Usage des médias chez les enfants et les adolescents

En Suisse, la plupart des jeunes font un usage intensif des nouveaux médias. Ce n’est toutefois problématique que pour une minorité d’entre eux. La transmission d’une compétence médiatique permet de prévenir les risques. 

Le développement fulgurant d’internet a engendré un changement radical de l’utilisation des médias pour toutes les catégories d’âge. Pendant leur temps libre, les enfants et les adolescents jouent à des jeux vidéo en ligne, s’informent et nouent des contacts sur les réseaux sociaux ou encore, communiquent par téléphone avec leurs amis et leur famille. Les médias numériques font partie du quotidien, non seulement pendant les loisirs, mais aussi à l’école.

Chances et risques des médias numériques pour les enfants

Grâce à la multiplication des écrans mobiles donnant accès à internet comme les smartphones, les tablettes et les ordinateurs portables, les médias numériques sont disponibles presque en tout temps et en tout lieu.

Ils offrent aux jeunes un éventail varié de possibilités d’apprentissage et de développement. En participant activement à notre société médiatique, les enfants acquièrent les compétences techniques qui sont indispensables pour gérer de nombreuses situations de la vie quotidienne et professionnelle.

Posséder une compétence médiatique signifie utiliser les médias de manière intelligente et surtout responsable. C’est aussi savoir comment satisfaire son besoin d’informations et de divertissements par les médias tout en conservant un regard critique par rapport aux médias et à l’utilisation qu’on en fait. A l’ère d’internet, la compétence médiatique inclut les connaissances techniques nécessaires à leur utilisation. Recourir aux médias numériques de manière compétente signifie aussi : être prudent avec ses données personnelles sur internet, se montrer critique par rapport aux informations, respecter les règles générales de comportement même sur internet et se protéger régulièrement des distractions numériques.

L’usage de ces médias comporte toutefois des risques, comme l’intimidation en ligne (cybermobbing), l’utilisation abusive de données ou le harcèlement sexuel.

Deux caractéristiques de l’environnement en ligne favorisent l’utilisation abusive des données : premièrement, l’anonymat supposé de l’utilisateur, qui encourage à divulguer des informations sensibles et facilite les violations, et deuxièmement, les possibilités de diffusion et de reproduction ultrarapides.

Quand l’usage des médias devient-il problématique chez les jeunes ?

La façon dont les enfants et les adolescents utilisent les médias numériques présente un premier risque. Ils peuvent, par exemple, avoir accès à des contenus qui ne sont pas adaptés à leur âge ou les mettent en danger (par exemple, violence, pornographie).

Le volume de leur consommation joue lui aussi un rôle : une utilisation excessive des médias en ligne peut affecter la santé et, dans les cas extrêmes, déraper vers l’addiction. Les élèves qui passent plus de temps que la moyenne à l’écran présentent, par exemple, deux fois plus de mauvaises habitudes alimentaires que les autres. Ils sont plus souvent en surpoids et pratiquent trop peu d’activités physiques (Etude HBSC Suisse 2014).

Les symptômes d’une utilisation problématique des médias sont notamment les suivants : difficultés à se déconnecter et négligence du sommeil, des devoirs scolaires et de la vie de famille. La motivation qui préside à l’utilisation de certains contenus médiatiques intervient elle aussi. Les jeux de rôles multi-joueurs en ligne, les réseaux sociaux, les jeux d’argent ainsi que les sites pornographiques recèlent notamment un risque de dépendance élevé, surtout à cause des stimulations immédiates et constantes ainsi que des récompenses qu’ils promettent.

En Suisse, la grande majorité des adolescents a un rapport sain avec les médias numériques. Près de 7 % des jeunes âgés de 15 à 19 ans présentent toutefois une utilisation problématique d’internet (Monitorage suisse des addictions 2015).

De par l’usage qu’elle fait de ces médias, cette catégorie d’âge risque fortement de développer des problèmes physiques et psychiques. Toutefois, même si un adolescent présente un comportement de dépendance dans son usage des médias, il ne s’agit pas nécessairement de cyberaddiction. L’adolescence est typiquement un âge où les phases de comportement excessif peuvent être l’expression de l’évolution normale. Vous trouverez davantage d'informations sur l’utilisation problématique d’internet dans la rubrique.

Que peuvent faire les parents ?

Les enfants et les adolescents ont besoin du soutien des parents pour développer leur compétence médiatique. Les parents, les enseignants et les autres personnes de référence ne peuvent donc pas faire autrement que de se confronter aux nouveaux formats et contenus numériques. Ils doivent toujours rester conscients que les adolescents, natifs de l’ère du numérique, auront souvent une avance technologique sur eux. L’important est de s’intéresser à l’univers des jeunes et de les accompagner dans l’usage qu’ils font des médias. Voici quelques règles qui pourront aider les parents :

  • Parlez avec votre enfant de son expérience des médias numériques. Demandez-lui de vous expliquer les jeux sur ordinateur, les activités en ligne et ses sites et applications préférés. Demandez-lui pourquoi il les utilise.
  • Veillez à conserver un bon équilibre entre l’utilisation des médias et les autres activités de loisirs. Il est important que les enfants et les adolescents bougent suffisamment.
  • Fixez des règles en fonction de l’âge pour le temps passé à l’écran, le contenu et le type de média. La règle d’or des 3-6-9-12, établie par le psychologue français Tisseron, peut servir de référence : pas de télévision avant 3 ans, pas de console de jeux personnelle avant 6 ans, pas d’internet avant 9 ans et pas de réseaux sociaux avant 12 ans.
  • Les parents ont un rôle de modèle : vérifiez votre propre utilisation des médias.
  • N’employez pas les médias numériques comme une récompense ou une punition. Cela renforcerait leur importance aux yeux de l’enfant.

Vous trouverez des recommandations et des informations détaillées ainsi que des offres de conseil sur l’usage des écrans et d’internet par les enfants et les adolescents sur la page www.jeunesetmédias.ch de l’Office fédéral des affaires sociales.

Dernière modification 14.12.2018

Début de la page

Contact

Office fédéral de la santé publique OFSP
Division Prévention des maladies non transmissibles
Schwarzenburgstrasse 157
3003 Berne
Suisse
Tél. +41 58 463 88 24
E-mail

Imprimer contact

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/gesund-leben/sucht-und-gesundheit/verhaltenssuechte/medienkonsum-von-kindern-jugendlichen.html