Nouveautés et adaptations

Vous trouverez ici une vue d’ensemble des nouveautés et des adaptations apportées à la page « Informations pour les professionnels de la santé ».

Nouveautés et adaptations actuelles

1.4.2021

Les questions suivante ont été ajoutées à la rubrique des questions fréquentes sur la vaccination contre le COVID-19:

Stratégie, autorisations et recommandations vaccinales

  • Pourquoi est-il déconseillé de vacciner simultanément des équipes entières (de soins) dans des établissements ou des institutions ?
  •  Des vaccinations contre le COVID-19 sont-elles effectuées dans des pharmacies en Suisse ? Le cas échéant, par qui ?
  • Un patient qui, selon les recommandations vaccinales, fait partie du groupe prioritaire « personnes vulnérables » avec une maladie chronique (groupe cible P1b+d) doit-il amener un certificat médical à son rendez-vous de vaccination ? Les personnes du groupe concerné, déjà inscrites pour un rendez-vous, doivent-elles aussi apporter un certificat médical ?
  • Une vaccination complète a-t-elle une influence sur les mesures à respecter (personnes vaccinées / institutions) ?
  • Une personne vulnérable complètement vaccinée a-t-elle encore droit à des mesures de protection spécifiques au travail ?
 

1.4.2021

La liste des personnes vulnérables a été complétée. Selon plusieurs études publiées, les adultes atteints de trisomie 21 présentent un risque accru de décès dû au COVID-19. Ils doivent donc être considérés comme des personnes vulnérables.

30.3.2021

La FAQ suivante a été mise à jour à la rubrique Prise en charge des personnes malades :
 
  • Mon patient testé positif au COVID-19 a guéri, mais présente de nouveau des symptômes. Que dois-je faire ?

30.3.2021

Les questions suivante ont été ajoutées à la rubrique des questions fréquentes sur la vaccination contre le COVID-19:

  • Mes patients doivent-ils continuer à respecter les règles d’hygiène et de conduite une fois vaccinés ?
  • Plusieurs signalements ont indiqué la formation de dépôts foncés sur l’aiguille servant à prélever le vaccin de Moderna depuis le récipient primaire.
  • Que sait-on de la cause de ces dépôts ?
  • Ces doses doivent-elles être utilisées ?
  • Où puis-je déclarer les défauts de qualité des médicaments, notamment des ampoules de vaccin ?
  • Mes patients peuvent-ils déclarer eux-mêmes des effets indésirables de la vaccination (EIV)?
La FAQ suivante a été mise à jour :
 
  • Comment puis-je déclarer un effet indésirable de la vaccination (EIV) chez un patient ? Qui doit effectuer cette déclaration ?

24.3.2021

La question suivante a été ajoutée à la rubrique des questions fréquentes sur la vaccination contre le COVID-19:

  • Swissmedic a autorisé le vaccin Janssen contre le COVID-19, fabriqué par Johnson & Johnson. Pourquoi la Suisse ne l’utilise-t-elle pas actuellement ? Et à l’avenir ?

24.3.2021

Le document Recommandations sur la procédure à suivre pour les enfants symptomatiques de moins de 6 ans ainsi que les autres personnes fréquentant les écoles et les structures d’accueil parascolaire/extrafamilial et indications de test chez les enfants de moins de 6 ans (PDF, 444 kB, 25.03.2021) a été mis à jour.

L'essentiel en bref

  • Ces recommandations s'appliquent aux enfants symptomatiques au cabinet pédiatrique et de
    médecine de famille ainsi que dans les hôpitaux. Elles ne s’appliquent pas aux investigations de
    flambées ou aux tests de masse qui sont ordonnés par les autorités cantonales compétentes.
  • Les enfants âgés de 6 ans sont désormais testés selon les mêmes critères cliniques que les
    adultes.
  • Pour les enfants de moins de 6 ans, l'algorithme de test précédent reste valable.
  • Dès l'âge de 6 ans, les tests PCR salivaires sont recommandés comme alternative aux types de
    tests utilisés jusqu’ici.
  • Pour les enfants de moins de 6 ans, on dispose encore de trop peu de données sur la sensibilité
    des tests salivaires. Cela s'applique également aux frottis de muqueuse buccale sans échantillon
    de salive. Les deux ne sont pas recommandés actuellement.
  • À l'heure actuelle, la sensibilité des autotests n’est pas encore connue avec exactitude. Par conséquent, ils ne sont actuellement pas recommandés comme alternative aux tests PCR salivaires pour les enfants symptomatiques pour le moment.

