Nouveautés et adaptations

Vous trouverez ici une vue d’ensemble des nouveautés et des adaptations apportées à la page « Informations pour les professionnels de la santé ».

5.6.2020
La page Plans et mesures de protection a été actualisée: les recommandations concernant les mesures de protection pour les personnes vulnérables ont été adaptées. Les recommandations relatives au confinement social et professionnel des malades et de leurs contacts ont été complétées : même en cas de symptômes légers, les malades doivent se faire tester. Si une personne est testée positive, l'autorité cantonale compétente identifie ses contacts étroits, qui devront se mettre en quarantaine.

27.5.2020
Les recommandations pour la prise en charge des malades et des contacts, valables à partir du 11 mai 2020, ont été complétées par un paragraphe sur l'application SwissCovid.

FAQs récemment adaptées ou complétées pour les professionnels de la santé :

  • Mon patient a reçu un message d’alerte de l’application SwissCovid. Que doit-il faire ?
  • Quel rôle l’application SwissCovid joue-t-elle actuellement pour le traçage des contacts

26.5.2020
L'OFSP et Swissmedic ont décidé de résumer dans cette fiche d’informations le concept de test actuel, l'adéquation des systèmes de test et l'admissibilité de leur utilisation. Cette mesure vise également à réduire le risque d'abus dans l'utilisation de ces systèmes de test et à créer une base claire pour l'application de la législation par les autorités, pour la protection des patients et en ce qui concerne l'utilisation ciblée des systèmes de test dans le cadre de la lutte contre la pandémie de COVID-19. Des détails et des informations supplémentaires sont disponibles dans le document « Fiche d'information sur les tests COVID-19 en cours en Suisse » sous Documents pour les professionnels de la santé.

25.5.2020
La page « Prise en charge des malades et de leurs contacts » a été actualisée : Seule une évaluation médicale individuelle peut déterminer si un adolescent atteint d’une maladie préexistante a besoin de mesures de protection particulières. Dans ce contexte, aussi bien le risque d’exposition que la gravité de la maladie doivent être pris en compte.

11.5.2020
La situation épidémiologique permet de passer de la phase de transition à la phase d’endiguement. Tous les contenus du site internet « Informations pour les professionnels de la santé » ont été adaptés aux mesures et aux recommandations valables pour la phase d’endiguement.

Les documents correspondants sur la page « Documents pour les professionnels de la santé » ont également été mis à jour :

  • Recommandations de prise en charge des malades et de leurs contacts
  • Consignes pour l’isolement
  • Consignes pour la quarantaine
  • Informations et recommandations pour les organisations et les professionnels de santé actifs dans le secteur des soins à domicile
  • Informations et recommandations pour des institutions telles que les homes pour personnes âgées, les établissements médico-sociaux et les institutions pour personnes handicapées

8.5.2020
Les recommandations pour la prise en charge des malades et des contacts valables à partir du 11.05.2020, ont été mis en ligne. Entre autres, les contenus suivants ont été mis à jour et adaptés : la définition de ce qui est considéré comme un « contact étroit » et de qui ne l'est pas; l'isolement et la quarantaine seront ordonnés par le service cantonal compétent, qui veillera également à ce que les mesures soient respectées. Vous trouvez plus de détails et d'informations dans le document « Recommandations pour la prise en charge des malades et des contacts » sous la rubrique Documents pour les professionnels de la santé.

5.5.2020
La page « Prise en charge des malades et de leurs contacts » a été actualisée : toutes les personnes présentant des symptômes d’affection aiguë des voies respiratoires (p. ex. toux, maux de gorge, souffle court) musculaires et/ou une perte soudaine de l’odorat et/ou du goût avec ou sans fièvre, sensation de fièvre ou douleurs, se font tester et restent à la maison jusqu’à obtention des résultats, si leur état de santé le permet. Les personnes testées positives doivent être isolées à domicile au moins 10 jours et jusqu’à 48 heures après la disparition des symptômes, à condition qu’au moins 10 jours se soient écoulés depuis leur apparition. Les personnes présentant des symptômes compatibles avec un COVID-19 et un test négatif doivent rester chez elles jusqu’à 24 heures après la disparition des symptômes, comme recommandé pour le contrôle de la propagation des autres infections respiratoires (p. ex. influenza).

