrique Enfants présentant des symptômes.

1. Réduction des contacts : restez à la maison et évitez tout contact avec d’autres personnes.

2. Recommandation pour un test : Faites l’auto-évaluation coronavirus. À la fin, vous obtiendrez notre recommandation. Si vous devez vous faire tester, vous obtiendrez des informations sur les prochaines étapes. Vous pouvez aussi appeler votre médecin pour discuter de la procédure à suivre.

3. Tests : faites-vous tester immédiatement si l’auto-évaluation coronavirus ou votre médecin le recommandent. Si les critères de test de l’OFSP (PDF, 165 kB, 18.12.2020) sont remplis, la Confédération prend en charge ces coûts. Vous trouverez de plus amples informations sur la page Tests.

4. Jusqu’au résultat du test : restez à la maison et suivez les consignes sur l’isolement (PDF, 276 kB, 23.12.2020). Évitez tout contact avec d’autres personnes jusqu’à ce que le résultat du test soit disponible. Selon le résultat, suivez la procédure en cas de test positif ou la procédure en cas de test négatif.

Procédure en cas de test positif : isolement

Suivez les consignes sur l’isolement (PDF, 276 kB, 23.12.2020) et évitez tout contact avec d’autres personnes. Si vous vivez avec d’autres personnes, installez-vous dans une pièce à part. Normalement, l’isolement dure 10 jours.

Idéalement, le service cantonal vous informe de la fin de votre isolement. Si vous ne recevez pas d’information de sa part, l’isolement dure au moins 10 jours. Selon votre état de santé, il peut également durer plus longtemps. Vous pouvez terminer l’isolement si au moins 10 jours se sont écoulés et si vous n’avez plus de symptômes depuis 48 heures. Sauf s’il vous manque uniquement le goût et l’odorat ou si vous avez une légère toux. Ces symptômes peuvent prendre plus de temps à disparaître complètement. Si vous n’avez plus que ces symptômes, vous pouvez alors terminer l’isolement.

Plus d'informations sur l'isolement :   

  • Surveillance de l’état de santé : contactez votre médecin si vos symptômes s’aggravent ou que vous êtes inquiet. Les symptômes suivants doivent vous alerter : fièvre ou asthénie persistantes, détresse respiratoire, forte pression ou douleurs dans la poitrine, état confusionnel, lèvres ou visage bleuâtres (cyanose).
  • Traçage des contacts : le service cantonal compétent vous contactera. Déterminez avec lui les personnes avec qui vous avez eu un contact. Elles devront éventuellement se placer en quarantaine. Important : dans la situation actuelle, il est possible que le service cantonal ne puisse pas vous contacter à temps. Dans ce cas, informez vous-même vos contacts étroits de votre infection. Vous trouverez les informations à leur transmettre à la rubrique Procédure en cas de contact avec une personne positive.
  • Code COVID : si vous utilisez l’application SwissCovid, vous pouvez saisir de vous-même un code COVID. Ce code personnel déclenche un avertissement dans l’application. Vous informez ainsi anonymement d’autres utilisateurs qu’ils ont eu un contact avec vous. Vous recevez votre code COVID de la part du service cantonal responsable du traçage des contacts ou du médecin traitant. Veuillez noter que, dans la situation actuelle, il est possible que le service cantonal mette un certain temps pour vous transmettre le code COVID. Merci pour votre patience.
  • Maintien du salaire et indemnité journalière en cas de maladie : vous trouvez des informations à ce sujet dans la rubrique Prétentions financières.

Procédure en cas de test négatif

  • Si vous n’étiez pas en quarantaine durant le test : restez à la maison. Vous pouvez lever l’isolement 24 heures après la disparition des symptômes. Cette recommandation s’applique aussi aux affections des voies respiratoires comme la grippe.
  • Si vous étiez en quarantaine durant le test : le résultat du test n’a aucune influence sur la quarantaine. Levez la quarantaine après 10 jours.

Si les symptômes réapparaissent ou que vous vous faites du souci, contactez votre médecin.

Procédure en cas de contact avec une personne positive

Vous avez eu un contact avec une personne qui a été testée positive au coronavirus ? Dans les prochains jours, vous serez peut-être contagieux sans le savoir. La conduite à adopter diffère selon que la personne positive était contagieuse lors du contact ou que le contact était étroit. Pour vous aider, répondez aux questions suivantes :

1. La personne était-elle contagieuse au moment du contact ?

Période déterminante : une personne est contagieuse de 2 jours avant jusqu’à 10 jours après le début des symptômes. Si la personne développe des complications graves, elle peut rester contagieuse plus longtemps.

