Coronavirus: prise en charge des cas et de leurs contacts

Les mesures sont constamment adaptées à la situation épidémiologique. Les nouveaux variants de SARS-CoV-2 qui ont aussi été identifiés en Suisse ont une incidence sur les mesures.

Actuellement, pour lutter contre l’épidémie, il est crucial de poursuivre la vaccination, de respecter les règles d’hygiène et de conduite, de mettre en œuvre consciencieusement les plans de protection, d’identifier rapidement les personnes infectées et de les isoler, de mettre en quarantaine les contacts étroits non vaccinés et sans infection préalable au COVID-19 ainsi que d’identifier les flambées. Compte tenu de l’émergence possible de variants plus contagieux du SARS-CoV-2 (variants of concern), la mise en œuvre systématique et persévérante des mesures actuelles sera décisive. Le but est le suivant :

  • détecter rapidement et contenir la propagation du virus dans la population, les écoles, les hôpitaux et les établissements médico-sociaux ;
  • détecter et endiguer les flambées à un stade précoce ;
  • identifier les variants pertinents du virus ;
  • retarder la propagation des variants.

Recommandations pour la prise en charge des cas et des contacts durant la phase 2 (PDF, 684 kB, 13.07.2021)

Tests en laboratoire pour clarification du diagnostic et déclaration des résultats cliniques

Toutes les informations concernant les tests et la déclaration obligatoire, notamment la stratégie de test de la Confédération, se trouvent sur la page Informations techniques sur les tests COVID-19.

Mesures d’isolement et de quarantaine

L’isolement et la quarantaine sont ordonnés par les services cantonaux compétents.

Personnes présentant des symptômes

Toutes les personnes présentant des symptômes doivent se faire tester et rester à la maison jusqu’à l’obtention des résultats, si leur état de santé le permet. Chez les enfants de moins de 6 ans, des exceptions sont possibles. Le médecin peut clarifier si l'enfant symptomatique a eu un contact étroit avec un adulte malade ou présentant des symptômes, en particulier dans son entourage proche. Le document Procédure et indications de test chez les enfants symptomatiques jusqu’à l’âge de 6 ans (PDF, 449 kB, 13.07.2021) décrit comment adapter la situation au contexte.

Les personnes qui ont été en contact étroit avec une personne malade courent le risque de tomber elles-mêmes malades. C’est pourquoi elles doivent strictement respecter les mesures d’hygiène et de conduite de l’OFSP et éviter tout contact inutile.

Sur la page Isolement et quarantaine, les malades et leurs contacts étroits trouveront des informations concernant la marche à suivre.

Personnes avec un COVID-19 confirmé en laboratoire : isolement

L’isolement des personnes avec un COVID-19 confirmé en laboratoire est ordonné par le service cantonal compétent. Ces personnes respectent les consignes d’isolement (PDF, 326 kB, 21.07.2021). Indiquez à vos patients à qui ils peuvent s'adresser en cas de signes d’évolution préoccupante. Ces signes sont :

  • Fièvre persistante
  • Asthénie persistante
  • Détresse respiratoire
  • Fort sentiment de pression dans la poitrine
  • État confusionnel
  • Lèvres ou visage bleuâtres (cyanose)  

Si leur état de santé général le permet, l’isolement à domicile ou au lieu de résidence (EMS, centre d'accueil des réfugiés, établissement de privation de liberté, hôtel, foyer de jour, etc.) est possible : jusqu'à 48 heures après la disparition des symptômes, à condition qu’au moins dix jours se soient écoulés depuis l’apparition des symptômes. En cas de perte soudaine de l’odorat et/ou du goût: les nerfs touchés peuvent prendre plus de temps à se rétablir. Si ce symptôme est le seul qui persiste après cette période, l’isolement peut donc prendre fin.

Les cas graves sont isolés à l’hôpital conformément aux recommandations de Swissnoso. La durée de l’isolement dépend de la gravité des symptômes. Elle est définie par l’hôpital sur le base des recommandations de Swissnoso. En cas de retour à domicile ou de transfert dans un autre établissement, l’isolement doit être poursuivi, comme décrit par Swissnoso. Cela s’applique également pour les personnes hospitalisées pour un COVID-19 probable (personnes dont le test PCR est négatif mais dont les radios (CT-Scan thoracique) sont compatibles avec le COVID-19 ou, sans autre étiologie, lorsqu’il existe un lien épidémiologique avec un cas confirmé de COVID-19).

