Eradiquer la paralysie infantile

Un monde sans paralysie infantile (poliomyélite) : tel est l'objectif de l'initiative mondiale de l'OMS. Des taux de vaccination élevés, un monitorage constant et la manipulation en toute sécurité des poliovirus en laboratoire : ce sont les fondements permettant d’éradiquer la poliomyélite dans le monde.

En 1988, l'OMS a approuvé l'Initiative mondiale pour l'éradication de la poliomyélite. Celle-ci est considérée comme réussie si, durant trois ans successifs, aucun nouveau cas de maladie n'a été provoqué par un poliovirus sauvage. De plus, les poliovirus encore disponibles et le matériel infectieux peuvent uniquement être conservés et utilisés sous des prescriptions de confinement strictes. La poliomyélite est considérée comme éradiquée en Europe, en Amérique, en Asie du sud-est et dans le Pacifique occidental.

Eradication du poliovirus de type 2

Le dernier cas d'infection constaté avec un poliovirus sauvage de type 2 remonte à 1999. Les cas de maladie déclarés depuis avec ce virus sont uniquement dus à la souche atténuée Sabin de type 2, contenue dans le vaccin vivant. En septembre 2015, l'OMS a déclaré que le poliovirus sauvage de type 2 avait été éradiqué au niveau mondial. Il s'agit d'empêcher une nouvelle apparition de la maladie provoquée par le poliovirus de type 2,

  • en supprimant la souche Sabin de type 2 du vaccin vivant,
  • en permettant l’utilisation et le stockage du poliovirus de type 2 (type sauvage et souche vaccinale) uniquement dans des laboratoires certifiés spécifiquement dans ce but (établissements-pivots pour la poliomyélite) et
  • en détruisant tout matériel poliovirus de type 2 encore présent dans les laboratoires et inutile.

Tâches de l’OFSP

L'OFSP est compétent en ce qui concerne la manipulation sûre des poliovirus en laboratoire. En collaboration avec les cantons, il doit s'assurer que les mesures de confinement sont strictement respectées. En tant que centre de coordination national, il recense tous les laboratoires en possession de poliovirus sauvages, de vaccins vivants contre la poliomyélite ou de matériel potentiellement infectieux. En dressant l'inventaire des laboratoires, l'OFSP a mis en œuvre avec succès la première phase du plan d'action de l'OMS. En Suisse, il n'existe actuellement pas de laboratoire disposé à être certifié en tant qu'établissement-pivot pour la poliomyélite. C'est pourquoi, jusqu'en été 2016, l'OFSP a coordonné et vérifié l'élimination des poliovirus de type 2 (type sauvage et souche vaccinale ; matériel infectieux ou potentiellement infectieux).

Informations complémentaires

Poliomyélite / paralysie infantile

De grands progrès ont été faits sur la voie de l’éradication de la poliomyélite, mais les avancées ne sont pas encore consolidées dans tous les pays. De ce fait, il faut poursuivre la vaccination contre la poliomyélite en Suisse.

Dernière modification 29.08.2018

Début de la page

Contact

Office fédéral de la santé publique OFSP
Division Biomédecine
Section sécurité biologique, génétique humaine et procréation médicalement assistée
Schwarzenburgstrasse 157
3003 Berne
Suisse
Tél. +41 58 463 51 54
Fax-Nr +41 58 462 62 33
E-mail

Imprimer contact

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/gesund-leben/umwelt-und-gesundheit/biosafety/polio-ausrottung.html