  • Si vous avez eu un contact avec cette personne avant cette période, il est peu probable que vous soyez infecté, et vous n’êtes donc pas obligé de vous placer en quarantaine.
  • Si vous avez eu un contact avec la personne positive alors que celle-ci était contagieuse, répondez à la question suivante :

2. Le contact était-il « étroit » ?

Par « contact étroit », on entend un contact personnel au cours duquel vous avez pu être infecté. Plus vous avez été en contact longtemps avec la personne positive, plus la probabilité d’une contamination est grande. S’il y avait une protection physique, par exemple une paroi de séparation ou si vous portiez tous les deux un masque et que vous avez respecté les distances, cela n’est pas considéré comme un contact étroit.

Référez-vous à la règle de base suivante : le contact était étroit si vous n’avez pas maintenu une distance suffisante avec une autre personne pendant une période prolongée en l’absence de protection. Par « période prolongée », on entend plus de 15 minutes par jour (au total). Par « distance suffisante », on entend une distance d’au moins 1,5 mètre.

Important : il est évident que le virus n’a pas de montre. Les 15 minutes sont donc une valeur indicative. Dans un espace restreint (p. ex. dans une voiture), le contact peut être « étroit » même s’il a eu lieu pendant une période plus courte.


Que devez-vous faire ?

Si la personne positive était contagieuse au moment du contact et que le contact était étroit, suivez les consignes de la rubrique Procédure en cas de contact étroit (quarantaine). Si la personne positive était contagieuse au moment du contact, mais que le contact n’était pas étroit, suivez les consignes de la rubrique Procédure en l’absence de contact étroit.

Procédure en cas de contact étroit : quarantaine

Mettez-vous tout de suite en quarantaine et suivez les consignes sur la quarantaine (PDF, 385 kB, 23.12.2020). Cela veut dire que vous devez éviter tout contact, y compris avec les personnes qui vivent sous le même toit. Si vous n’avez pas développé de symptômes 10 jours après le contact étroit, vous pouvez interrompre la quarantaine.

Plus d'informations sur la quarantaine :  

  • Traçage des contacts : il appartient aux cantons d’ordonner une quarantaine sur la base du traçage des contacts. Ce sont les services cantonaux qui décident comment utiliser au mieux leurs ressources pour tracer les contacts. Dans l’idéal, les services cantonaux compétents vous informent par écrit ou par téléphone que vous devez vous placer en quarantaine. Dans la situation actuelle, il peut toutefois arriver que vous ne soyez pas contacté, auquel cas il est important que vous vous mettiez spontanément en quarantaine.

  • Apparition de symptômes : si des symptômes apparaissent pendant la quarantaine, vous devez suivre les consignes  de la rubrique Procédure en cas de symptômes.

  • Tests : si vous le souhaitez, vous pouvez vous faire un test gratuit pendant votre quarantaine, même en l'absence de symptômes. Ce test unique vous est proposé à partir du 5e jour suivant le contact avec la personne infectée. Un résultat négatif ne signifie toutefois pas la fin de la quarantaine. Un test effectué durant la quarantaine permet de détecter à temps une possible infection et de lancer le traçage des contacts pour identifier alors les chaînes de transmission.


Remarque : pour les personnes qui travaillent dans le secteur sanitaire ou pour la sécurité et l’ordre publics, d’autres règles peuvent s’appliquer. Les professionnels de la santé trouveront des informations complémentaires à ce sujet sur la page Informations pour les professionnels de la santé

Procédure en l’absence de contact étroit

Dans ce cas, la probabilité que vous ayez été contaminé est moins élevée qu’en cas de contact étroit, vous ne devez donc pas vous placer en quarantaine. Il est toutefois important de rester prudent. Si vous deviez quand même avoir été contaminé, il faut savoir que les premiers symptômes apparaissent la plupart du temps dans les 10 jours qui suivent le contact avec la personne infectée. Pendant ces 10 jours, vous devez donc respecter les règles suivantes :

  • Respectez scrupuleusement les règles d’hygiène et de conduite.
  • Observez votre état de santé. Si des symptômes apparaissent, restez à la maison et suivez les consignes données à la rubrique Procédure en cas de symptômes de la maladie.
  • Protégez votre famille, vos amis et votre entourage en évitant tout contact non nécessaire.
  • Si votre situation personnelle et professionnelle le permet, placez-vous spontanément en quarantaine et travaillez depuis chez vous.
  • Si vous ne pouvez pas travailler depuis chez vous, il est particulièrement important de respecter les règles d’hygiène et de conduite en évitant les contacts, en gardant vos distances et en portant un masque si vous ne pouvez pas garder une distance de 1,5 mètre avec les autres personnes.

