Informations techniques sur les tests COVID-19

Cette page est destinée aux professionnels de la santé réalisant les tests COVID-19 : laboratoires, cabinets médicaux, pharmacies, hôpitaux et centres de test agréés par les cantons, institutions médico-sociales, EMS et services d’aide et de soins à domicile.

Abrogation de la prise en charge des coûts des tests

Le Parlement a décidé de ne pas prolonger les dispositions de la loi COVID-19 qui permettent à la Confédération de prendre en charge les coûts des analyses pour le COVID-19. La Confédération assume donc ces coûts aux conditions prévues à l’annexe 6 de l’ordonnance 3 COVID-19 jusqu’au 31 décembre 2022 uniquement. Depuis le 1er janvier 2023, elle ne prend plus en charge les coûts des analyses pour le SARS-CoV-2.

Cette décision concerne l’ensemble des tests jusqu’alors remboursés par la Confédération à titre de protection de la santé publique, à savoir le dépistage individuel et les tests répétés du personnel des infrastructures critiques (en particulier dans les établissements de santé). Depuis le 1er janvier 2023, le coût des analyses d’un dépistage individuel pour le SARS-CoV-2 est en principe à la charge de la personne testée.

La décision du Parlement signifie que depuis le 1er janvier 2023, le DFI/OFSP n’établit plus de stratégie nationale de dépistage au sens d’une politique de santé publique, et qu’il appartient aux cantons d’ordonner ou de promouvoir ces tests.

Vous trouverez ici de plus amples informations sur l’abrogation de la base légale relative à la prise en charge des coûts des tests :


Pertinence des tests

Il reste pertinent de se faire tester dans les situations suivantes :

  • Santé individuelle : chez les personnes à haut risque de développer une forme grave de la maladie, un test peut être utile, puisqu’il peut être déterminant sur les plans médical et thérapeutique, s’il donne lieu à une thérapie antivirale contre le COVID-19, par exemple. Les critères et la procédure en la matière font l’objet d’un document spécifique. La décision d’effectuer un test revient au médecin traitant. Pour plus d’informations, voir Traitements pour patients COVID-19
  • Santé publique : le dépistage peut faire partie d’une politique cantonale de santé publique, ou être ordonné par un canton dans le cadre d’une enquête d’entourage. Il relève de la compétence des cantons.
  • Médecine du travail et de l’entreprise : il peut également arriver que le dépistage du SARS-CoV-2 soit pertinent dans certains contextes professionnels (hygiène hospitalière, personnel des infrastructures critiques, etc.). Il appartient alors à l’employeur ou, dans le cas des hôpitaux, par exemple, au service d’hygiène hospitalière, de prendre les mesures en la matière. Le dépistage relève dans ce cas de la compétence des employeurs.

Tests payants

Les personnes qui le souhaitent peuvent se faire tester. Les tests peuvent s’avérer judicieux si vous ou votre entourage nécessitez une protection accrue. Vous pouvez vous référer aux principes de base publiés sur la page Voici comment nous protéger.

Types de tests utilisables dans ce cadre :

  1. Tests rapides de l’antigène du SARS-CoV-2
  2. Tests PCR salivaires groupés
  3. Tests PCR individuels
  4. Autotests

Réalisation de prélèvements et de tests rapides antigéniques hors laboratoires

Outre dans un laboratoire, les tests rapides de l’antigène du SARS-CoV-2 et les prélèvements destinés aux analyses de biologie moléculaire peuvent toujours être effectués dans les cabinets médicaux, les pharmacies, les hôpitaux, les établissements médico-sociaux, les institutions médico-sociales et les centres de tests exploités par le canton ou sur son mandat, pour autant qu’ils y soient habilités par le canton. Les prélèvements et les tests doivent être réalisés par des personnes ayant suivi une formation spécifique, sous la direction d’un responsable de laboratoire, d’un médecin ou d’un pharmacien. Il convient de respecter les directives énoncées dans l’ordonnance 3 COVID-19. Pour plus d’informations, voir les FAQ à l’intention des cantons et des professionnels concernant la décision du Parlement d’abroger les bases légales relatives à la prise en charge des coûts des tests du SARS-CoV-2 au 1er janvier 2023.

Autotests

Les autotests sont des tests rapides antigéniques faciles à utiliser (p. ex. frottis nasal), destinés au grand public. Il est possible de les réaliser et de prendre connaissance de leur résultat chez soi, sans l’intervention d’un professionnel.

Attention : les autotests fournissent des résultats moins fiables que les tests PCR ou les tests rapides antigéniques. Même en cas de résultat négatif, il se peut que vous ayez contracté le coronavirus et que vous transmettiez le virus. Continuez de vous référer aux principes de base publiés sur la page Voici comment nous protéger.


Tests et certificats COVID : informations pour les personnes testées négatives et guéries

Pour obtenir un certificat COVID sur la base d’un test rapide antigénique négatif, l’échantillon doit avoir été prélevé par frottis nasopharyngé. Les échantillons prélevés par frottis nasal ne donnent pas droit à un certificat de test.

