L’hygiène de l’habitat et les produits ménagers

Les produits de nettoyage et d’entretien, les brûle-parfums, les bougies, les bâtonnets d’encens, la colle et autres articles de bricolage peuvent libérer des polluants. Voici des informations utiles sur l’hygiène dans l’habitat.

Poussière contaminée

Le facteur déterminant pour une bonne qualité de l’air ambiant dans les habitations est le comportement de celui qui y vit. Il est essentiel de renoncer à fumer à l’intérieur. Souvent, on accorde une grande importance à l’efficacité des produits de nettoyage. Or une bonne hygiène d’habitation compte bien plus que les meilleurs détergents. Elle implique un dépoussiérage régulier : les poussières ménagères peuvent provoquer une irritation ou un dessèchement des voies respiratoires et contiennent des allergènes, des particules de suie et des substances nocives semi-volatiles provenant des matériaux de construction, des surfaces traitées et des articles d’aménagement. Comme ces polluants peuvent également s’accumuler sur diverses surfaces à l’intérieur de la maison, celles-ci doivent être essuyées occasionnellement avec un chiffon humide.

Éliminer les résidus alimentaires

Pour une bonne hygiène de l’habitat, il est en outre essentiel d’éliminer rapidement les déchets alimentaires. Ceux-ci favorisent en effet la prolifération de moisissures et de bactéries, attirant les fourmis ou les blattes. Pour éviter ce genre d’inconvénient, les surfaces utilisées pour la préparation des aliments doivent être rapidement nettoyées à l’eau, au besoin avec un peu de savon. Les restes alimentaires doivent être éliminés sans tarder, les salissures à l’intérieur du réfrigérateur, nettoyées immédiatement avec un chiffon humide, les poêles, les casseroles, la vaisselle et les services, lavés peu de temps après leur utilisation. Les moisissures et les bactéries prolifèrent rapidement dans l’eau ; il faut essuyer les résidus d’eau et faire sécher les textiles humides.

Choisir les produits de nettoyage

Reste à savoir quel type de détergents utiliser. D’une manière générale, les produits respectueux de l’environnement et ménageant la santé sont à privilégier. Il n’est pas aisé pour le consommateur de faire le bon choix. Si certains labels peuvent lui faciliter la tâche, il doit souvent se faire conseiller. Car la question de savoir si un produit nuit ou non à la santé ne dépend pas uniquement, comme beaucoup pourraient le croire, de la substance active concernée. En effet, les additifs et la manière d’utiliser le produit ont eux aussi leur importance. Ainsi différents produits contenant la même substance active peuvent solliciter les voies respiratoires à des degrés différents, selon qu’ils sont utilisés sous forme liquide, de pulvérisateurs à pompe manuelle ou de spray avec gaz propulseur. Ces derniers, par exemple, produisent une multitude de micro-gouttelettes qui pénètrent profondément dans les voies respiratoires, pouvant provoquer de graves lésions. Les produits liquides, en revanche, n’affectent pratiquement pas les voies respiratoires et sont donc conseillés de manière générale. Les pulvérisateurs à pompe manuelle, quant à eux, sont à privilégier au détriment des sprays à gaz propulseur.

Les désinfectants sont-ils nécessaires ?

Certains détergents vantent leurs propriétés désinfectantes. Mais les produits de nettoyage doivent-ils vraiment avoir une action désinfectante ? Pas dans un ménage moyen dont les habitants sont en bonne santé. Il n’en va pas de même pour les personnes souffrant de certaines maladies ou dont le système immunitaire est particulièrement affaibli à la suite d’un traitement clinique. Dans ce cas, l’habitation doit pouvoir satisfaire à des exigences hygiéniques particulières. Il est donc absolument nécessaire de suivre les instructions et les conseils de votre médecin pour éviter des complications risquant de mettre votre santé en danger.

Utiliser correctement les substances parfumées

Les parfums sont des substances présentes dans la quasi totalité des ménages. Les senteurs fraîches sont souvent ressenties comme agréables et peuvent par exemple avoir un effet relaxant, tout en renforçant l’impression de propreté et d’hygiène. Mais ce qui est vrai pour les uns ne l’est pas forcément pour d’autres. Chacun de nous réagit différemment face aux odeurs et peut ressentir une impression désagréable, voire se sentir menacé. Chaque parfum peut en outre être considéré comme une contamination supplémentaire de l’air ambiant par le biais de substances chimiques. Les brûle-parfums, les bougies parfumées et les bâtonnets d’encens dégagent non seulement des substances parfumées, mais aussi des résidus de combustion tels que le dioxyde de carbone, le monoxyde de carbone et des poussières fines. En conséquence, ne désodorisez votre intérieur que de manière temporaire, ciblée et en respectant les autres habitants. Nous recommandons une prudence toute particulière avec les bâtonnets d’encens, qui peuvent produire une quantité importante de poussières fines. Si les parfums d’intérieur servent à masquer des odeurs désagréables, il vaut mieux aérer plus souvent et améliorer l’hygiène de l’air en combattant l’origine de ces odeurs.