Avertissement via l’application SwissCovid

L’application SwissCovid vous a averti que vous avez été en contact avec une personne infectée ? Nous vous invitons à contacter volontairement l’infoline indiquée. Elle déterminera avec vous la probabilité d’avoir été infecté ainsi que les prochaines étapes.

Enfants présentant des symptômes et pouvant être infectés

Selon les connaissances actuelles, les enfants peuvent également être contaminés par le coronavirus. Cependant, les moins de 12 ans ont moins souvent des symptômes que les adolescents et les adultes, et transmettent plus rarement virus à d’autres personnes. C’est pourquoi les enfants de moins de 12 ans sont soumis à la procédure décrite ci-dessous. Pour les enfants de 12 ans et plus, les mêmes principes s'appliquent que pour les adolescents et les adultes. Vous trouverez des informations sur la marche à suivre dans la rubrique Procédure en cas de symptômes.

Symptômes après un contact étroit avec une personne symptomatique

Si votre enfant présente des symptômes qui peuvent être ceux d’une infection au coronavirus et a eu un contact étroit avec une personne symptomatique (adulte ou enfant à partir de 12 ans), la suite de la procédure dépend du résultat du test effectué chez cette personne :

  • En cas de test positif pour la personne-contact : votre enfant doit rester à la maison. Il passera un test après concertation avec le pédiatre. Ce dernier vous informera de la suite.
  • En cas de test négatif pour la personne-contact : votre enfant pourra retourner à l’école ou dans une structure d’accueil 24 heures après la fin de la fièvre ou une nette amélioration de la toux.

Symptômes en l’absence de contact étroit avec une personne symptomatique

Si votre enfant présente des symptômes qui peuvent être ceux d’une infection au nouveau coronavirus, mais n’a pas eu de contact étroit avec une personne symptomatique (adulte ou enfant à partir de 12 ans), la suite de la procédure dépend des symptômes et de l’état de santé de l’enfant :

  • Votre enfant a de légers symptômes de refroidissement (rhume et/ou mal de gorge et/ou toux légère) et son état général est bon : il peut continuer à aller à l’école ou à fréquenter une structure d’accueil.
  • Votre enfant a de la fièvre et son état général est bon : il doit rester à la maison et pourra retourner à l’école ou dans une structure d’accueil 24 heures après la fin de la fièvre. Prenez contact avec le pédiatre si la fièvre dure 3 jours ou plus.
    Si d’autres symptômes apparaissent (troubles gastro-intestinaux, maux de tête, douleurs articulaires, perte de l’odorat et/ou du goût), discutez-en avec votre pédiatre.
  • Votre enfant tousse fortement et son état général est bon : il doit rester à la maison et pourra retourner à l’école ou dans une structure d’accueil si sa toux diminue nettement en l’espace de 3 jours. Prenez contact avec votre pédiatre si la toux reste forte pendant plus de 3 jours.
    Si d’autres symptômes apparaissent (troubles gastro-intestinaux, maux de tête, douleurs articulaires, perte de l’odorat et/ou du goût), discutez-en avec votre pédiatre.
  • Votre enfant a de la fièvre ou tousse fortement et/ou son état général est mauvais : prenez directement contact avec le pédiatre.

Si trois enfants ou plus ont des symptômes dans une classe d’école ou dans un groupe au sein d’une structure d’accueil et que le service cantonal a été informé, il fixe la procédure à suivre, en concertation avec les pédiatres traitants.

Pour mieux comprendre la procédure

  • Diagrammes : consultez la rubrique Liens en bas de la page pour accéder à des diagrammes informatifs qui présentent simplement les cas évoqués ci-dessus.
  • Questionnaire en ligne de l’Hôpital de l’Île : connectez-vous sur coronabambini.ch afin de répondre à un questionnaire sur l’état de santé de votre enfant. Vous recevrez ensuite des recommandations qui vous indiqueront si votre enfant doit rester à la maison et si un test est nécessaire.