29.4.2020
Les informations et les recommandations (PDF, 212 kB, 11.05.2020) pour des structures telles que les homes pour personnes âgées, les établissements médico-sociaux et les institutions pour personnes handicapées ont été actualisées. Les symptômes compatibles avec le COVID-19, les critères de test et les mesures de protection pour les personnes vulnérables ont été actualisés.

28.4.2020

Le document « Recommandations pour le diagnostic du COVID-19 » a été élaboré. Il contient les critères des tests PCR. Le document « COVID-19 : Recommandations de prise en charge des cas et des contacts dès le 27 avril 2020 » a été complété avec les consignes actuelles sur l’isolement et la quarantaine.

23.4.2020
La page « Mesures de protection pour les professionnels de la santé » a été complétée par des mesures de protection dans les cabinets et les établissements des professionnels de la santé. Pour pouvoir travailler pendant l’épidémie de COVID-19, les établissements doivent respecter les règles de protection de la santé et de sécurité au travail. Les trois principes de base présentés (éloignement social et hygiène, protection des personnes vulnérables, confinement social et professionnel des malades et de leurs contacts) visent à prévenir les transmissions. Ils servent d’aide pour définir des mesures de protection spécifiques aux établissements qui pourront être mises en œuvre avec la coopération/ contribution des collaborateurs. Vous trouverez plus de détails et d’exemples sous « mesures de protection dans le domaine de la santé ».

Les recommandations concernant l'utilisation de matériel de protection ont été adaptées. La disponibilité des masques d’hygiène est actuellement suffisante pour introduire le port du masque généralisé à tous les professionnels (de la santé) qui ne peuvent pas se tenir à une distance d'au moins 2 mètres lorsqu'ils examinent ou soignent des patients, des résidents ou des clients. Il convient toutefois de continuer à utiliser le matériel de protection avec parcimonie. En cas de disponibilité limitée, les masques d’hygiène (type II ou type IIR) peuvent être portés durant 8 heures (pas plus), même s'ils sont humides. Dans les établissements de soins, il convient de regrouper au même endroit (cohortage) les personnes dont le COVID-19 a été confirmé afin d'éviter au maximum de devoir changer de masques. Vous trouverez plus de détails et d’exemples sous « mesures de protection dans les cabinets et les établissements des professionnels de la santé » et dans le document « recommandations concernant l’utilisation de matériel de protection à l’attention des organisations et des professionnels (de santé) actifs dans le secteur des soins» dans la rubrique « Documents actualisés pour les professionnels de la santé ».

22.4.20
Les critères de suspicion et de déclaration ont été adaptés. Vous trouverez des informations détaillées dans le PDF « Critères de suspicion, de prélèvement d’échantillons et de déclaration » sur la page Formulaires de déclaration (sous Déclaration COVID-19). Il est recommandé de tester toute personne présentant des symptômes d’affection aiguë des voies respiratoires (p. ex. toux, maux de gorge, souffle court) avec ou sans fièvre, sensation de fièvre ou douleurs musculaires ou une apparition soudaine d’anosmie ou d’agueusie (perte du goût et de l’odorat). Les médecins cantonaux peuvent ordonner de tester des personnes asymptomatiques dans les hôpitaux et les établissements médico-sociaux lorsque cela est justifié afin de prévenir et de contrôler la propagation du virus au sein de l’établissement (flambées de cas).

