Coronavirus : traçage des contacts

Le traçage des contacts est effectué pour toutes les personnes chez lesquelles le COVID-19 a été confirmé en laboratoire ou pour les personnes hospitalisées avec un COVID-19 probable. Le service cantonal compétent identifie les personnes ayant eu un contact étroit avec les individus concernés et se met en rapport avec elles. 

Par ailleurs, l'application pour téléphones portables SwissCovid doit contribuer à endiguer le nouveau coronavirus. Elle complète le traçage classique des contacts utilisé par les cantons lors de nouvelles infections.

Définition d’une personne-contact et du traçage classique des contacts

Personne ayant eu un contact étroit (tel que défini ci-dessous) avec un cas de COVID-19 probable ou confirmé en laboratoire alors que celui-ci était symptomatique ou pendant les 48 heures précédant l’apparition des symptômes.

Si la personne testée positive ne présentait pas de symptômes (p. ex. personne testée dans le cadre d’une flambée dans une structure d’hébergement collectif), la période à considérer pour la recherche des contacts commence 48 heures avant le prélèvement et s’étend jusqu’à l’isolement de la personne testée.

Les situations suivantes sont considérées comme des contacts étroits (risque d’infection élevé) :

  • personnes vivant sous le même toit, avec contacts à moins de 1,5 mètre pendant plus de 15 minutes (en une fois ou cumulées) avec le cas ;
  • contact à moins de 1,5 mètre et pendant plus de 15 minutes (en une fois ou cumulées) sans protection adéquate (p. ex. écran ou masque facial porté par chacune des personnes). Sont considérés comme masques faciaux les masques d’hygiène (chirurgicaux) ou les masques textiles industriels qui répondent aux recommandations de la Swiss National COVID-19 Science Task Force. Les foulards, les masques de fabrication artisanale ou autres produits textiles non spécifiques ne sont pas des masques faciaux et n’offrent pas une protection suffisante. ;
  • soins, examens médicaux ou activité professionnelle avec contact physique (< 1,5 mètre) sans utilisation d’un équipement de protection adéquat
  • soins, examens médicaux ou activité professionnelle produisant des aérosols sans équipement de protection adéquat, indépendamment de la durée de l'exposition ;
  • contact direct, sans équipement de protection, avec les sécrétions des voies respiratoires ou les fluides corporels ;
  • en avion :
    • passagers sans masque d’hygiène assis dans un rayon de deux sièges (dans toutes les directions) par rapport à un cas de COVID-19 ;
    • accompagnants et membres de l’équipage assis à proximité du cas. Si la gravité des symptômes ou les déplacements de la personne malade à bord de l'avion mènent à la supposition d’une exposition plus large, les passagers de tout le secteur, voire de tout l'avion doivent être considérés comme des contacts étroits.
     
    Si les trois conditions d’un contact étroit (distance réduite, longue période et absence de mesures de protection appropriées) ne sont que partiellement remplies, l’évaluation des paramètres de risques peut toutefois indiquer une exposition à haut risque. Cela peut notamment être le cas lorsque le contact s’est produit dans un espace fermé et mal ventilé (p. ex., exposition à un cas de COVID-19 très symptomatique sans masque pendant moins de 15 minutes, mais à plus d’1,5 mètre ou pendant une durée plus longue (plus de 15 minutes), avec une distance de plus de 1,5 mètre dans un espace fermé). Il incombe aux services cantonaux compétents de décider si une telle exposition doit être considérée comme un contact étroit dans le cas concret et, par conséquent, s’il est indiqué de mettre la personne concernée en quarantaine.Ne sont pas considérés comme ayant eu un contact étroit (risque d’infection faible) :

Prise en charge des personnes ayant reçu une notification de l'application SwissCovid

L'application SwissCovid, pour téléphones portables (Android/iPhone), doit contribuer à endiguer le nouveau coronavirus. Elle complète le traçage classique des contacts en informant les utilisateurs qui ont été potentiellement en contact étroit avec une personne infectée qu'ils ne connaissent pas.

L'application enregistre la proximité de deux personnes se trouvant à moins de 1,5 mètre de distance durant au moins 15 minutes. Si une personne utilisant l'application est testée positive au nouveau coronavirus, elle peut y saisir le « code COVID ». Ce faisant, elle avertit les autres utilisateurs qu'elle a pu être en contact avec eux pendant qu’elle était contagieuse. Vous trouverez d’autres informations sur l’application SwissCovid.
La notification sensibilise l’utilisateurs aux points suivants :

La notification permet de sensibiliser l'utilisateur aux aspects suivants :

  • Il devrait se faire tester immédiatement en cas de symptômes spécifiques.
  • Il devrait éviter dans toute la mesure du possible les contacts avec d'autres personnes, étant donné qu'il peut lui-même être déjà contagieux.

Pour garantir la détection rapide et la plus complète possible des nouveaux cas de COVID-19, l’application SwissCovid rappelle aux utilisateurs de se faire tester le 5e jour suivant le contact, même en l'absence de symptômes (à partir de ce moment-là, un PCR permet de détecter le virus chez la majorité des personnes infectées). En cas de résultat positif, cette mesure permet aux contacts étroits de se mettre le plus rapidement possible en quarantaine. De cette façon, les chaînes de transmission peuvent être interrompues plus efficacement. Ces personnes doivent éviter, autant que possible, tout contact durant les 10 jours suivant le contact, même si le résultat du test est négatif.

Vous trouverez sur la page Application SwissCovid et traçage des contacts plus d'informations à ce sujet.

Dernière modification 08.06.2021

Début de la page

Contact

Office fédéral de la santé publique OFSP
Infoline pour les professionnels de la santé
Tél. +41 58 462 21 00

Imprimer contact

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/krankheiten/ausbrueche-epidemien-pandemien/aktuelle-ausbrueche-epidemien/novel-cov/information-fuer-die-aerzteschaft/contact-tracing.html