Coronavirus : vaccin

La vaccination contre le COVID-19 a commencé en janvier 2021. Nous recommandons le vaccin à ARNm à toutes les personnes dès 12 ans.

Infoline sur la vaccination COVID-19

+41 800 88 66 44, tous les jours, de 6 h à 23 h

COVID-19 Vac-check

COVID-19 Vac-check vous permet de savoir si et où, le cas échéant, vous pouvez vous faire vacciner, ou si vous pouvez bénéficier d’une vaccination de rappel. En fonction de vos informations, le site vous guidera vers le service compétent de votre canton. Vous pourrez alors vous inscrire à la vaccination.

Vers COVID-19 Vac-check

Comment s’inscrire à la vaccination ?

Chaque canton est responsable de la vaccination. Sur le site Internet de votre canton, vous trouverez les réponses aux questions suivantes : Comment la vaccination est-elle organisée ? Comment s’inscrire ? Vous trouverez la liste des sites Internet cantonaux sur ofsp-coronavirus.ch.

Vous pouvez aussi faire un COVID-19 Vac-check. En fonction de vos informations, le site vous guidera directement vers le service compétent de votre canton. Vous pourrez alors vous inscrire à la vaccination.

Pourquoi se faire vacciner ?

Voici sept bonnes raisons de se faire vacciner :

  • Se protéger contre la maladie COVID-19, qui peut prendre une forme grave
  • S’immuniser en toute sécurité
  • Aider à diminuer le nombre de contaminations
  • Aider à lutter contre les répercussions de la pandémie
  • Éviter des séquelles durables de la maladie (effets à long terme du COVID-19)
  • Contribuer à décharger le système de santé.
  • Contribuer à retrouver nos libertés quotidiennes
 

Qui peut se faire vacciner ?

Les vaccins à ARNm contre le COVID-19 sont recommandés à toutes les personnes dès 12 ans.

J’ai guéri de la maladie : dois-je me faire vacciner ?

La vaccination est également recommandée si vous êtes guéri. À la suite d’une infection, vous êtes immunisé pendant un certain temps ; on ignore toutefois la durée de cette protection. La vaccination contribue à mieux vous protéger. Pour une protection à long terme, nous vous recommandons de vous faire vacciner dans les trois mois qui suivent l'infection. Dès quatre semaines après une infection confirmée, une seule dose suffit : vous pouvez renoncer à la seconde injection.

Votre infection remonte à plus de trois mois ? La vaccination devrait alors être administrée le plus tôt possible. Dans cette situation également, vous n’avez besoin que d’une seule dose pour que la vaccination soit complète.

Il existe des exceptions pour les personnes vulnérables. Renseignez-vous à ce sujet auprès de votre médecin.

Je suis enceinte ou envisage d’avoir un enfant. Puis-je me faire vacciner ?

Nous vous recommandons de vous faire vacciner contre le COVID-19 avec un vaccin à ARNm avant ou pendant la grossesse. En effet, les évolutions graves de la maladie sont beaucoup plus fréquentes chez les femmes enceintes que chez les femmes du même âge qui ne sont pas enceintes. De plus, le risque de naissance prématurée est nettement plus élevé si vous contractez le coronavirus pendant la grossesse. La vaccination avant ou pendant la grossesse vous protège et protège l’enfant à naître.

Vous prévoyez une grossesse ? Alors faites-vous vacciner dès que possible.

Vous êtes déjà enceinte et n’avez pas encore été vaccinée ? Dans ce cas, nous vous recommandons de le faire à partir de 12 semaines de grossesse (donc à partir du 2e trimestre). Vous pouvez toutefois également vous faire vacciner plus tôt.

Si vous êtes enceinte ou envisagez d’avoir un enfant et que vous avez des questions sur la vaccination, veuillez vous adresser à votre médecin ou à une sage-femme.

Les enfants et les adolescents peuvent-ils se faire vacciner ?

Vaccination des adolescents dès 12 ans

Les vaccins de Pfizer/BioNTech et de Moderna sont autorisés pour les personnes à partir de 12 ans.

La vaccination est recommandée à toutes les personnes à partir de 12 ans. Elle permet ainsi de se protéger contre les formes légères, fréquentes, et les formes graves, très rares, du COVID-19, et également d’éviter les répercussions négatives des mesures (p. ex. isolement / quarantaine) et les conséquences d’'expositions fréquentes (p. ex. à l’'école / durant les loisirs).