À l’heure actuelle, seuls les tests PCR effectués avec des échantillons prélevés par le personnel médical sur les voies respiratoires supérieures ou inférieures sont fiables pour diagnostiquer le COVID-19. Les tests rapides ou les tests sérologiques ne devraient pas être utilisés. Vous trouverez des informations plus détaillées dans le document « Recommandations pour le diagnostic du COVID-19 » sous Documents actualisés pour les professionnels de la santé.

20.4.2020
La question « Comment puis-je évaluer si mon patient fait partie des personnes vulnérables et ne doit pas se rendre sur son lieu de travail ? » a été complétée : le médecin traitant doit être en mesure de certifier aux employeurs que le patient est une personne vulnérable au sens de l’ordonnance. Les catégories de personnes vulnérables sont spécifiées sur la base de critères médicaux à l’annexe 6 de l’ordonnance adaptée le 17 avril 2020. Cette liste n’est pas exhaustive, et une évaluation clinique du risque est réservée au cas par cas. L’Office fédéral de la santé publique actualise en permanence l’annexe 6.

Les recommandations pour le nettoyage d'un logement après un décès ont été légèrement adaptées. Vous trouverez la fiche d’information « Nettoyage d’un logement après un décès » dans la rubrique « Documents actualisés pour les professionnels de la sante ».

19.4.2020
Les critères de suspicion et de déclaration ont été adaptés à la situation actuelle. Vous trouverez des informations détaillées dans le PDF « Critères de suspicion, de prélèvement d’échantillons et de déclaration » sur la page Formulaires de déclaration (sous Déclaration COVID-19). En outre, une nouvelle section « Tests en laboratoire pour clarification du diagnostic et déclaration des résultats cliniques » a été ajoutée à la page « Nouveau coronavirus : Prise en charge des malades et de leurs contacts proches ». Cette section présente un aperçu des principes actuellement en vigueur.

16.4.2020
Il convient de faire attention à un certain nombre de points en nettoyant un logement après le décès d'une personne qui avait été isolée en raison d'une affection aiguë des voies respiratoires. Des recommandations à ce sujet se trouvent dans la fiche d'information « Nettoyage d'un logement après un décès » sous Documents pour les professionnels de la santé.

La perte soudaine de l'odorat et / ou du goût ainsi que certains signes alarmants ont été ajoutés aux symptômes décrits dans les consignes relatives à l'auto-isolement, en fonction desquels les personnes en isolement doivent contacter un médecin. Des détails et des informations supplémentaires sont disponibles dans le document « Consignes : Auto-isolement » sous Documents pour les professionnels de la santé.

FAQ récemment adaptée ou complétée pour les professionnels de la santé :

  • Mon patient présentait des symptômes d’infection des voies respiratoires et/ou a été testé positif au coronavirus. Maintenant, il n’a plus de symptômes ; que dois-je lui conseiller ?

10.4.2020
FAQs récemment adaptées ou complétées pour les professionnels de la santé :

  • Quelles réglementations liées au COVID-19 existent concernant l’assurance maladie obligatoire ?
  • À l’heure actuelle, quelle est l’utilité des tests sérologiques ?
  • Quelle est la validité actuelle des tests rapides ?
  • Une personne présentant des anticorps contre le SARS-CoV-2 (agent du COVID-19) après une sérologie est-elle protégée d’une réinfection ?
  • Des laboratoires proposent des kits de prélèvements à utiliser à domicile, l’analyse étant faite au laboratoire (PCR). Quelle est leur validité ?
  • Faut-il faire un test de contrôle avant le retour au travail d’une personne ayant été isolée pour un COVID-19 ou des symptômes compatibles avec un COVID-19 ?
  • Les professionnels de la santé doivent-ils aller travailler lorsqu’ils sont malades ?

9.4.2020
Certains patients présentant des symptômes évoquant le COVID-19 et isolés chez eux ont vu leur état empirer soudainement. Pour plus d’informations à ce sujet et pour connaître les signes avant-coureurs, consultez la section « Risque de décompensation chez des patients isolés à la maison ».