22.3.2021

Les recommandations de vaccination avec des vaccins à ARNm contre le COVID-19 (PDF, 754 kB, 19.03.2021) ont été complétées et actualisées :

  • Les adultes atteints du syndrome de Down (trisomie 21) font désormais partie des personnes présentant des maladies chroniques/maladies préexistantes à haut risque. La trisomie 21 a été ajoutée au tableau 2 (définition des maladies). Comme elle entraîne souvent des maladies chroniques, beaucoup de ces personnes appartenaient déjà au groupe cible 1 (personnes vaccinées en priorité).
  • Schéma de vaccination pour les personnes avec un COVID-19 confirmé (chapitre 2.1.1)
  • Pas de détermination des anticorps avant (pose de l’indication) ou après la vaccination (chapitre 2.1.2)
  • Effets indésirables locaux des vaccinations : ajout d’informations sur les réactions retardées au point d’injection après la vaccination (« bras COVID »). Vous trouverez des informations plus détaillées sur le sujet dans les questions fréquentes : « Qu’est-ce que le « bras COVID » ? Quelles sont sa fréquence et sa cause supposée ? ».

Les recommandations relatives à la vaccination du personnel de santé en contact avec des patients et du personnel d’encadrement de personnes vulnérables (PDF, 330 kB, 19.03.2021) (groupe cible 2) ont été précisées et complétées :

  • Aucun ordre hiérarchique n’est prescrit concernant les professions du groupe cible 2 pour lesquelles on ne peut envisager une vaccination prioritaire en même temps que le groupe 1. De nouveaux exemples ont été ajoutés à la liste des groupes professionnels. Il est en outre précisé que cette liste n’est pas exhaustive.

16.3.2021

Les questions suivantes ont été ajoutées à la rubrique des questions fréquentes sur la vaccination contre le COVID-19:

  • La vaccination contre le COVID-19 peut-elle déclencher une narcolepsie ?
  • Qu’est-ce que le « bras COVID » ? Quelles sont sa fréquence et sa cause supposée ?
  • La deuxième dose de vaccin peut-elle être administrée en cas de réaction locale retardée dans le bras (« bras COVID ») ?
  • Comment traiter la réaction locale retardée à la vaccination dans le bras (« bras COVID ») ?
    Les diplomates et les personnes qui travaillent pour des organisations humanitaires peuvent-ils se faire vacciner en priorité avant de partir à l’étranger ?
  • Les personnes atteintes de trisomie 21 font-elles partie des personnes vulnérables ?
  • Pourquoi le vaccin à vecteur d’AstraZeneca n’a-t-il pas encore obtenu l’autorisation en Suisse ? Existe-t-il des problèmes de sécurité avec les vaccins à vecteur ?
  • Dans quel cas exceptionnel peut-on renoncer à une deuxième dose de vaccination ?

8.3.2021

Le nouveau document COVID-19 : recommandations provisoires sur le traçage des contacts en raison de l’augmentation des cas de VOC (PDF, 214 kB, 08.03.2021) remplace le document COVID-19 : recommandations pour la détection et la surveillance des nouvelles variantes du virus SARS-CoV-2.

En raison de l’augmentation de l’incidence des variantes du virus (variants of concern, VOC), en particulier de la variante B.1.1.7, les recommandations liées au traçage des contacts ont été adaptées. La détection précoce et l’isolement de tous les cas de COVID-19 restent les objectifs du traçage des contacts.