La recommandation vaut notamment pour :

  • les adolescents atteints d’une maladie chronique
  • les adolescents en contact étroit (p. ex. vivant dans le même ménage) avec des personnes vulnérables, en particulier celles ayant un système immunitaire affaibli.
  • les adolescents résidant dans une institution communautaire présentant un risque accru d’infection et un potentiel de flambée.

     

Vaccination des enfants de moins de 12 ans

La vaccination des enfants de moins de 12 ans n'est pas prévue pour l'instant. Les données scientifiques font encore défaut pour ces groupes d'âge. Les vaccins de Pfizer/BioNTech et de Moderna ne sont pas autorisés en Suisse pour les enfants de moins de 12 ans.

Qui peut recevoir le vaccin à vecteur viral de Janssen ?

De manière générale, nous recommandons les vaccins à ARNm à toutes les personnes dès 12 ans, car ils offrent la meilleure protection contre le COVID-19 et ses éventuelles séquelles.

Vous avez plus de 18 ans ? Alors vous pouvez recevoir le vaccin à vecteur viral de Janssen dans les cas suivants :

  • Vous ne pouvez pas recevoir de vaccins à ARNm pour des raisons médicales.
  • Vous ne voulez pas recevoir de vaccin à ARNm.

Vous êtes enceinte ou vous allaitez ? Votre système immunitaire est affaibli ? Dans ce cas, nous continuons à vous recommander un vaccin à ARNm.

Qui peut bénéficier dʼune vaccination de rappel ?

Les vaccins à ARNm de Moderna et de Pfizer/BioNTech sont recommandés pour une vaccination de rappel au plus tôt six mois après une vaccination complète (immunisation de base).

Afin d’offrir la meilleure protection possible contre les formes graves de COVID-19 nécessitant une hospitalisation, la vaccination de rappel est recommandée à toutes les personnes à partir de 65 ans et particulièrement dans les cas suivants :

  • personnes à partir de 75 ans
  • personnes à partir de 65 ans avec des maladies chroniques à haut risque de développer une forme grave de la maladie
  • résidents et personnes prises en charge dans les maisons de retraite, les EMS et les structures d’accueil de jour pour personnes âgées.

Chez les personnes de moins de 65 ans, la vaccination de rappel peut offrir une protection contre les infections, une évolution légère de la maladie et ses conséquences (p. ex. effets à long terme du COVID-19, arrêt de travail). Elle permet aussi de freiner la circulation du virus pendant un certain temps. C’est pourquoi la vaccination de rappel est recommandée à toutes les personnes entre 16 et 64 ans et particulièrement dans les cas suivants :

  • personnes vulnérables de moins de 65 ans atteintes de maladies chroniques à haut risque de développer une forme grave de la maladie;
  • résidents et personnes prises en charge dans les maisons de retraites, les EMS et les structures d’accueil de jour pour personnes âgées.
  • professionnels de la santé en contact direct avec des patients et personnel accompagnant les personnes vulnérables.

La vaccination de rappel est également recommandée aux femmes enceintes à partir du deuxième trimestre de la grossesse ainsi qu’aux femmes qui allaitent.

Si possible, la vaccination de rappel doit être administrée avec le même vaccin que les deux premiers vaccins. Pour les personnes de moins de 30 ans, il est recommandé d’administrer le vaccin de Pfizer/BioNTech pour le rappel.

Les cantons sont responsables de l’exécution de la vaccination de rappel. Si une vaccination de rappel est recommandée pour vous, vous pouvez vous y inscrire selon les offres des cantons. Pour savoir où vous inscrire et vous faire vacciner, consultez le site Internet ou l’infoline de votre canton. Ou renseignez-vous auprès de votre médecin ou de votre pharmacien.

Qui prend en charge les coûts de la vaccination ?

Les coûts d’une vaccination contre le COVID-19 sont couverts par l’assurance obligatoire des soins. La Confédération et les cantons prennent en charge les coûts non couverts par l’assurance maladie. Il en va de même pour l’immunisation de base et la vaccination de rappel.

Vous avez conclu une assurance obligatoire des soins en Suisse ? Dans ce cas, la vaccination (immunisation de base et vaccination de rappel) est gratuite pour vous. Vous ne devez pas payer de franchise ou de quote-part.