À la liste des symptômes du COVID-19 vient s’ajouter la perte soudaine de l’odorat et/ou du goût. Les personnes à qui cela arrive doivent immédiatement s’auto-isoler. Les questions fréquentes et la page « Auto-isolement et auto-quarantaine » fournissent de plus amples informations à ce sujet et précisent quand lever l’isolement. Désormais, la perte soudaine de l’odorat et/ou du goût fait aussi partie des critères cliniques de suspicion. À cet égard, suivez les indications fournies dans le document PDF « Critères de suspicion, de prélèvement d’échantillons et de déclaration », téléchargeable depuis la page Formulaires de déclaration (section « Déclaration COVID-19 »).

Les consignes « Auto-quarantaine (PDF, 177 kB, 11.05.2020) » ont fait l’objet de légères retouches linguistiques

Les consignes « Auto-isolement (PDF, 179 kB, 11.05.2020) » ont été harmonisées en ce qui concerne les désinfectants.

FAQs récemment adaptées ou complétées pour les professionnels de la santé :

  • Quels sont les symptômes du COVID-19?
  • Que dois-je conseiller à une personne qui affirme être entrée en contact avec un cas de COVID-19 ?
  • Est-ce qu’une personne qui souffre de COVID-19 peut rester à domicile ?
  • Que devrait faire une personne présentant des symptômes légers à modérés ?
  • Puis-je encore procéder à des vaccinations dans mon cabinet ?
  • La vaccination contre les pneumocoques est-elle utile pour la prévention des complications dues au COVID-19 ?
  • En tant que pharmacie accréditée pour administrer des vaccins, puis-je poursuivre cette activité ?

6.4.2020
Des recommandations concernant les vaccinations en période de pandémie de COVID-19 ont été élaborées: les vaccinations devraient être administrées comme prévu/recommandé dans le Plan de vaccination suisse 2020. Compte tenu des règles d’hygiène et de conduite qui prévalent actuellement, une pondération des risques, inhérents à une consultation médicale (risque de contamination avec SARS-CoV-2) avec les risques – toujours présents – posés par les maladies à prévention vaccinale, est essentielle. Vous trouverez des informations plus détaillées et des explications dans le document « Vaccinations en période de pandémie de COVID-19 » à la rubrique Documents actualisés pour les professionnels de la santé.

FAQs récemment adaptées ou complétées pour les professionnels de la santé :

  • Malades issus de la population migrante : Que puis-je faire si je ne comprends pas et ne parle pas la langue de l’un de mes patients ?
  • Quelles sont les autres informations que je peux transmettre à des personnes de langue étrangère ?
  • À quoi dois-je faire attention lorsque je traite des sans-papiers ?

4.4.2020
FAQs récemment adaptées ou complétées pour les professionnels de la santé :

  • Quelle est la prise en charge recommandée d’un patient avec une image radiologique compatible avec un COVID-19 et un test négatif ?
  • Quelle est la prise en charge recommandée d’un patient avec une symptomatologie compatible avec un COVID-19 et un test négatif ?
  • Quelles sont les connaissances actuelles concernant les possibilités de traitement antiviral du COVID-19 ?

3.4.2020
Les informations et les recommandations pour des structures telles que les homes pour personnes âgées, les établissements médico-sociaux et les institutions pour personnes handicapées et pour les organisations et les professionnels de santé actifs dans le secteur des soins à domicile ont été adaptées. Vous trouverez les documents correspondants à la rubrique Documents actualisés pour les professionnels de la santé.

FAQ récemment adaptées ou complétées pour les professionnels de la santé :

  • Quel est le rôle des directives anticipées et des mesures de soins palliatifs pour les personnes vulnérables pendant la pandémie de COVID-19 ?