Procédure après un test

Si un enfant passe un test, la procédure à suivre dépendra du résultat.

Si le résultat est positif, votre enfant devra rester à la maison, en isolement. De manière générale, les règles sur l'isolement valent également pour les enfants : durant l'isolement, votre enfant ne doit avoir aucun contact avec des personnes autres que celles vivant sous le même toit. S'il est le seul membre de la famille placé en isolement, il faudrait aussi réduire autant que possible les contacts avec les autres membres de la famille. L'isolement dépend de l'âge de l'enfant et du logement. Vous trouverez toutes les informations nécessaires dans la rubrique Procédure en cas de test positif : isolement.

Si le résultat est négatif, votre enfant de moins de 12 ans pourra retourner immédiatement à l’école. Cependant, s’il avait eu de la fièvre, sa température doit être normale pendant les 24 heures précédant la reprise de l’école. En cas de forte toux, celle-ci doit avoir nettement diminué.
 

Enfants ayant eu un contact avec une personne positive

Si votre enfant a eu un contact avec une personne testée positive au nouveau coronavirus, il devra probablement être placé en quarantaine. Vous trouverez des informations à ce sujet dans la rubrique Procédure en cas de contact avec une personne positive.

Prétentions financières en cas d’isolement ou de quarantaine

Si vous devez vous placer en isolement parce que vous êtes infecté au coronavirus et que vous disposez d’un certificat médical, vous avez droit au maintien du salaire ou à une indemnité journalière. Le maintien du salaire est réglé dans le code des obligations (CO). Votre employeur est tenu de vous verser votre salaire pendant au moins 3 semaines. De nombreux employeurs contractent une assurance d’indemnités journalières afin de pouvoir payer 80 % du salaire de leurs employés qui doivent s’absenter du travail pendant de longues périodes pour cause de maladie. Afin de savoir quelle réglementation s’applique pour vous, renseignez-vous auprès de votre employeur ou lisez votre contrat de travail. En cas d’activité indépendante, l’indemnité financière dépend de votre assurance indemnité journalière, si vous en avez conclu une.  

Si vous devez vous placer en quarantaine parce que vous avez eu un contact étroit avec une personne positive, vous avez droit à une allocation pour perte de gain. Il faut pour cela que la quarantaine ait été prescrite par un service cantonal ou un médecin. Vous pouvez faire valoir votre droit à l’allocation auprès de la caisse de compensation à laquelle votre employeur est affilié, ou de votre propre caisse si vous exercez une activité indépendante. Pour la déclaration, utilisez le formulaire de votre caisse de compensation. Important : dans la situation actuelle, il est possible que le service cantonal ne puisse pas ordonner la quarantaine. Dans ce cas, vous pouvez quand même remplir le formulaire, en indiquant que le service cantonal ne vous a pas contacté.

Vous trouverez plus d’informations à ce sujet sur le site de l’Office fédéral des assurances sociales OFAS.

Vous trouverez des informations sur la réglementation concernant la quarantaine pour les voyageurs entrant en Suisse sur la page Quarantaine pour les voyageurs entrant en Suisse.  

Certificat médical

Consultez votre employeur pour déterminer à partir de quand vous devez fournir un certificat médical. Au vu de la situation actuelle, nous recommandons aux employeurs de faire preuve de souplesse à ce niveau

Informations complémentaires

Maladie, symptômes, traitement

Informations sur la maladie COVID-19, ses symptômes, son évolution et l’origine du nouveau coronavirus

Dernière modification 18.01.2021

Début de la page

Contact

Nous ne répondons pas par écrit aux demandes en lien avec le COVID-19.

Informez-vous sur notre site internet, que nous mettons à jour en permanence.

La page Coordonnées et liens vous fournit des coordonnées, notamment d’autres organes fédéraux et des cantons.

Tél.
+41 58 463 00 00

Imprimer contact

Des symptômes? Faites l'auto-évaluation coronavirus. Cliquez ici.
https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/krankheiten/ausbrueche-epidemien-pandemien/aktuelle-ausbrueche-epidemien/novel-cov/isolation-und-quarantaene.html