Les tests PCR salivaires effectués en dehors du lieu de prélèvement sont autorisés (p. ex. envoi par la poste) et peuvent également donner lieu à un certificat si les exigences sont respectées (art. 24, al. 3, ordonnance 3 COVID-19). En outre, l'identité de la personne à tester ainsi que l’attribution sûre de l’échantillon doivent être vérifiées et assurées par des précautions appropriées, notamment par la vidéosurveillance.

Vous trouverez de plus amples informations concernant l’obtention d’un certificat pour les personnes testées négatives et guéries sur Certificat COVID.


Déclarations et prise en charge

Déclaration

Les résultats des tests PCR individuels sont toujours soumis à déclaration, qu’ils soient positifs ou négatifs. Il en va de même pour les résultats des tests rapides antigéniques effectués sur des personnes symptomatiques et celles qui ont été en contact avec des cas confirmés. Par contre, aucune déclaration n’est à faire pour les tests rapides qui n’ont pas été réalisés sur ces personnes. Les tests PCR groupés ne sont pas non plus soumis à déclaration.
Vous trouverez des informations détaillées dans le document suivant :

Critères de suspicion, de prélèvement d’échantillons et de déclaration du 2.5.2022

D’autres documents et informations sur les critères et les déclarations se trouvent sur la page Formulaires de déclaration.

Prise en charge

Vous trouverez des informations concernant la prise en charge des coûts des analyses pour le SARS-CoV-2 sur notre page Prise en charge et que dans la fiche d’information suivante :

Fiche d’information – Prise en charge de l’analyse et des prestations associées (à partir du 1er avril 2022)

Qualité et validation des tests rapides pour le SARS-CoV-2

Pour garantir une qualité suffisante des tests rapides utilisés en dehors des laboratoires, les recommandations internationalement reconnues stipulent que ces tests ne doivent être employés qu’après vérification de la validation indépendante de leurs paramètres de performance. Les autotests doivent être certifiés CE et conformes aux exigences suisses.

Avec la révision de l'ordonnance 3 COVID-19 du 30 août 2021, seuls les tests rapides SARS-CoV-2 à usage professionnel, agréés dans l'UE pour la délivrance d'un certificat numérique COVID et nommément listés par l'OFSP, peuvent être utilisés en dehors des laboratoires autorisés selon l'art. 16 de la loi sur les épidémies.

Tests rapides antigéniques reconnus pour un certificat COVID

Conformément à la décision de l'UE, seuls les tests rapides de la liste commune de l'UE (HSC common list) sont reconnus pour l'émission du certificat numérique COVID.
Pour la reconnaissance des certificats COVID suisses dans l'UE, il a été convenu que la Suisse délivrera, aux personnes testées, des certificats COVID uniquement pour les tests rapides qui figurent sur la liste suisse et sur la liste européenne susmentionnée.

Les fabricants de tests rapides antigéniques qui ne figurent pas sur la liste commune de l’UE ont la possibilité de soumettre leur demande sur le site suivant (JRC submission link), afin d'être pris en considération pour l'examen et l'inscription sur la liste par le Comité de sécurité sanitaire de l'UE.

Vous trouverez de plus amples informations au sujet du certificat COVID sur le site suivant: Coronavirus: certificat COVID.

Admission dans les listes des tests rapides antigéniques SARS-CoV-2

L’OFSP publie les tests qui remplissent les critères et qui peuvent être utilisés en dehors des laboratoires :

Demande d’admission dans la liste des tests rapides SARS-CoV-2

Usage professionnel

L'OFSP n'accepte plus de demandes pour la liste des tests rapides SARS-CoV-2 à usage professionnel. Les tests rapides SARS-CoV-2 de la liste européenne (liste commune HSC) sont reconnus en Suisse. Ces tests à usage professionnel ont été validés de manière indépendante comme répondant aux exigences et aux paramètres de performance selon les critères minimaux de l'UE.

Autodiagnostic (autotests)

Pour qu’un test soit admis dans la liste des tests rapides antigéniques destinés à l’autodiagnostic, une demande de contrôle de conformité et d'admission dans la liste peut être soumise à l'OFSP pour les autotests certifiés CE.

Formulaire de demande

Une demande d'évaluation de contrôle de la conformité d'un autotest peut être déposée auprès de l'OFSP au moyen du formulaire suivant :

Vous trouverez ici de plus amples informations sur les exigences relatives aux autotests rapides ainsi que sur le dépôt de demande :

Dernière modification 11.01.2023

Début de la page

Contact

Office fédéral de la santé publique OFSP
Groupe de travail Covid Surveillance
Schwarzenburgstrasse 157
3003 Berne
Suisse
E-mail

Imprimer contact

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/krankheiten/ausbrueche-epidemien-pandemien/aktuelle-ausbrueche-epidemien/novel-cov/information-fuer-die-aerzteschaft/covid-testung.html