Recommandations :

  • Réaliser un entretien personnel pour chaque cas positif dans le cadre du traçage des contacts.
  • La récolte des informations au moyen du traçage rétrospectif des contacts permet d’identifier les sources d’infection et de détecter les flambées à un stade précoce.
  • Le séquençage diagnostique devrait être effectué chez les personnes avec suspicion de réinfection et/ou d’infection après la vaccination contre le COVID-19.

Les tests PCR spécifiques pour la mutation en vue d’identifier les VOC continueront à être réalisés jusqu’à nouvel avis. Le but est de suivre l’évolution épidémiologique, même si les résultats n’ont aucune influence sur les mesures prises par le traçage des contacts.

5.3.2021

Le nouveau document intitulé COVID-19 : effets de la vaccination sur la vie quotidienne dans les institutions médico-sociales (PDF, 127 kB, 10.03.2021) a été publié.

Il offre un aperçu des assouplissements qui, selon les connaissances scientifiques actuelles, sont possibles une fois les vaccinations contre le COVID-19 effectuées dans une institution médico-sociale. Avant d’y procéder, il faut notamment tenir compte des points suivants :

  • Les besoins et souhaits des résidents, ou les choix de leurs représentants légaux, sont pris en compte et respectés, particulièrement en ce qui concerne la vaccination ou la volonté – en cas de non-vaccination – de bénéficier de mesures de protection renforcées.
  • Tous les résidents (ou leur représentant légal) ont été informés des bénéfices et des risques liés aussi bien à la vaccination qu’au refus de celle-ci (auto-responsabilité). Tous ont eu et gardent l’opportunité de se faire vacciner s’ils le souhaitaient.

Les assouplissements découlant de la vaccination des résidents dans les institutions médico-sociales nécessitent une procédure d’évaluation et sont mis en place progressivement. Les mesures doivent être intégrées aux plans de protection des institutions.

1.3.2021

La liste des personnes vulnérables (Annexe 7 de l’ordonnance 3 COVID-19) a été adaptée le 1er mars 2021 suite à de nouvelles connaissances scientifiques. La liste a non seulement fait l’objet d’adaptations rédactionnelles, elle a aussi été complétée par les maladies et les circonstances suivantes :

  • Maladies associées à une capacité pulmonaire fortement réduite
  • Greffe de moelle osseuse ou d’organe : personnes opérées ou sur liste dʼattente
  • Concernant l’obésité, l’indice de masse corporelle déterminant est passé de plus de 40 à plus de 35 kg/m2
  • Cirrhose du foie
  • Insuffisance rénale avec DFG de moins de 60 ml/min

Les adaptations sont disponibles pour la population sur la page Personnes vulnérables et pour les professionnels de la santé au paragraphe Quelles sont les personnes vulnérables ?. La question à cet égard a également été complétée.

23.2.2021

Les questions suivantes ont été ajoutées à la rubrique des questions fréquentes sur la vaccination contre le COVID-19:

  • À combien de décès indépendants de la vaccination contre le COVID-19 faut-il s’attendre dans le groupe des personnes vulnérables ?
  • La vaccination contre le COVID-19 favorise-t-elle une maladie auto-immune ?
  • Y a-t-il un délai pour déclarer des effets indésirables inattendus ou graves lorsqu’ils surviennent un certain temps après la vaccination ?
  • Pourquoi certains professionnels de la santé ont déjà pu être vaccinés (en janvier 2021) en même temps que les personnes vulnérables présentant un risque élevé ?
  • Comment la priorité de la vaccination est-elle définie pour les professionnels de la santé ?
  • La forte efficacité du vaccin de Pfizer/BioNTech (Comirnaty®) peut-elle déjà être confirmée hors essais cliniques ?

12.2.2021

Les documents Recommandations pour la prise en charge des cas et des contacts (PDF, 326 kB, 10.02.2021) et Consignes sur la quarantaine (PDF, 338 kB, 15.03.2021) ont été actualisés à la suite de la modification des règles de quarantaine et de l’adaptation apportée à l’ordonnance le 28 janvier 2021.