1.4.2020
FAQs récemment adaptées ou complétées pour les professionnels de la santé :

  • Quels sont les symptômes du COVID-19 ?
  • La perte soudaine de l’odorat et/ou du goût fait-elle partie des symptômes du COVID-19 ?
  • Où puis-je trouver facilement des informations scientifiques actualisées sur le COVID-19 ?

28.3.2020
Les groupes professionnels qui doivent poursuivre leur activité ont été adaptés dans le rapport explicatif concernant l'ordonnance 2 du 13 mars 2020 sur les mesures destinées à lutter contre le coronavirus. Vous trouverez des explications plus détaillées à la rubrique « Obligations des établissements de santé »

27.3.2020
FAQ récemment adaptées ou complétées pour les professionnels de la santé :

  • La perte soudaine de l'odorat et/ou du goût fait-elle partie des symptômes du COVID-19 ?

26.3.2020
FAQ récemment adaptées ou complétées pour les professionnels de la santé :

  • Comment puis-je évaluer si mon patient fait partie des personnes vulnérables et ne doit plus se rendre sur son lieu de travail ?

25.3.2020
FAQs récemment adaptées ou complétées pour les professionnels de la santé :

  • Des mesures particulières de prévention ou de diagnostic s’appliquent-elles aux femmes enceintes sans maladies sous-jacentes ?
  • Des mesures particulières s’appliquent-elles aux mères et à leur nouveau-né ?
  • Comment décider quels patients sont pris en charge aux soins intensifs lorsqu’il n’y a plus assez de place pour tous ceux qui en auraient besoin ?
  • Comment puis-je limiter le risque de transmission à mes patients ou à mes clients ?

24.3.2020
FAQ récemment adaptées ou complétées pour les professionnels de la santé :

  • Comment puis-je évaluer si mon patient fait partie des personnes vulnérables et ne doit plus se rendre sur son lieu de travail ?

23.3.2020
La recommandation concernant le port de masques d’hygiène a été adaptée: Les masques chirurgicaux (type II ou type IIR) peuvent être portés jusqu’à 8 heures de temps, même s'ils sont humides. En principe, 1 masque au maximum devrait être porté pour une période de 8 heures et au maximum 2 masques pour une période de 12 heures. De plus, les masques chirurgicaux (de type II ou de type IIR) ne devraient être changés que si le collaborateur va prendre soin d’un patient non infectieux après avoir donné des soins à un patient infectieux. (Voir aussi la rubrique Utilisation correcte des masques d’hygiène).

19.3.2020
Les consignes sur les mesures d’isolement et de quarantaine ont été adaptées: dorénavant, toutes les personnes malades doivent rester en auto-isolement jusqu’à 48 heures après la disparition des symptômes, à condition qu’au moins 10 jours se soient écoulés depuis leur apparition. Les personnes avec lesquelles elles ont eu un contact étroit doivent également rester chez elles en auto-quarantaine pendant 10 jours. Vous trouverez des informations plus détaillées et des explications dans la rubrique Mesures d'isolement et de quarantaine.  


Informations complémentaires

Documents actualisés pour les professionnels de la santé

Les professionnels de la santé trouveront ici les documents actualisés avec des recommandations, des informations et les liens les plus importants.

Professionnels de la santé : questions fréquemment posées

Vous trouverez ici les réponses aux questions fréquentes des professionnels de la santé.

Dernière modification 05.06.2020

Début de la page

Contact

En raison de la situation extraordinaire, nous ne pouvons pas répondre aux demandes par écrit.

Informez-vous sur notre site internet, que nous mettons à jour en permanence.

La page Coordonnées et liens vous fournit des coordonnées, notamment d’autres organes fédéraux et des cantons.

Tél.
+41 58 462 21 00

Imprimer contact

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/krankheiten/ausbrueche-epidemien-pandemien/aktuelle-ausbrueche-epidemien/novel-cov/information-fuer-die-aerzteschaft/neuigkeiten-und-anpassungen.html