Vous n’avez pas conclu d’assurance maladie en Suisse ? Dans ce cas, la vaccination contre le COVID-19 (immunisation de base et vaccination de rappel) est également gratuite dans les cas suivants :

  • vous avez votre domicile ou votre résidence habituelle en Suisse. (par exemple les personnes qui travaillent pour une mission diplomatique et consulaire ou une organisation internationale, ainsi que leur familles, les travailleurs détachés, les étudiants et les retraités);
  • vous êtes un travailleur frontalier. Veuillez vous adresser à votre employeur pour en apprendre davantage sur l’organisation des vaccinations.
  • vous êtes un citoyen suisse vivant à l’étranger ou un membre de sa famille proche (partenaire, enfants, parents, beaux-parents) vivant dans le même ménage. 

La Confédération prend en charge, pour ces groupes de personnes, les coûts d’une vaccination contre le COVID-19 effectuée en Suisse.

Les coûts ne sont pas pris en charge si les personnes n’appartiennent à aucun des groupes énumérés ci-dessus. C’est le cas, par exemple, des voyageurs en provenance d’autres pays, comme les touristes ou les personnes qui se déplacent pour des motifs professionnels. Ceux-ci doivent se faire vacciner contre le COVID-19 dans leur pays de résidence.

Vous trouverez des informations détaillées concernant le financement de la vaccination contre le COVID-19 sur la page destinée aux professionnels de la santé.

Comment la vaccination est-elle documentée ?

Chaque vaccination contre le COVID-19 est documentée. Vous trouverez ici toutes les informations concernant les différentes possibilités de le faire.

Certificat/carnet de vaccination

Dans la plupart des lieux de vaccination, un professionnel de la santé vous remettra un certificat en version imprimée après la vaccination. Ce document contient le lieu et la date de la vaccination ainsi que des informations sur le vaccin administré (nom commercial, fabricant, numéro de lot). Certains prestataires inscrivent la vaccination contre le COVID-19 dans le carnet de vaccination.

Le certificat/carnet de vaccination fait office d’attestation médicale et n’est pas un document officiel.

Certificat COVID

Vous trouverez des informations sur la page Certificat COVID.

Quand suis-je complètement vacciné ?

Vous êtes considéré comme complètement vacciné si :

1. Vous avez reçu un vaccin autorisé en Suisse conformément aux recommandations vaccinales de l’OFSP et de la Commission fédérale pour les vaccinations (CFV).

2. Vous avez reçu un vaccin autorisé par l’Agence européenne des médicaments (EMA). En outre, la vaccination doit être complète conformément aux prescriptions ou aux recommandations de l’État dans lequel elle a été administrée.

3. Vous avez reçu un vaccin autorisé par le protocole OMS d'autorisation d'utilisation d'urgence (EUL). En outre, la vaccination doit être complète conformément aux prescriptions ou aux recommandations de l’État dans lequel elle a été administrée.

Remarque : aucun délai ne doit s’écouler après l’administration de la dernière dose pour que la vaccination soit considérée comme complète. Même si, d’un point de vue médical, la protection vaccinale attendue ne se produit qu’après une ou deux semaines environ. A l'exception du vaccin à vecteur viral de Janssen. Avec cela, vous êtes considéré comme entièrement vacciné à partir du 22e jour.

Quels sont les avantages à se faire vacciner ?

Si vous êtes complètement vacciné, vous êtes libéré des mesures suivantes :

  • Exemption de la quarantaine-contact : après un contact étroit avec une personne testée positive, vous n'avez pas besoin de vous mettre en quarantaine pendant 12 mois à partir du moment où vous êtes vacciné. Vous trouverez davantage d'informations à ce sujet sur la page Isolement et quarantaine.
  • Exemption de l’obligation de présenter un test lors de l’entrée en Suisse : vous trouverez toutes les informations utiles sur la page Entrée en Suisse.
  • Assouplissement pour les rencontres privées : vous pouvez renoncer à garder vos distances et à porter un masque lorsque vous rencontrez en privé d’autres personnes pleinement vaccinées.

Ces exceptions sont possibles, car les données actuelles montrent que les personnes complètement vaccinées transmettent peu le virus. Néanmoins, la vaccination n’empêche pas à 100 % une contamination. Il reste donc important de respecter les règles d’hygiène et de conduite afin d’endiguer la propagation du coronavirus. En outre, les personnes vaccinées demeurent soumises à toutes les règles et interdictions nationales, comme l’obligation de porter un masque ou les prescriptions relatives au nombre limite de personnes pour les manifestations organisées dans le cercle familial et entre amis (p. ex. rencontres et fêtes). Il reste en outre important de se faire tester en cas de symptômes. Vous trouverez plus d’informations à ce sujet sur la page Tests.

