Prévention des addictions

La prévention des addictions vise à prévenir les conséquences de l’abus de substances et à éviter la dépendance. Ce domaine englobe des mesures générales de promotion de la santé, de prévention et d’intervention précoce.

Les problèmes d’addiction peuvent se répercuter sur la santé et la situation sociale des personnes concernées et peser lourdement sur leur entourage. La prévention cherche à éviter ces conséquences par des mesures efficaces. Le thème des addictions englobe les comportements et les substances pouvant générer une dépendance ainsi que les phénomènes sociétaux favorisant l’apparition de la dépendance.

Promotion de la santé

La promotion de la santé a pour but de donner aux individus davantage d’autodétermination par rapport de leur propre santé et davantage de moyens de l’améliorer (voir Charte d’Ottawa de l’OMS à la rubrique Téléchargements de cette page).

La promotion de la santé tend à renforcer les ressources individuelles en la matière en tant que facteurs de protection et réduire les facteurs de risque, de façon à éviter la survenue de maladies et à prévenir les problèmes d’addiction.

Parmi les facteurs de protection importants figurent les compétences psychosociales, comme l’estime de soi ou l’attitude face à la résolution de problèmes. La pression du groupe constitue un facteur de risque. Vous trouverez davantage d’informations sur les pages ci-après :

Prévention

La prévention des addictions regroupe toutes les mesures de prévention tant comportementale que structurelle orientées spécifiquement sur les questions d’addiction et visant à éviter autant que possible l’apparition de comportements à risque.

La prévention comportementale comprend les mesures de prévention des addictions cherchant à influencer le savoir, l’attitude, la motivation et le comportement d’un individu ou d’un groupe cible.

La prévention structurelle ou contextuelle englobe les mesures d’ordre législatif (p. ex. interdiction de la vente d’alcool aux moins de 16 ans) ou de nature à influer sur la demande (p. ex. prix élevés des produits du tabac) qui sont prises dans le but de contrôler, de réduire et d’écarter les risques pour la santé.

Vous trouverez davantage d’informations sur ce thème ici :

Intervention précoce

Les mesures d’intervention précoce (IP) ont pour but de détecter le plus tôt possible des évolutions ou conditions défavorables ainsi que des comportements problématiques, de proposer un soutien adéquat et d’aider les personnes concernées à se développer de façon saine et à s’intégrer socialement.

L’IP touche à des questions et à des valeurs sociétales, les mesures nécessaires dans ce cadre pouvant porter atteinte à la liberté individuelle et à la responsabilité éducative des parents. Dans ce contexte, l’OFSP a élaboré, en collaboration avec tous les acteurs nationaux, une Charte de l’intervention précoce qui constitue le fondement des activités menées dans ce domaine.

L’IP est mise en œuvre auprès de divers groupes d’âge et dans des contextes différents :

Informations complémentaires

Soins coordonnés

Il est nécessaire de coordonner les traitements et les soins des patients atteints de maladies chroniques ou d’affections multiples. Aussi, le projet « Soins coordonnés » a-t-il été lancé lors de la conférence Santé2020.

Suicide : facteurs de risque et facteurs de protection

Suicides et tentatives de suicide peuvent survenir tout au long de la vie, touchant tous les groupes de population. Cet acte est la conséquence d'une interaction complexe de facteurs de risque et de facteurs de protection.

Dernière modification 08.04.2019

Début de la page

Contact

Office fédéral de la santé publique OFSP
Division Prévention des maladies non transmissibles
Schwarzenburgstrasse 157
3003 Berne
Suisse
Tél. +41 58 463 88 24
E-mail

Imprimer contact

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/gesund-leben/sucht-und-gesundheit/suchtpraevention.html