Hépatite aiguë sévère (non A-E)

Le Royaume-Uni a informé l’OMS de plusieurs cas graves d’hépatite aiguë chez des enfants auparavant en bonne santé. Depuis, d’autres pays européens et les États-Unis ont signalé des cas similaires. Les causes de ce tableau clinique sont encore inconnues.

Le 5 avril 2022, le Royaume-Uni a notifié dix cas d’hépatite aiguë sévère à l’Organisation mondiale de la santé (OMS), survenus chez des enfants de moins de 10 ans auparavant en bonne santé. L’origine de ce tableau clinique est inconnue et n’a pas encore pu être déterminée (hépatite non A-E).

Neuf de ces dix cas sont apparus en l’espace d’un mois, alors que ce type d’hépatites graves est extrêmement rare. Actuellement, plus de 197 cas ont été recensés chez des enfants au Royaume-Uni. Ce qui est particulièrement inquiétant, c’est que 11 d’entre eux ont nécessité une transplantation hépatique.

Suite à cette augmentation du nombre de cas au Royaume-Uni, l’OMS a élaboré une définition de cas unique et a appelé les pays membres à signaler les cas correspondants. Des chiffres actualisés sont publiés sur les sites suivants :

Surveillance

Ce type d’hépatite n’étant pas soumis à la déclaration obligatoire en Suisse, il n’existe actuellement aucun chiffre recueilli de manière systématique.

Aucun cas confirmé ne nous a été rapporté jusqu’à présent. Nous examinons actuellement la possibilité de réaliser une enquête au sein de la Swiss Pediatric Surveillance Unit (SPSU). La SPSU est un système de surveillance constitué d’un réseau de 29 cliniques pédiatriques en Suisse. Elle est de ce fait particulièrement adaptée à la surveillance de cette forme rare, grave et aiguë d’hépatite.

Évaluation

Le nombre de ces cas graves d’hépatite d’origine inconnue est inhabituellement élevé. Nous surveillons la situation en coordination avec l’ECDC et l’OMS et informons ici de l’évolution de la situation.

Origine

À ce jour, l’origine de cette forme grave d’hépatite survenant chez des enfants est inconnue. Les tests de laboratoire ont permis d’exclure une hépatite virale avec les agents pathogènes classiques de l’hépatite (A-E) chez ceux-ci. Aucun autre facteur de risque épidémiologique clair n’a été identifié jusqu’à aujourd’hui. L’origine (étiologie) des cas actuels d’hépatite continue de faire l’objet d’investigations.

Contact

Office fédéral de la santé publique OFSP
Division Maladies transmissibles
Schwarzenburgstrasse 157
3003 Berne
Suisse
Tél. +41 58 463 87 06
E-mail

Imprimer contact

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/krankheiten/ausbrueche-epidemien-pandemien/aktuelle-ausbrueche-epidemien/nov-hep2022.html