La quarantaine dure 10 jours, mais, depuis le 8 février 2021, elle peut être raccourcie si la personne-contact se fait tester à ses propres frais (test PCR ou test rapide antigénique pour le SARS-CoV-2), au plus tôt le 7e jour de la quarantaine. Un résultat négatif permet de lever celle-ci. Toutefois, la personne est tenue de porter un masque à l’extérieur de son domicile jusqu’à l’expiration effective de la quarantaine, c’est-à-dire jusqu’au 10e jour, et de garder une distance de 1,5 mètre par rapport aux autres personnes.

En outre, le résultat négatif doit être mis à la disposition des autorités cantonales compétentes (la personne est priée de se référer aux instructions spécifiques de son canton). Si le test est positif, les consignes relatives à l’isolement (PDF, 276 kB, 23.12.2020) s’appliquent.

10.2.2021

Les questions suivantes ont été ajoutées à la rubrique des questions fréquentes sur la vaccination contre le COVID-19 :

  • Comment se déroule la vaccination pour les personnes ayant des allergies ?
  • Quels points doivent être abordés lors de l’entretien d’information ?
  • Comment procéder avec les personnes immunodéficientes ?
  • Est-on protégé après la première dose ?
  • Quels sont les délais pour déclarer des effets inattendus ou des effets indésirables graves de la vaccination (EIV) ?
  • Les variants du SARS-CoV-2 sont-elles couvertes par les vaccins actuelles ? 

2.2.2021

Le 27 janvier 2021, le Conseil fédéral a décidé d’étendre la stratégie de dépistage et de prendre en charge les coûts des tests pour les personnes asymptomatiques dans les situations suivantes également :

  • Afin de protéger du COVID-19 les personnes vulnérables dans les hôpitaux, les homes pour personnes âgées et les établissements médico-sociaux ainsi que dans d’autres institutions médico-sociales, certains groupes de personnes (collaborateurs en contact direct avec des patients [collaborateurs des services d’aide et de soins à domicile compris], visiteurs, patients et résidents) se feront tester de manière répétée.
  • Lorsque les tests sont utilisés pour prévenir des flambées à grande échelle

La page Prise en charge des malades a été adaptée et complétée suite à ces décisions. Elle comprend désormais un nouveau chapitre Identification des nouvelles variantes du SARS-CoV-2 qui définit la manière de procéder avec les échantillons en cas de suspicion d’une infection à une nouvelle variante du virus SARS-CoV-2 (variants of concern).
Sous la rubrique Documents, les nouvelles recommandations suivantes ont été publiées et actualisées :

Dépistage en série des collaborateurs en contact direct avec les patients, des visiteurs, des patients et des résidents dans les institutions médico-sociales (PDF, 186 kB, 28.01.2021)

• Il s’adresse aux institutions comme les homes pour personnes âgées et les EMS souhaitant intégrer les tests en série pour compléter leur plan de protection.
• Il fournit des informations sur l’intervalle des tests, les tests possibles et la prise en charge des coûts.

Recommandation pour le diagnostic du COVID-19 (PDF, 283 kB, 29.01.2021)

Le document a été complété avec des informations sur la manière de procéder en cas de suspicion d’une infection à des variantes du virus. Il contient également des recommandations sur la procédure à suivre en cas de réinfection et de suspicion d’infection chez des personnes vaccinées.

Important : le document Recommandation pour le diagnostic en ambulatoire - intégration des tests antigènes rapides dans la stratégie de dépistage a été supprimé et son contenu intégré dans le document ci-dessus.

Anciennes nouveautés et adaptations


Informations complémentaires

Documents actualisés

Les professionnels de la santé trouveront ici les documents actualisés avec des recommandations, des informations et les liens les plus importants.

Questions fréquemment posées

Vous trouverez ici les réponses aux questions fréquentes des professionnels de la santé.

Dernière modification 08.04.2021

Début de la page

Contact

Office fédéral de la santé publique OFSP
Infoline pour les professionnels de la santé
Tél. +41 58 462 21 00

Imprimer contact

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/krankheiten/ausbrueche-epidemien-pandemien/aktuelle-ausbrueche-epidemien/novel-cov/information-fuer-die-aerzteschaft/neuigkeiten-und-anpassungen.html