L'OFSP ne recommande pas de test aux personnes qui sont en fin d’isolement suite à un cas de COVID-19 confirmé. Après l’isolement, il faut continuer de suivre les règles d’hygiène et de conduite de la campagne « Voici comment nous protéger ».

Pour de plus amples informations, veuillez vous référer aux consignes sur l’isolement (PDF, 326 kB, 21.07.2021).

Personnes testées négatives

Les personnes testées négatives mais présentant des symptômes compatibles avec le COVID-19 et ne devant pas être hospitalisées doivent rester chez elles jusqu’à 24 heures après la disparition des symptômes (indépendamment du temps écoulé depuis leur apparition), tel que recommandé pour maîtriser la propagation d’autres infections respiratoires virales (p. ex. influenza).

Les contacts doivent surveiller leur état de santé et respecter strictement les règles d’hygiène et de conduite de la campagne Voici comment nous protéger. Si des symptômes surviennent chez les contacts, ils doivent se faire tester et s’isoler à domicile au moins jusqu’à réception des résultats.

Quarantaine après un contact étroit et pour les voyageurs

La quarantaine après un contact étroit est ordonnée par le service cantonal compétent. Les contacts étroits de personnes symptomatiques testées positives au COVID-19 ou de personnes hospitalisées pour un COVID-19 probable sont placés en quarantaine pendant 10 jours s’ils ont eu des contacts avec la personne malade pendant que celle-ci était symptomatique ou dans les 48 heures précédant l’apparition des symptômes. Ils reçoivent des consignes sur la quarantaine (PDF, 327 kB, 01.07.2021). Ils doivent surveiller leur état de santé et éviter tout contact avec d’autres personnes. Ils peuvent continuer de travailler à domicile.

Concernant la quarantaine pour les voyageurs, ce sont les dispositions figurant à la page Entrée en Suisse qui s’appliquent.

Nous rendons attentifs aux exceptions à la quarantaine, en particulier pour les personnes vaccinées ou guéries. Les règles sont définies dans l’ordonnance COVID-19 situation particulière et dans l’ordonnance COVID-19 mesures dans le domaine du transport international de voyageurs. Vous trouverez plus d’informations sur la page Isolement et quarantaine.

Si des symptômes surviennent chez une personne en quarantaine, elle doit se faire tester et s’isoler à domicile au moins jusqu’à réception des résultats. Étant donné que des symptômes peuvent survenir même après la quarantaine prescrite (le temps d’incubation peut durer jusqu’à 14 jours), la personne concernée doit continuer à surveiller son état de santé et à respecter les règles d’hygiène et de conduite de la campagne Voici comment nous protéger.

Veuillez prendre note :

La quarantaine (pour les personnes-contacts et pour les voyageurs) d’une personne-contact peut être raccourcie si elle effectue, dès le 7e jour un test (PCR ou antigénique rapide) et que le résultat est négatif. Toutefois, jusqu’à la fin des dix jours initialement prévus, elle doit en tout temps porter un masque et garder une distance de 1,5 mètre avec les autres personnes dès qu’elle sort de chez elle. Elle doit également transmettre le résultat négatif aux autorités cantonales compétentes. Si le test est positif, les consignes sur l’isolement (PDF, 326 kB, 21.07.2021) s’appliquent.

Personnes-contacts présentant un faible risque d’infection

Les personnes ayant eu des contacts non étroits avec des malades observent leur état de santé et respectent strictement les règles d'hygiène et de conduite de la campagne Voici comment nous protéger.


Informations complémentaires

Documents actualisés

Les professionnels de la santé trouveront ici les documents actualisés avec des recommandations, des informations et les liens les plus importants.

Plans et mesures de protection

Sur cette page, vous trouverez des informations sur les plans de protection destinés aux cabinets et aux établissements des professionnels de la santé ainsi que sur les mesures de protection recommandées à ces professionnels et aux personnes vulnérables.

Questions fréquemment posées

Vous trouverez ici les réponses aux questions fréquentes des professionnels de la santé.

Dernière modification 13.07.2021

Début de la page

Contact

Office fédéral de la santé publique OFSP
Infoline pour les professionnels de la santé
Tél. +41 58 462 21 00

Imprimer contact

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/krankheiten/ausbrueche-epidemien-pandemien/aktuelle-ausbrueche-epidemien/novel-cov/information-fuer-die-aerzteschaft/umgang-mit-erkrankten.html