Pour quels vaccins la Suisse a-t-elle conclu des contrats ?

Quelles sont les procédures d'acquisition, de développement et d'autorisation des vaccins ?

Acquisition de vaccins pour la Suisse

Les négociations continuent avec différents fabricants. La Confédération poursuit plusieurs approches pour se procurer des vaccins et s’engage également au niveau international à cette fin. Si possible, elle souhaite acquérir différents types de vaccins. La population devrait également disposer d’alternatives aux vaccins à ARNm. En effet, certaines personnes sont allergiques aux composants des vaccins à ARNm et ne peuvent pas se faire vacciner. Et d’autres privilégieraient un type de vaccin plus traditionnel plutôt que la technologie de l’ARNm. La Confédération souhaite proposer une alternative à ces personnes pour qu’elles puissent se protéger le plus rapidement possible contre une infection au COVID-19.

Contrats avec des fabricants de vaccins

La Confédération a conclu des contrats avec cinq fabricants de vaccins. Dès qu'un de ces vaccins obtient l'autorisation de Swissmedic, la Suisse obtient le nombre de doses réservées conformément au contrat. Les fabricants de vaccins les livrent de manière échelonnée sur plusieurs mois.

  • Novavax: 6 millions de doses
  • Pfizer/BioNTech : 6 millions de doses pour 2021 / 7 millions de doses pour 2022 / 7 millions de doses pour 2023
  • AstraZeneca : 5,3 millions de doses
  • Moderna : 13,5 millions de doses pour 2021 / 7 millions de doses pour 2022
  • Janssen : 150 000 doses en octobre 2021
La Suisse est aussi membre de l'initiative COVAX, un programme qui lui permet d'avoir accès à des doses de vaccin supplémentaires pour la population. Cliquez sur le lien ci-dessous pour obtenir des informations complémentaires sur le programme COVAX.
 

Développement d’un vaccin

Développer et fabriquer un vaccin est un processus complexe de longue haleine. Les exigences en matière de qualité, d’efficacité et surtout de sécurité sont élevées. C’est pourquoi il existe plusieurs phases de développement. Seuls les vaccins qui présentent de bons résultats dans une phase peuvent passer à la suivante.

Autorisation en Suisse

En Suisse, Swissmedic est compétent en matière d’autorisation des médicaments. S’il peut attester de l’efficacité, de la sécurité et de la qualité du vaccin, il octroie une autorisation de mise sur le marché au niveau national.

Qu’est-ce qu’un vaccin ?

Les vaccins constituent la protection la plus efficace contre les maladies infectieuses dangereuses. Une personne vaccinée court moins de risque d’être infectée et de tomber malade. De plus, de nombreux vaccins protègent également contre la transmission des agents pathogènes à d’autres individus. Les personnes non vaccinées sont donc protégées de manière indirecte, elles aussi.

La vaccination sert à entraîner le système immunitaire à se défendre contre un agent pathogène sans déclencher la maladie. Par la suite, si une personne vaccinée entre en contact avec cet agent pathogène, son système immunitaire le reconnaît rapidement et le rend inoffensif.

Vous trouverez plus d’informations à ce sujet sur la page Vaccinations et prophylaxie.

Swissmedic explique dans une vidéo, comment et pourquoi les vaccins agissent dans l'organisme.

Chiffres-clés sur la vaccination contre le COVID-19

Les chiffres concernant la vaccination contre le COVID-19 se trouvent sur www.covid19.admin.ch.  

La clé de répartition cantonale des contingents de vaccins se trouvent sur la page Situation en Suisse.

Questions fréquentes (FAQ)

Informations pour les professionnels de la santé

Des informations détaillées pour les professionnels de la santé se trouvent ici.

Informations complémentaires

Informations complémentaires

Maladie, symptômes, traitement

Informations sur la maladie COVID-19, ses symptômes, son évolution et l’origine du nouveau coronavirus

Dernière modification 26.11.2021

Début de la page

Contact

Office fédéral de la santé publique OFSP
Infoline sur la vaccination COVID-19
Tél. +41 800 88 66 44

Imprimer contact

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/krankheiten/ausbrueche-epidemien-pandemien/aktuelle-ausbrueche-epidemien/novel-cov/impfen.html