Le tabagisme passif nuit aussi à la santé

Le tabac n’est pas seulement nocif pour les fumeurs. Le tabagisme passif augmente le risque de cancer du poumon, de maladies cardio-vasculaires et d’infection des voies respiratoires. Les enfants sont particulièrement menacés.

Déjà nuisible à petite dose

Il est prouvé que la fumée de cigarette est déjà néfaste en petites quantités. Elle contient des dizaines de substances cancérogènes. Il est également avéré que le tabagisme passif est à l’origine de maladies telles que l’asthme, le cancer du poumon, les attaques cérébrales et les infarctus. Si l’on est régulièrement exposé à la fumée de cigarette, que l’on soit à la maison, dans les espaces publics ou au travail, le risque d’infarctus ou de cancer du poumon augmente de 25 % et celui d’une attaque cérébrale, de 80 %. Une brève exposition suffit déjà à irriter les voies respiratoires et augmente la vulnérabilité aux infections.

Les enfants, fumeurs malgré eux

Les enfants, en particulier en bas âge, sont particulièrement menacés en cas d’exposition à la fumée. Le tabagisme passif ralentit la croissance pulmonaire et favorise l’asthme, les maladies respiratoires (comme la pneumonie ou la toux) ainsi que les maladies au niveau de l’oreille moyenne. En outre, il augmente le risque de mort subite du nourrisson.

Les organes des enfants n’étant pas encore pleinement développés, le tabagisme passif cause davantage de dégâts chez ces derniers que chez les adultes. Les enfants en bas âge absorbent plus de substances nocives car ils respirent à un rythme deux à trois plus élevé que les adultes.

Informations complémentaires

Lutte contre le tabagisme passif

Depuis 2010, il est interdit de fumer dans les espaces fermés tels que bureaux, établissements de restauration et écoles. L'exposition au tabagisme passif a fortement baissé, ce qui marque une étape décisive dans la prévention.

Maladies cardio-vasculaires

Dans notre pays, les maladies cardio-vasculaires sont responsables de près d’un tiers des décès, et elles constituent la première cause de mortalité en Suisse et dans le monde. Vous trouverez ici les principales informations à ce sujet.

Affections respiratoires chroniques

Les affections respiratoires chroniques comme l'asthme ou la broncho-pneumopathie chronique obstructive sont assez fréquentes en Suisse. En savoir plus sur ces maladies...

Cancer

Les nombreux types de cancer constituent la deuxième cause de décès en Suisse. Vous trouverez ici les informations générales sur le cancer et ses facteurs de risque.

Dernière modification 10.01.2019

Début de la page

Contact

Office fédéral de la santé publique OFSP
Division Prévention des maladies non transmissibles
Schwarzenburgstrasse 157
3003 Berne
Suisse
Tél. +41 58 463 88 24
E-mail

Imprimer contact

logo-opp.JPG

Découvrez prevention.ch

La nouvelle plateforme d’information et d’échange pour la prévention et la promotion de la santé.

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/gesund-leben/sucht-und-gesundheit/tabak/gesundheitliche-folgen-passivrauchen.html