Médicaments psychoactifs

Les médicaments psychoactifs atténuent les symptômes de certaines maladies. Mal utilisés, ils peuvent toutefois engendrer une dépen-dance ou provoquer des effets secondaires indésirables, voire dange-reux. L’OFSP surveille donc l’évolution de leur consommation. 

Les médicaments psychoactifs ont une influence sur la conscience et la perception : ils peuvent par exemple tranquilliser ou stimuler. La consommation de puissants antidouleurs, de somnifères et de tranquillisants n’a cessé d’augmenter ces dernières années.

Parmi les médicaments psychoactifs présentant un potentiel addictif, on compte notamment :

  • les analgésiques opioïdes ;
  • les somnifères et les tranquillisants (benzodiazépines, barbituriques, médicaments Z) ;
  • les antitussifs opioïdes (en particulier la codéine et le dextrométhorphane) ;
  • les stimulants (notamment la ritaline) ;
  • les anesthésiques et les gaz (p. ex. la kétamine et l’acide gamma-hydroxybutyrique GHB).

D’autres médicaments ou substances tels que les anabolisants, les antidépresseurs ou les coupe-faim sont parfois aussi utilisés de façon problématique. Cependant, le risque de dépendance est également associé à des facteurs individuels tels que la condition personnelle, l’environnement, la prédisposition génétique et le mode de consommation.

Dernière modification 23.08.2019

Début de la page

Contact

Office fédéral de la santé publique OFSP
Division Prévention des maladies non transmissibles
Schwarzenburgstrasse 157
3003 Berne
Suisse
Tél. +41 58 463 88 24
E-mail

Imprimer contact

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/gesund-leben/sucht-und-gesundheit/medikamentenmissbrauch.html