Substances chimiques et travaux de bricolage

D’autre part, les activités de loisirs et de bricolage risquent elles aussi de détériorer la qualité de l’air à l’intérieur, par le biais notamment de la poussière et des substances chimiques. D’où l’importance de bien aérer. Effectuez tous les travaux détériorant fortement la qualité de l’air, comme par exemple les travaux de laquage ou de collage, dans des pièces ou dans une cave bien aérées, dans un garage (la porte ouverte) ou à l’air libre.

Respecter scrupuleusement les instructions figurant sur le produit

L’étiquette de divers produits chimiques, notamment ceux qui représentent un danger pour l’environnement et pour la santé, fournissent des informations sur les dangers et les risques d’utilisation. Parmi eux figurent également certains produits de ménage courants (pastilles pour lave-linge, agents de blanchiment et détergents), pour lesquels bon nombre de consommateurs ignorent tout simplement qu’ils représentent un danger particulier. Sur les produits imperméabilisants par exemple, il est précisé que les objets à traiter (habits, chaussures et tentes) doivent être imprégnés à l’air libre, et non dans des pièces fermées. Le but de ces informations est d’éviter que le consommateur ne mette sa santé en danger. Elles doivent donc absolument être respectées. Autre point essentiel : le produit doit être utilisé conformément aux instructions. Le consommateur doit être conscient que les produits n’ont pas été testés ou n’ont pas été jugés appropriés pour d’autres types d’utilisations que celle préconisées sur l’emballage. Celui qui ne se conforme pas au mode d’emploi risque d’une part d’endommager les matériaux et les objets traités, et d’autre part de mettre en danger sa propre santé et celle des autres.

Documents

lod-f

Brochure Aérer ou parfumer?

Les parfums peuvent aussi incommoder. C’est pourquoi il convient d’utiliser les substances odorantes et aromatiques pour l’air intérieur de manière ciblée et temporaire par respect d’autruié. Il est même conseillé d‘y renoncer en présence de personnes sensibles ou allergiques.

Les produits chimiques à la maison

Dépliant Les produits chimiques à la maison

Prévenir les accidents et bien réagir en cas d'urgence

Informations complémentaires

Acariens présents dans la poussière à l'intérieur des habitations : faut-il prendre des mesures?

Les acariens font partie de l’environnement domestique. Alors que les personnes en bonne santé n’en souffrent pas, les sujets allergiques devraient éviter tout contact en prenant les mesures prescrites et conseillées par leur médecin.

Aération et chauffage appropriés

Une température adéquate et une aération suffisante conditionnent l’atmosphère et la qualité de l’air. Les polluants produits par les cuisinières à gaz, les poêles à bois ou les cheminées doivent être évacués directement.

Bricolage, travaux manuels et rénovation

Les bricoleurs doivent faire preuve d’adresse, posséder des connaissances techniques et reconnaître les matériaux susceptibles de contenir des substances dangereuses comme l’amiante. Une bonne aération des pièces est indispensable.

Les désinfectants à la maison

Utiliser des désinfectants chez soi est inutile. Les produits à base de savon suffisent. L’ajout de désinfectants dans les nettoyants n’est pas indiqué, ces substances peuvent être nuisibles pour la santé et l’environnement.

Fumée liée au tabac

La fumée de cigarette est le polluant de l'air ambiant le plus répandu et le plus nocif. Elle charge l'air de substances nocives et de poussières fines nuisibles à la santé. Il ne suffit pas d'aérer fréquemment pour les évacuer.

Huiles essentielles

Les parfums d’intérieur, les bougies parfumées, et les bâtonnets d’encens diffusent dans l’air ambiant des substances chimiques, et parfois des résidus de combustion nocifs. Il faut utiliser ces produits avec parcimonie.

Huile lampante

L’huile lampante peut être dangereuse si elle est avalée par de jeunes enfants. L’huile peut entrer dans les poumons et causer une inflammation sévère. Il faut être particulièrement prudent dans les ménages avec des enfants.

Spray imperméabilisants

Les sprays aérosols (par ex. les sprays déodorants) sont des sprays à gaz comprimé qui pulvérisent de fines particules. S’ils sont mal utilisés, les substances qu’ils contiennent peuvent pénétrer profondément dans les poumons, provoquant nausées et autres symptômes d’intoxication.

Dernière modification 17.12.2018

Début de la page

Contact

Office fédéral de la santé publique OFSP
Division Produits chimiques
Service Polluants de l'habitat
Schwarzenburgstrasse 157
3003 Berne
Suisse
Tél. +41 58 462 96 40
E-mail

Imprimer contact

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/gesund-leben/umwelt-und-gesundheit/wohngifte/gesundes-wohnen/wohnhygiene-und-haushaltprodukte.html